Présidentielle américaine, J – 22 : les dissensions se multiplient au sein du Parti républicain

0
Présidentielle américaine, J – 22 : les dissensions se multiplient au sein du Parti républicain
Le président républicain de la chambre des représentants, Paul Ryan, a été critiqué par Donald Trump sur Twitter. JOHN HART / AP

Rien ne va plus entre les dirigeants du parti que Donald Trump est censé représenter à l’élection présidentielle et le candidat, ouvertement critique.

Alors que le camp démocrate est mobilisé tout entier derrière sa candidate à l’élection présidentielle, Hillary Clinton, les relations entre son adversaire républicain, Donald Trump, et le parti qu’il représente officiellement, restent tendues. A la veille d’un meeting de campagne prévu dans le Wisconsin, lundi, le magnat de l’immobilier a publié, dimanche 16 octobre sur son compte Twitter, quatre nouveaux messages qui attaquent le speaker (président) de la chambre des représentants, Paul Ryan, élu de cet Etat.

De même, le responsable de la campagne du milliardaire dans l’Ohio a décidé de couper
les ponts avec la direction du Grand Old Party dans cet Etat-clé dont le gouverneur, le républicain John Kasich, ne soutient pas, par ailleurs, M. Trump. Enfin, le colistier de ce dernier, Mike Pence, s’est démarqué de lui en accréditant la thèse du rôle de la Russie dans plusieurs piratages de sites américains, ce dont continue de douter M. Trump. M. Pence a aussi pris ses distances avec des propos incendiaires tenus la veille dans le New Hampshire, dans lesquels le magnat de l’immobilier dénonçait une élection « truquée », en assurant : « Nous accepterons absolument les résultats » de la présidentielle.

M. Pence a, cependant, fait écho aux critiques de M. Trump, qui juge que les principaux médias américains font campagne contre lui. « Il y a un biais évident dans les médias nationaux et c’est en ce sens qu’on peutparler d’élection truquée », a estimé M. Pence, sur NBC. Le camp de M. Trump pense que la presse américaine sous-traite la publication par WikiLeaks de courriers électroniques présentés comme dérobés dans la boîte du président de la campagne de Mme Clinton, et se concentre sur les affaires mettant aux prises M. Trump et des femmes qui l’accusent d’attouchements.

  • La citation du jour

« Mieux vaudrait qu’un type appelé Sayeed Farouk nous informe qu’un gars nommé Christopher Hayes est le tireur. »

Selon un courrier piraté dans la boîte électronique du président de campagne de la candidate démocrate à la présidentielle, John Podesta, ce dernier se lamente après l’identification de l’un des deux auteurs de l’attentat de San Bernardino, le 2 décembre 2015, annoncé par le journaliste de MSNBC Christopher Hayes. Le dépit de M. Podesta tenait vraisemblablement à sa crainte que cet attentat perpétré par Sayeed Farook soit exploité par le camp républicain. Le candidat à l’investiture du Grand Old Party, Donald Trump, avait annoncé après le drame une interdiction temporaire d’accès au territoire américain pour les musulmans.

La campagne de Mme Clinton a jusqu’à présent refusé d’indiquer si les courriers publiés par WikiLeaks étaient véridiques, préférant mettre au contraire l’accent sur le rôle de la Russie, mise en cause par Washington, dans le piratage.

  • La vidéo du jour

Le candidat républicain à l’élection présidentielle du 8 novembre, Donald Trump, a vivement critiqué, dimanche 16 octobre, la parodie du deuxième débat présidentielle qui l’opposait le 9 octobre à son adversaire démocrate Hillary Clinton diffusée par l’émission satirique « Saturday Night Live », sur NBC, le 15 octobre.

Les deux candidats sont joués par Alec Baldwin et Kate McKinnon.

  • Le chiffre du jour

11 conseillers

Onze conseillers sont intervenus dans la rédaction d’un message relatif à la dette du territoire de Puerto Rico, publié sur le compte Twitter de la candidate démocrate, Hillary Clinton, selon WikiLeaks, qui publie depuis le 7 octobre les courriers électroniques dérobés, selon le site, au président de la campagne de Mme Clinton, John Podesta.

  • Le sondage du jour

Hillary Clinton maintient à distance Donald Trump

01020304050en % des avis exprimésHillary ClintonDonald TrumpGarry JohnsonJill Stein08/09/1622/09/1613/10/16

08/09/16
● Hillary Clinton: 46%
● Donald Trump: 41%
● Garry Johnson: 9%
● Jill Stein: 1%

Hillary Clinton dispose d’un écart de quatre points en sa faveur, par rapport à son adversaire républicain, Donald Trump, au niveau national, dans le baromètre ABC Washington Post publié dimanche 16 octobre. Ce sondage met en évidence le faible impact global de la diffusion d’une vidéo embarrassante pour le magnat de l’immobilier, le 7 octobre. En revanche, les personnes interrogées critiquent majoritairement la riposte adoptée par M. Trump, qui a rappelé les infidélités passées du mari de Mme Clinton, l’ancien président Bill Clinton, et qui a menacé cette dernière de prison. Les sondages au niveau national ne sont qu’indicatifs, puisque l’élection se joue au niveau des Etats. A titre de comparaison, le baromètre de NBC avec le Wall Street Journal publié le même jour accorde 11 points d’avance à Mme Clinton.

  • La carte du jour

 

Selon la moyenne des intentions de vote par Etats réalisée par le site RealClearPolitics, dimanche 16 octobre, la candidate démocrate à l’élection présidentielle, Hillary Clinton, dispose d’une large avance sur son adversaire républicain Donald Trump. Les résultats d’Etats clés – comme la Floride et l’Ohio – se situent dans la marge d’erreur, mais ils montrent que la démocrate y dispose d’un avantage et qu’elle menace M. Trump dans l’Arizona. Il faut totaliser 270 voix de grands électeurs pour accéder à la Maison Blanche.

  • A suivre

Alors que son adversaire républicain, Donald Trump, multiplie les meetings de campagne, la candidate démocrate à l’élection présidentielle, Hillary Clinton, se montre très discrète. Sa prochaine apparition publique est prévue lors du troisième et dernier débat présidentiel, à Las Vegas (Nevada), mercredi 19 octobre.

LE MONDE | 17.10.2016 à 06h26

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here