Nord du Mali: le président mauritanien met en garde contre une guerre

6 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le président de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz,
© AFP/ Archive

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a mis en garde contre une guerre au Mali qui pourrait favoriser des alliances de populations locales avec les groupes jihadistes qui occupent le nord de ce pays et qu’une intervention militaire internationale envisage de chasser.

« Entrer en guerre actuellement peut avoir des conséquences graves pour le Mali et toute la région. Les populations locales qui seront attaquées (..) peuvent se sentir visées et, par conséquent, construire des alliances avec les groupes terroristes », a prévenu le chef de l’Etat mauritanien.

« La guerre peut permettre de libérer des villes mais le territoire, très vaste, restera aux mains des groupes terroristes qui ont aujourd’hui beaucoup de moyens, d’armements et de moyens logistiques », a ajouté M. Aziz, qui s’exprimait jeudi soir lors d’une conférence de presse à Nouakchott.

La Mauritanie « n’entrera jamais dans cette guerre » mais entend protéger ses frontières et « si nous sommes attaqués, nous répondrons et dans ce cas nous, irons bien au-delà », a-t-il poursuivi.

« Nous avions entrepris des frappes à l’intérieur du Mali pour répondre aux attaques des terroristes. Notre armée est aujourd’hui bien équipée », a affirmé le chef de l’Etat.

La Mauritanie a mené en 2010 et 2011, à « titre préventif », des raids en territoire malien contre des bases d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), un des trois groupes armés islamistes qui occupent totalement le nord du Mali depuis fin juin et y imposent la charia avec une extrême rigueur.

Une intervention armée internationale est en préparation pour, avec l’aval de l’ONU, intervenir dans le nord du Mali afin d’en chasser ces groupes qui y appliquent la charia (loi silamique) avec rigueur et y commettent de nombreuses exactions.

Le président Aziz a regretté que la communauté internationale ait pris tardivement conscience de la menace des « terroristes présents au Mali depuis 2001 et qui ont à plusieurs reprises attaqué mon pays, comme à Lemgheity (nord-est) où nous avons perdu 15 de nos militaires » en juin 2005.

Il a appelé à la constitution d’un front intérieur uni en Mauritanie face à la menace jihadiste, reprochant à l’opposition les accusation à son encontre de « mener une guerre par procuration au profit de la France ».

SOURCE:  du   30 nov 2012.    

6 Réactions à Nord du Mali: le président mauritanien met en garde contre une guerre

  1. rest

    doucement les gars il y a pas de quoi fouetter un malien du nord il est elu pour interet de la mauritanie pas pour aller faire la guerre a la place des pleureuses maliennes . je srais pour aider le mali si il ont resiste ou au moins combattu les barbus mais rien walou de repli en repli strategique putain pas un soldat sur le front du jamais vu aucun peuple n a jamais abduque sans se battre honte a vous faites vous tout petit en attendant que les autres decident vous liberer

  2. Messieur le president ferme ta gueule tu as mille problemes avec les Mauritaniens , oublie le Mali on as pas besoin de toi pour regler notre probleme.

  3. Il faut savoir ce que vous voullez, vous les tardifs pacifistes,tu veux qu’on garde chez nous la pegre des autres (Algerie, Mauritanie etcc…)?

  4. brahim ould mohamed

    Monsieur le president,je ne suis pas de ceux qui vous soutienent,ni de vos detracteurs averés,mais en bon democrate,je vous respecte comme president elu de mon pays.Cependant,et comme citoyen,j´ai le droit de vous dire,que vous n´êtes pas lá où vous devriez-être.Vous devriez-être en ce moment au côté d´un pays frère et ami,qui comme nous est victime d´une racaille de renegats,qui sont malheureusement pour la plupart,mauritaniens comme vous et moi,et également algeriens.On ne peut pas accabler notre voisin de dêchets que nous avons produit,et le laisser seul á son sort.Bien au contraire,notre fiérté doit nous conduire á envoyer les premiers nos soldats au front,pour épargner notre region de coalitions internationales,qui ignorant les réalités specifiques de chaque region s´engouffrent dans des bourbiers,laissant derrière eux des pays meurtris.Et en plus un mali securisé,le sera également la Mauritanie,et n´oubliez jamais le hadith qui dit,qui transgresse mon voisin,me transgresse également.

    • dahould

      Pardon cher Brahim ould Mohamed La Mauritanie n’a pas a faire la guerre a la place du Mali ou autre pays pendant qu;on étais victime des attaques de la part des terroriste bases dans le Mali l’armée Malienne contemplait sans bouger le doigt le président a raison tan qu’ils nous foutent la paix on se contente de protéger nos frontières le problème du nord du Mali est très complexe c’est une betise de la France qui a greffe l’azawad avec le sud qui n’a rien a voir avec les diables du désert.

    • Papa Koné

      Soyez lucides et essayer de comprendre les propos du Président Aziz qui, en fait, est solidaire et soutien le Mali dans sa volonté de restaurer sa souveraineté et l’intégrité de son territoire. Aziz appelle à négocier mais seulement avec ceux qui acceptent d’abandonner les revendications sécessionnistes et qui se démarquent des idées extrémistes. Donc, il préconise d’essayer avant d’aller en guerre. Mais, il est pour le combat contre les terroristes et leurs alliés.
      Toutefois, le fait de ne pas participer ne veut pas dire que la Mauritanie n’aidera pas le Mali. L’armée mauritanienne va jouer un rôle très important. Elle va boucler sa frontière longue de 2500 km et empêcher que les groupes armés ne s’échappent. Ce qui va alors favoriser leur encerclement et leur destruction. N’oubliez pas que l’armée de la Mauritanie n’est pas si nombreuse pour à la fois défendre 2500 km de frontières poreuses et aller faire la guerre.