OMS- Afrique-Monde: L’élection de l’Ethiopien Tedros Adhanom à la tête de l’OMS marque un nouveau tournant dans l’agenda de l’Union africaine

0

Après plusieurs mois d’intenses manœuvres au terme d’une campagne soutenue à travers le monde pour s’adjuger le fauteuil de patron de l’Organisation mondiale pour la Santé (OMS), c’est l’Ethiopien Tedros Adhanom qui va désormais piloter l’institution basée à Genève. Derrière ce succès du nouveau élu, le quitus du Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat qui a soutenu à fond cette candidature auprès des États africains à Genève. Détails

L’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus a été élu, mardi 23 mai, à la tête de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). À 52 ans, ce brillant et émérite spécialiste du paludisme, l’Ethiopien, Tedros Adhanom Ghebreyesus devient ainsi le premier africain à prendre la tête de cette puissante agence de l’ONU. Lors de sa campagne menée avec intelligence et méthode, il n’a cessé de dévoiler sa feuille de route dont l’axe prépondérant est le vaste chantier des réformes de l’institution basée à Genève.

Tedros Adhanom Ghebreyesus succède à la Chinoise Margaret Chan après dix années de gestion. Son principal challenger est le Britannique David Nabarro ( 67 ans) qu’il a gagné au 3ème tour.

“Je veux servir les Etats-membres de l’OMS, c’est le seul programme”, a rassuré Tedros Adhanom, juste après son élection. Il a la lourde mission  de coordonner les réponses aux pandémies et de fixer des normes pour les systèmes de santé de tous les pays. Derrière ce succès du nouveau patron de l’agence onusienne, le quitus déterminant et discret de l’Union africaine sous l’égide de son Président, Moussa Faki Mahamat. Depuis son arrivée à la tête de l’organisation panafricaine, le 30 janvier 2017, le Tchadien, Moussa Faki Mahamat s’investit pour redorer l’image de l’institution et défendre le leadership politique et diplomatique africain. C’est dans cette logique, qu’il a ( NDLR, Moussa Faki ) beaucoup soutenu la candidature de Tedros Adhanom pour briguer la direction générale de l’OMS, le seul candidat africain en lice. L’élection de l’Ethiopien, Tedros Adhanom marque un nouveau tournant dans l’agenda de l’Union africaine. La thématique Santé est au cœur des priorités de l’agenda de la Commission de l’Union africaine. A Genève, le Président de la Commission, Moussa Faki Mahamat a plaidé auprès des États africains afin qu’ils soutiennent la candidature de Tedros Adhanom. Cette bataille remportée par l’Ethiopien haut la main au terme de cette compétition et en guise de reconnaissance aux efforts consentis par l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat a reçu les vifs remerciements du Premier ministre Éthiopien. L’élection de Tedros revêt deux symboles convergents. Le siège de l’Union africaine se trouve en Éthiopie et c’est un Ethiopien qui traverse le miroir pour atterrir aux commandes de l’OMS à Genève. Tout le sens et l’enjeu de cette victoire africaine.

 

 

Par ISMAEL AIDARA

Confidentiel Afrique

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here