Obama et Romney concluent leur campagne alors que le scrutin a déjà commencé

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Mitt Romney et Barack Obama à l’issue du débat télévisé le 3 octobre 2012 à Denver
© AFP

 Le président sortant Barack Obama et son adversaire républicain Mitt Romney ont achevé leur campagne électorale lundi soir tard alors que quelques électeurs américains se rendaient aux urnes à minuit (5h GMT).

Après des étapes dans l’Ohio et le Wisconsin, Barack Obama a conclu sa campagne tard dans la soirée de lundi à Des Moines, dans l’Iowa. Dans cet Etat du Midwest, la victoire d’Obama sur sa rivale Hillary Clinton lui avait permis d’être élu lors de la primaire démocrate en 2008, et donc d’entreprendre sa longue route jusqu’à la Maison Blanche.

C’est donc empli de nostalgie que le président sortant a pressé les électeurs de l’Etat de l’aider à achever ce qu’ils avaient commencé il y a quatre ans. « Je suis revenu en Iowa encore une fois pour demander votre voix », a clamé Barack Obama devant les 20.000 personnes venues le soutenir, soulignant: « C’est ici que notre mouvement pour le changement a commencé ». Dans un excès d’émotion, il a assuré aux électeurs: « Vous savez où je suis. Vous savez ce que je crois. Vous savez que je dis la vérité ».
Romney dans le New Hampshire

Après s’être arrêté en Floride, en Virginie et dans l’Ohio, Mitt Romney s’est lui rendu lundi soir dans le New Hampshire, où les premiers Américains ont commencé à voter à minuit dans deux villages du nord de l’Etat bénéficiant de statuts spécifiques leur permettant de voter plus tôt. Le candidat républicain avait gagné la primaire républicaine dans l’Etat en janvier.

Devant les 10.000 partisans venus le soutenir dans le stade Verizon Wireless, Mitt Romney a critiqué la politique économique de son adversaire pendant la crise et a promis d’apporter le changement dont Obama, selon lui, n’avait fait que parler.

« Bavarder est facile, mais le bilan est plus difficile », a lancé Mitt Romney avant de rouler tardivement jusqu’en Pennsylvanie, un Etat qui avait voté Obama en 2008, mais que le candidat républicain espère faire pencher en sa faveur.

Alors que les derniers sondages dans les « swing states », ces Etats décisifs pour emporter l’élection présidentielle, montrent un léger retard de Mitt Romney par rapport à Barack Obama, le républicain a décidé de continuer à faire campagne jusqu’au bout, y compris le jour de l’élection. Il devait ainsi se rendre dans l’Ohio, Etat majeur sans lequel il ne peut pas espérer être élu, puis retourner attendre les résultats de l’élection dans son fief de Boston.

Barack Obama, lui, ne fera pas campagne mardi et restera chez lui à Chicago, selon un porte-parole de son équipe de campagne. Il devrait s’adresser aux électeurs des Etats-clés via une série d’émissions de télévision et d’interviews à la radio.
Ils marquent leurs différences

Alors que les sondages montrent que la course à la Maison Blanche est toujours serrée, les deux candidats ont tenté de souligner leurs différences politiques.

« Ce n’est pas seulement un choix entre deux candidats ou deux partis. C’est un choix entre deux visions », a affirmé Obama dans le Wisconsin alors que son adversaire républicain affirmait à plusieurs milliers de kilomètres de là, en Virginie: « Notre choix demain va mener à des résultats très différents. »

Le dernier sondage national mené par l’institut Pew montre qu’Obama l’emporterait avec trois points d’avance sur Mitt Romney, à 48% contre 45%. Cette amélioration pourrait indiquer que le président sortant a bénéficié du passage de la tempête géante Sandy la semaine dernière et de sa gestion de la catastrophe.

mr/AP/cf
(Sipa / 06.11.2012 10h44)