Le prĂ©sident Macron au Maroc : Une visite pleine d’enseignements

0

Le PrĂ©sident de la RĂ©publique française, M. Emmamuel Macron, accompagnĂ©, de son Ă©pouse Mme Brigitte Macron, a effectuĂ© une visite de deux jours au Maroc sur invitation de Sa MajestĂ© le Roi Mohammed VI. A leur arrivĂ©e Ă  l’aĂ©roport Rabat-SalĂ©, le couple prĂ©sidentiel français a Ă©tĂ© accueilli par le Souverain.

Trois ans après la brouille diplomatique entre les deux pays, qui avait conduit Rabat Ă  suspendre sa coopĂ©ration sĂ©curitaire et judiciaire, la visite d’Emmanuel Macron Ă©tait l’occasion de conforter le rĂ©chauffement des relations avec cet alliĂ© stratĂ©gique dans la lutte contre le terrorisme.

“Le Maroc est un pays ami et un partenaire stratĂ©gique pour la France”, a soulignĂ© le prĂ©sident français lors d’une confĂ©rence de presse Ă  l’issue de sa rencontre avec le souverain, se disant touchĂ© par la marque d’amitiĂ© et l’accueil chaleureux reçu Ă  son arrivĂ©e.

Les relations entre les deux pays sont fondées sur une vision commune et une volonté de poursuivre les intérêts conjoints, non seulement au Maroc mais également dans la région et plus largement en Afrique, a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a notamment réaffirmé la volonté de la France, partagée par Rabat, de multiplier les partenariats communs en Afrique, où le Maroc mène depuis plusieurs années une diplomatie active.

“C’est une chance rĂ©ciproque”, a estimĂ© le chef de l’Etat qui a appelĂ© Ă  travailler ensemble davantage.

APAISEMENT 

Les crises rĂ©gionales et internationales ont, comme prĂ©vu, Ă©tĂ© abordĂ©es par les deux dirigeants qui ont fait Ă©tat d’une vision commune sur la question de la Libye et des tensions diplomatiques dans le Golfe.

“Je crois que la volontĂ© commune est de trouver les voies et moyens d’une stabilisation de (la Libye) qui est une prĂ©occupation en terme de sĂ©curitĂ© de la rĂ©gion et en terme de route migratoire”, a indiquĂ© Emmanuel Macron.

Sur la situation de tension qui existe aujourd’hui dans le Golfe, les deux dirigeants ont rĂ©affirmĂ© lĂ  aussi une vision largement partagĂ©e qui consiste Ă  privilĂ©gier d’une part, la stabilisation de la rĂ©gion et d’autre part la lutte contre le terrorisme et toutes les formes de financement du terrorisme, a dĂ©clarĂ© le PrĂ©sident Emmamuel Macron.

Le chef de l’Etat français a notamment annoncĂ© que, sur ce dossier, il s’entretiendrait Ă  nouveau dans les prochains jours avec les dirigeants d’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et avec l’Ă©mir du Qatar entre autres.

C’est dans ces discussions, en clarifiant les positions, que nous arriverons Ă  plus de stabilitĂ©, c’est en tout cas mon souhait et le souhait du roi du Maroc, a-t-il indiquĂ© devant la presse.

“Nous n’avons aucun intĂ©rĂŞt Ă  ce qu’il y ait une tension entre les Etats qui se sont exprimĂ©s dans le cadre de ce conflit, d’abord parce qu’il faut que le Golfe demeure calme et stable, ensuite parce que l’ensemble de ces Etats sont parties prenantes des crises de la Syrie comme de la Libye”, a-t-il dit.

Emmanuel Macron, dont aucune rencontre avec la sociĂ©tĂ© civile n’Ă©tait prĂ©vue au cours de cette visite, a fait savoir qu’il avait Ă©voquĂ© les manifestations qui se sont multipliĂ©es depuis octobre dans la rĂ©gion du Rif.

“Il ne m’appartient pas ici de tenir un jugement sur un sujet de politique intĂ©rieure”, a-t-il dit, en rĂ©ponse Ă  une question d’un journaliste. “NĂ©anmoins, j’ai senti que le Roi considĂ©rait qu’il Ă©tait lĂ©gitime qu’il y ait des manifestations. Et que son souhait Ă©tait d’apaiser la situation en rĂ©pondant aux prĂ©mices de ces mouvements.”

“La discussion que nous avons eue ne me donne pas lieu de craindre une volontĂ© de rĂ©pression mais plutĂ´t d’une rĂ©ponse dans la durĂ©e et sur les causes profondes de ce qu’il est advenu”, a-t-il ajoutĂ©.

De son cĂ´tĂ©, Mme Brigitte Macron a eu des entretiens avec les Princesses Lalla Salma et Lalla Oum Kattoum avant de visiter l’exposition ”Face Ă  Picasso” au MusĂ©e Mohammed VI d’art moderne et contemporain.

Egard très personnel, le couple prĂ©sidentiel a Ă©tĂ© invitĂ© par Mohammed VI Ă  partager le ftour, (le repas de rupture du jeĂ»ne), dans sa rĂ©sidence de Dar al-Salam. Un moment “familial”, autour de dattes et de soupe harira. “Il est très important pour le Roi de faire connaissance avant de commencer Ă  discuter des sujets”, a soulignĂ© une source diplomatique.

 

B.KONE

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here