Le prof de lycée avait des rapports sexuels avec sa jeune élève

4

Un professeur américain a été inculpé mardi pour avoir eu des relations sexuelles avec une élève mineure.

Au total, l’homme a rencontré au moins 22 fois son élève pour avoir des relations sexuelles avec elle. Un professeur de lycée américain a été inculpé mardi sans possibilité de libération sous caution dans l’Indiana. Après son arrestation, il a expliqué être entraîneur de l’équipe de golf du lycée Ben Davis mais également professeur d’anglais. C’est en juillet dernier qu’il aurait débuté sa liaison inappropriée avec son élève, qui a raconté aux enquêteurs qu’elle entretenait avec lui «plus qu’un simple relation élève-professeur».

Les deux se rencontraient dans des chambres d’hôtel réservées par l’enseignant. C’est dans l’une d’elle que l’homme a été interpellé par la police, quelques heures seulement après qu’il a eu un rapport sexuel avec la jeune fille. Le suspect de 40 ans aurait commencé sa relation avec l’adolescente alors que celle-ci n’avait pas encore 18 ans.

L’enquête pourrait s’étendre

Si dans l’Indiana, la majorité sexuelle a été fixée à 16 ans, il existe une loi plus sévère stipulant que tout adulte en position de confiance face à un mineur (entraîneur, enseignant, pasteur…) se rend coupable d’un crime s’il a des rapports sexuels avec ce mineur. «Une personne de 17 ans est un enfant selon moi. Cette loi est faite pour protéger les enfants de gens qui se servent de leur influence pour avoir des rapports sexuels», a commenté dans «USA Today», Tracey Horth Krueger, qui lutte contre les violences sexuelles.

En plus de cette relation entre le professeur et son élève, les enquêteurs ont également trouvé dans le téléphone portable du suspect des photos explicites envoyées par la jeune fille. L’enquête se poursuit(…)

Lire la suite sur Paris Match

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Si dans des pays comme le Mali on pouvait sévir contre la multitude d’enseignements coupables d’actes de ce genre! Ces cas sont légion en Afrique et cela est mauvais.

  2. comrades in America in matters like this one involving adults in authority manipulating children, in excess 95% of like cases law is carried out to letter of law. He deserve a severe penalty plus was fully aware before committing act he could receive severe penalty for violation. While I was in prison in State of Michigan I observed somewhat different treatment for rapist of children if they declared they were mentally ill. In fact one repeat offender who often comes to my mind is a child rapist who was granted a parole when he convinced a female on parole board he would not ever rape another child. He told her that he will not ever rape another boy due to when he get out of prison he was going to have sex with a woman that that would cure him of his illness for sex with boys. He said he had not ever had sex with a woman. Parole board “bought” his explanation plus gave him a parole. I do not know if he have raped anymore little boys. I would have put him in a box. Henry Price aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

    • The state where I teach, all teachers like law enforcement, doctors, nurses, and anyone who works with children are mandated reporters. If we suspect that a child is being abused, we are required by law to call the department in charge of keeping kids safe. If we don’t, we can lose our teaching license, go to jail, and be fined a huge amount of money. It is a disgrace to our profession whenever any school staff commits a crime of this nature against a child. I am not familiar with the case, but I am confident that justice will be served.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here