Pape François VS Donald Trump : le clash que vous n’attendiez pas

2
La réponse de Trump aux critiques du Pape | Reuters
La réponse de Trump aux critiques du Pape | Reuters

RELIGION – C’est un clash pour le moins inattendu qui a éclaté ce jeudi 18 janvier: il oppose en effet le pape François à Donald Trump. Le candidat républicain à la présidence américaine Donald Trump a qualifié de “honteux” les propos du pape François, qui l’a accusé de ne pas être un chrétien en raison de ses positions tranchées sur l’immigration.

“Qu’un leader religieux mette en doute la foi d’une personne est honteux”, a déclaré le milliardaire dans une déclaration qu’il a lue lors d’un meeting en Caroline du Sud (sud-est). “Aucun dirigeant, notamment un leader religieux, ne devrait avoir le droit de remettre en question la religion ou la foi d’un autre homme”.

Quand Daech attaquera le Vatican…

“Je suis fier d’être chrétien et, comme président, je ne laisserai pas la chrétienté être constamment attaquée et affaiblie, contrairement à ce qui se produit en ce moment avec notre actuel président”, a ajouté le milliardaire.

“Le gouvernement mexicain et ses dirigeants ont fait des déclarations désobligeantes à mon encontre auprès du pape”, a poursuivi le candidat républicain, qui a remporté la primaire du New Hampshire la semaine passée. “Le pape n’a entendu qu’une version de l’histoire, il n’a pas vu la criminalité, le trafic de drogues et l’impact économique négatif que les politiques actuelles ont sur les Etats-Unis”. Dans un registre plus provocateur qui lui sied davantage, le magnat de l’immobilier a aussi expliqué que “quand le Vatican sera attaqué par Daech, le pape regrettera que je ne sois pas président des États-Unis”.

Donald Truimp répond au pape François

“Ce n’est pas chrétien”

Plus tôt dans la journée, le pape François avait affirmé que Donald Trump ne pouvait se revendiquer comme “chrétien” quand il promet de construire des murs contre les immigrés.

“Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne”, a affirmé le pape argentin dans son avion au retour d’un voyage au Mexique. “Ce n’est pas dans l’Evangile. Voter, ne pas voter, je ne m’immisce pas. Mais je dis seulement: ce n’est pas chrétien”. Donald Trump avait déjà critiqué le pape par le passé, mettant en doute son sens politique dans un entretien. Il avait annoncé en juin qu’il ferait construire un mur à la place de l’actuel grillage entre le Mexique et les Etats-Unis s’il était élu président.

Ci-dessous, le communiqué de Donald Trump :

https://twitter.com/ulyssepariser/status/700376514550984704/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw

Le HuffPost avec AFP – Publication: 18/02/2016

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. La fin justifiera les moyens.On peut construire le mur en meme temps construire le pond et sous ce pond coulera l’eau ,le lait et du miel mais de la violence de la drogue et de la prostitution.
    La vie est tres fragile si ou mali la drogue viens par avion au usa sa vient par la frontiere terreste bien que controlee ou par la mer .
    Si quelqu’un s’engage a lutter contre ce tas de choses je pense ou doit voir l’intention dabord .

  2. Il y a des nuances qu’il ne faut pas simplifier.Le Pape a dit que le fait de construire des murs entre un pays
    prospere et un pays pauvre ,controle par la drogue ,voue a la violence des narco-traficants,n’est pas un acte Chretien.L’acte chretien consisterait plutot a construire des ponts entre ces pays et les pays jouissant de liberte et de droits humains.L’Amerique ,a certains moments de son histoire,a facilite l’immigration a des Sud-Americains victimes des brutalites des dictatures.Le cas dramatique de la SYRIE implore la compassion de l’Ouest.En tout cas,une simple politique humaniste demande d’autres reponses aux relations des deux pays :Ententes pour lutter contre le narco-trafic,une collaboration sur le probleme de l’immigration sauvage,plus d’investissements americains au Mexique dans le cadre du traite de Libre-Echange.

Comments are closed.