Pierre Buyoya nommé Haut représentant de l’UA pour le Mali et le Sahel

2
Pierre Buyoya nommé Haut représentant de l’UA pour le Mali et le Sahel

L’ex-président burundais Pierre Buyoya, le 31 octobre 2011 à Bujumbura
© AFP/Archives Pedro Ugarte

L’ex-président burundais Pierre Buyoya a été nommé jeudi Haut représentant de l’Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel par la présidente de la Commission de l’UA, Nkosazan Dlamini-Zuma, a annoncé l’organisation panafricaine dans un communiqué.

“Le Haut Représentant, qui s?appuiera sur le Bureau que l?UA ouvrira très prochainement à Bamako, aura pour mission principale de renforcer la contribution de l?UA aux efforts en cours, en vue du règlement de la situation qui prévaut au nord du Mali et du parachèvement du processus de sortie de la crise institutionnelle”, indique l’UA.

Mme Dlamini-Zuma avait annoncé mercredi la prochaine nomination d’un Haut représentant pour le Mali et le Sahel, en ouvrant une réunion du Conseil de paix de sécurité de l’UA, à Addis Abeba.

Le Conseil de paix de sécurité a adopté mercredi soir un “Concept stratégique pour la résolution des crises au Mali”, visant notamment au rétablissement de l’autorité de l’Etat dans le nord du pays”. Ce Concept stratégique doit être soumis au Conseil de sécurité de l’ONU afin d’obtenir son feu vert à une intervention militaire internationale dans cette région aux mains de groupes armés islamistes.

Pierre Buyoya, né en novembre 1949 et militaire de formation, a été président de la République du Burundi de 1987 à 1993 et de 1996 à 2003. Arrivé à chaque fois au pouvoir par les armes, il s’est néanmoins bâti une réputation de démocrate en rendant par deux fois le pouvoir en douceur.

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Le Mali devient un terrain de joute diplomatique entre les differents organismes internationaux, tenez: après le haut representant de l’ONU (Prodi) voici le haut representant de l’UA ( Buyoya), avant il y’avait déjà la CEDEAO qui, sentant “la menace” de se voir depouiller son “affaire” ( Le Mali) a decidé aussi d’ouvrir un bureau à Bamako. L’UA est allé plus loin encore aujourdhui en nommant le général guinéen Sékouba Konaté comme son haut representant militaire. C’est un couteau à double tranchant, d’une part nous savons que ces conflits sont pourvoyeurs de job à beaucoup de gens, qui, pour maintenir leur boulot traînent sur la sortie de crise; mais cela permettra aussi de recadrer nos pervers de Kati pour proteger les hommes politiques et la population en général de ces écervelés de militaire dont le seul haut fait d’arme est la chasse au bérets rouge et la brutalisation des populations civiles. Que Dieu sauve le Mali de tout predateurs malintentionné.

  2. J’espere que Mme Zuma a bien reflechit pour le choix de cet ex-president. Prenons une chance avec lui, sinon on en a assez avec qui viennent au pouvoir par la voie des armes.

Comments are closed.