Peillon attaque Le Pen, «la première des intégristes»

0

Sur fond de vives tensions liées à un film islamophobe et en pleine polémique sur les caricatures de Mahomet, Marine Le Pen jette ce vendredi un pavé dans la mare.

Le ministre de l’Education, Vincent Peillon, a vivement réagi aux déclarations de Marine Le Pen, qui défend l’interdiction du voile et de la kippa dans la rue. | (AFP

Dans un entretien au Monde, la présidente du Front national se prononce pour l’interdiction du voile et de la kippa dans l’espace public, y compris dans la rue.

François Hollande, le président de la République, a immédiatement réagi, estimant «que tout ce qui divise est maladroit et donc nous devons appliquer les règles. Les seules règles que nous connaissons c’est les règles de la République et de la laïcité». Le chef de l’Etat était interrogé par la presse en marge de l’inauguration à Drancy d’un mémorial de la Shoah.

VIDEO. La réponse de François Hollande

Vincent Peillon, le ministre de l’Education, attaque de son côté la patronne du parti d’extrême droite. Il estime que «Marine Le Pen est la première des intégristes». «C’est le moment de se rassembler, d’être plus tolérants les uns avec les autres, d’être fraternels et de dire, tous ensemble, fortement, non à ce discours de haine et de division», a-t-il enchaîné.

L’Observatoire contre l’islamophobie qualifie, lui, les déclarations de Marine Le Pen de «gesticulations» mais elles risquent «d’alimenter le fondamentalisme.» Et Abdallah Zekri, président de l’Observatoire, de préciser : «Dans un contexte très tendu avec le film anti-musulman et les caricatures de Charlie Hebdo, c’est encore mettre de l’huile sur le feu pour créer des problèmes entre les communautés.»

 

LeParisien.fr / Publié le 21.09.2012, 13h38

PARTAGER