Le Pentagone a tremblé après ce tweet de Trump

0
Le siège du Pentagone à Arlington (Virginie). © ap.
Le siège du Pentagone à Arlington (Virginie). © ap.

L’imprévisible président américain a donné des sueurs froides à ses généraux mercredi après-midi.

Le caractère imprévisible de Donald Trump n’est plus à démontrer. Alors que certains y voient un atout, d’autres se demandent toujours comment un homme aussi instable peut-il disposer des codes nucléaires et ainsi décider de lancer une attaque d’envergure à tout moment.Au Pentagone, on craint visiblement les sautes d’humeur du Commander in Chief, en témoigne cette anecdote rapportée par le site BuzzFeed Newsdans sa version américaine.Mercredi après-midi, Donald Trump s’est lancé dans une série de tweets concernant la Défense. Dans son premier message, publié à 14h55, le New-Yorkais annonçait ceci:

“Après consultation avec mes généraux et experts militaires, sachez que le gouvernement des Etats-Unis n’acceptera ou ne permettra pas…”

Bloqué par la limite imposée de 140 caractères, Trump ne peut aller au bout de son idée et conclut son message par trois points de suspension qui laissent présager une suite. Mais laquelle?Neuf minutes interminables
Dans les bureaux et souterrains du Pentagone, on s’attend visiblement au pire. Comme l’écrit BuzzFeed, beaucoup ont craint que le président ne déclare la guerre à la Corée du Nord et à son non moins instable leader Kim Jong-un. Car neuf très longues minutes se sont écoulées entre le premier tweet de Trump et le deuxième, finalement posté à 15h04.En fin de compte, Donald Trump n’a pas décidé de répondre par la force aux menaces du royaume ermite. Il s’est contenté de bannir les personnes transgenres de l’armée américaine, pour motif économique. L’humanité y gagne au change, mais peut-être pas de beaucoup.

“…les personnes transgenres à s’engager dans l’armée américaine. Notre armée doit se concentrer sur des combats décisifs…”

 ….victory and cannot be burdened with the tremendous medical costs and disruption that transgender in the military would entail. Thank you

“…et ne peut pas être gênée par les coûts médicaux démesurés et le désordre que l’arrivée des transgenres au sein de l’armée entraînerait”, a-t-il conclu.

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un. © ap.
Le leader nord-coréen Kim Jong-Un. © ap.

Par 7sur7.be/ 27/07/17 – 15h10

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here