Philadelphie : un noir handicapé abattu par la police

1

«C’est un meurtre», assure la mère de Jeremy McDole. Cet homme noir de 28 ans a Ă©tĂ© abattu par les policiers de Wilmington, au sud-ouest de Philadelphie, (Delaware), alors qu’il se trouvait dans un fauteuil roulant et qu’il Ă©tait dĂ©jĂ  blessĂ©.

© Le Parisien Jeremy Mc Dole s'est fait tiré dessus à plusieurs reprise par la police de Wilmington (Delaware).
© Le Parisien Jeremy Mc Dole s’est fait tirĂ© dessus Ă  plusieurs reprise par la police de Wilmington (Delaware).

Mercredi après-midi, les secours reçoivent l’appel d’un témoin qui prévient qu’un jeune homme a tenté de se suicider, a rapporté le Delaware online.

Un témoin filme l’intervention des policiers. La vidéo montre un officier approcher de McDole, le sommant de lever ses mains et de lâcher son arme. Un premier tir est entendu. Là, le vidéaste amateur décrit ce qu’il voit : «Il a été touché, il saigne». D’autres officiers arrivent dans le champ et lancent leurs sommations tandis que le jeune homme, handicapé depuis ses 18 ans suite à une fusillade, se débat dans son fauteuil. Plusieurs coups de feu sont alors entendus. McDole s’affaisse et tombe de son fauteuil.

«Ils lui ont tellement tiré dessus qu’il est tombé de sa chaise roulante»

«Il ne gênait personne. Il n’avait pas d’arme, rien sur lui», s’indigne Phyllis McDole, la mère de la victime, lors d’une conférence de presse relayée notamment par USA Today. «Il s’est redressé, a relevé son pantalon, s’est rassis, a mis ses mains sur ses genoux et ils ont tiré sur lui.»

«Ils lui ont tellement tiré dessus qu’il est tombé de sa chaise roulante», pleure la mère de la victime. «Il est mort seul, il est mort tout seul».

Phyllis McDole assure par ailleurs que son fils n’aurait jamais essayé de se tuer et n’avait pas d’arme, contredisant la version des policiers sur place. «C’est un meurtre», assène la mère de famille au micro de Delaware Online.

Une enquête a été ouverte. Le chef de la police de Wilmington Bobby Cummings et le maire Dennis Williams ont promis une investigation «approfondie et transparente».

Une porte-parole a également précisé que les quatre policiers impliqués dans la fusillade étaient blancs et hispaniques et qu’ils ont été suspendus.

Source: leparisien.fr

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.