Nouvelle frontière entre le Burkina Faso et le Niger, 18 communes vont changer de pays

0
Nouvelle frontière entre le Burkina Faso et le Niger, 18 communes vont changer de pays
LeMonde.fr РLe président du Niger, Mahamadou Issoufou, et son homologue burkinabé, Michel Kafando, en novembre à Ouagadougou

Apr√®s des ann√©es de litige, le trac√© de la fronti√®re entre le Burkina Faso et le Niger issu de la colonisation va √™tre modifi√© d’ici 2016 : la justice internationale a tranch√©, et 18 communes vont du coup changer de pays.

Ces deux pays pauvres du Sahel, immense r√©gion confront√©e √† des groupes islamistes et mafieux qui se jouent des fronti√®res, ont √©t√© des colonies fran√ßaises jusqu’√† leur ind√©pendance en 1960. Ils partagent environ un millier de kilom√®tres de fronti√®re commune, dont un tiers a d√©j√† √©t√© born√©. Le reste du trac√©, contest√© par les deux parties, a √©t√© red√©fini dans un arr√™t rendu le 16 avril 2013 par la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye, qui a attribu√© 786 km2 nig√©riens au Burkina Faso, tandis que 277 km2 burkinab√©s ont √©t√© rendus au Niger.

Les habitants pourront choisir leur nationalité

D’apr√®s la secr√©taire permanente de la commission nationale des fronti√®res du Burkina Faso, Kouara Apiou Kabor√©, le Burkina Faso gagnera ainsi ¬ę¬†quatorze villages¬†¬Ľ, contre ¬ę¬†quatre¬†¬Ľ pour le Niger √† la fin du bornage, pr√©vu ¬ę¬†d’ici 2016¬†¬Ľ. D√©sormais, 630 kilom√®tres doivent √™tre born√©s pour marquer d√©finitivement la nouvelle fronti√®re. ¬ę¬†Les villageois sont install√©s ici depuis des ann√©es √† cause de la fertilit√© des sols et ce sont ces terres cultivables que nous perdons¬†¬Ľ, regrette Souleymane W√©r√©mi, pr√©fet de Falangountou, d√©partement frontalier qui va c√©der les quatre villages au profit du Niger.

Au terme de l’op√©ration, ¬ę¬†il y aura un recensement des populations des localit√©s concern√©es, qui auront le droit de choisir leur nationalit√©¬†¬Ľ, assure Mme Apiou, sans pouvoir estimer le nombre d’habitants concern√©s. ¬ę¬†Elles disposeront de cinq ans pour le faire¬†¬Ľ, a-t-elle poursuivi. Ces nouvelles limites permettront de gommer ¬ę¬†des fronti√®res dessin√©es √† l’√©querre par d’autres personnes que les Africains¬†¬Ľ, selon le porte-parole du gouvernement nig√©rien Marou Amadou, qui rappelle que le trac√© actuel ¬ę¬†datait de 1926¬†¬Ľ et de la (…) Lire la suite sur lemonde.fr

PARTAGER