Pour Robert Mugabe, l’Otan est une organisation terroriste

0

Le président du Zimbabwe a dénoncé l’ingérence de l’organisation internationale en Libye.

 Le président zimbabwéen Robert Mugabe a estimé lundi que l’Otan était une organisation "terroriste" menée par des "fous" en Europe, l’accusant d’essayer de tuer le leader libyen Muammar Kadhafi. "Il y a des fous en Europe. Des fous qui refusent et rejettent la vérité, des fous qui défient le droit international", a-t-il ajouté lors d’une cérémonie en hommage aux anciens combattants de la guerre d’indépendance du pays. "Regardez ce qu’ils font en Libye : c’est l’Otan contre le droit international. Voilà pourquoi je dis que l’Otan est devenue aussi une organisation terroriste. Puisqu’elle défie le droit international."

Le vieux président, âgé de 87 ans, a accusé les pays occidentaux de vouloir tuer Muammar Kadhafi : "Ils cherchent à tuer Kadhafi. Ils ont en fait délibérément tué certains de ses enfants !" "Alors quand ils le font volontairement, c’est exactement ce que font les talibans et al-Qaida. Quelle est la différence ?" "Méfiez-vous. Ils peuvent faire (la même chose) dans n’importe quel autre pays africain que la Libye. Nous devons toujours être prêts", a encore lancé Robert Mugabe.

Le président zimbabwéen a une fois de plus attaqué la Grande-Bretagne, l’ancienne puissance coloniale, qui impose des sanctions contre lui et ses proches alliés au gouvernement. Robert Mugabe a annoncé que le Zimbabwe allait "riposter" et frapper plus de 400 entreprises britanniques opérant dans le pays, en réaction aux sanctions imposées par Londres. "Nous ne pouvons pas continuer à recevoir les coups des sanctions sans répondre", a-t-il dit. "Pourquoi est-ce qu’une entreprise […] qui appartient à la Grande-Bretagne devrait être autorisée à continuer d’exploiter notre or, dans ce pays ?" a-t-il interrogé. Le vieux président partage le pouvoir au sein d’un fragile gouvernement d’union nationale avec son rival Morgan Tsvangirai, devenu son Premier ministre en 2009. Il n’a pas la majorité au Parlement.

AFP via Le Point.fr – Publié le 08/08/2011

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER