La popularité d’Emmanuel Macron chute lourdement [SONDAGE EXCLUSIF]

Dans notre baromètre YouGov, le président de la République et son premier ministre voient leur popularité baisser considérablement.

1
Emmanuel Macron et Edouard Philippe à Saint-Etienne du Rouvray le 26 juillet.
Emmanuel Macron et Edouard Philippe à Saint-Etienne du Rouvray le 26 juillet.

POLITIQUE – La mauvaise passe se confirme pour le couple exécutif. Selon notre baromètre YouGov du mois d’août réalisé pour Le HuffPost et CNews, la cote de popularité d’Emmanuel Macron chute très lourdement, passant de 43% d’opinions à 36% en un mois. Une effondrement de 7 points qui vient conclure un mois de juillet pour le moins compliqué pour le chef de l’État.

Baisse du budget de la Défense, départ du chef d’état-major des armées, baisse des APL, cacophonie à l’Assemblée… le président de la République a vu les polémiques s’enchaîner les unes après les autres, ce qui est sanctionné aujourd’hui, comme le laissait penser le sondage Ifop paru dimanche 23 juillet dans le Journal du Dimanche.

Et les choses ne sont guère plus réjouissantes pour le premier ministre. Edouard Philippe voit en effet sa cote baisser de 2% pour arriver à 37% d’opinions favorables, dépassant d’une courte tête celle du locataire de l’Elysée.

Les centristes déçus

Le navire Macron semble prendre l’eau de toutes parts. “En baisse sur la quasi-totalité des franges de l’opinion, Emmanuel Macron se voit avant tout sanctionné auprès des sympathisants du centre (81% d’opinions favorables, -14 points)”, note l’institut de sondage, qui souligne que la baisse s’observe également du côté des sympathisants des Républicains (-8 points).

Les sympathisants de la droite et du centre sanctionnent également lourdement le premier ministre.

Sur ces deux franges de l’opinion, Edouard Philippe enregistre une baisse de 10 points (77% d’opinions favorables pour les centristes, 47% pour les sympathisants Républicains). Preuve s’il en est que le couple exécutif déçoit surtout les gens qui lui sont proches idéologiquement. Ce qui n’est pas bon signe.

Le gouvernement aussi sanctionné

À l’instar des deux têtes de l’exécutif, le gouvernement voit également sa popularité s’effriter. Avec 33% d’opinions favorables, l’équipe gouvernementale perd 5 points par rapport au mois dernier. Là encore, ce sont les sympathisants du centre qui sanctionnent le plus lourdement l’action gouvernementale (-13 points).

Plus largement, seuls un peu plus d’un tiers des Français (36%, -9 points) estiment que le gouvernement “va de l’avant, et propose des mesures modernes”, qu’il “s’adresse à toute la population, pas seulement à ses électeurs” (35%, -8 points) ou qu’il est “composé de personnes compétentes” (32%, -8 points).

Cette enquête YouGov confirme donc la phase délicate qu’a eu à traverser l’exécutif durant le mois de juillet. Mois qu’il avait pourtant entamé sous de bien meilleurs auspices.

Par huffingtonpost.fr/  03/08/2017 05:59

PARTAGER

1 commentaire

  1. Emmanuel Macron est un français et il est élu par les français, forcement il défend les intérêts français. Mais aller jusqu’à franchir ce qui ne le regarde pas, c’est-à-dire le nombre de naissance. Si Macron ne veut pas avoir d’enfant c’est son problème. Même si nos épouses font 10 enfants chacune, ce chiffre ne peut pas atteindre la population française loin de là. Pour rappel, la seule ville de Paris est plus peuplée que tout le Mali entier. Quelle incroyable sottise de la part de Emmanuel Macron.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here