Projet de loi des partis suédois : Les partis politiques marocains se mobilisent pour l’intégrité territoriale du Royaume

0

partis-MarocSuite à leur réunion avec le Chef de gouvernement, tenue lundi dernier, les partis politiques marocains se disent prêts à œuvrer ensemble pour faire face aux démarches hostiles à l’intégrité territoriale du Royaume de la part de certains partis politiques suédois qui viennent de présenter au Parlement un projet de loi pour reconnaitre l’imaginaire  “rasd”.

Les partis politiques viennent de poser un acte patriotique vis-à-vis du royaume. En effet, lors de leur rencontre du lundi avec le Chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, , les partis politiques marocains se disent prêts à œuvrer ensemble pour faire face aux démarches hostiles à l’intégrité territoriale du Royaume de la part de certains partis politiques suédois qui viennent de présenter un projet dans ce sens au Parlement.

Réunissant leurs bureaux politiques, les partis politiques (de la majorité et de l’opposition), ont rendu publics des communiqués dénonçant “une agression contre la souveraineté du Royaume et contre le peuple marocain”.

Après une réunion de haut niveau, tenue lundi dernier sous la présidence du Chef de gouvernement, les secrétaires généraux des partis politiques représentés au Parlement ont condamné vivement l’initiative qu’ils qualifient de “maladroite” de la Suède qui envisage de reconnaitre la chimérique “rasd”.

Dans un communiqué, publié mardi dernier, le Parti de la justice et du développement (PJD), parti du Premier ministre, a affirmé que la question du Sahara marocain était une affaire de souveraineté et d’unité nationale. Dans ce sens, le parti en tête de la coalition gouvernementale souligne que toute atteinte à son intégrité équivalait à une agression contre le Maroc et sa souveraineté et contre le peuple marocain.

Revenant sur cette initiative suédoise, le parti du Chef de gouvernement a assuré que cette position représentait un appui aux politiques séparatistes dans les camps de Tindouf, avec tout ce que cela impliquait en termes de risques terroristes et de traite des êtres humains, très active d’ailleurs dans cette zone. Cependant, il a rappelé que la résolution de ce conflit artificiel se déroule sous l’égide du Conseil de sécurité qui appelle à une solution politique acceptable par toutes les parties. Le PJD a souligné enfin que la nouvelle position suédoise allait à l’encontre des décisions du Conseil et constitue un obstacle aux efforts onusiens.

De son côté, le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a vivement condamné cette démarche hostile à l’intégrité territoriale du Royaume et avant d’exprimer sa forte mobilisation aux côtés des forces vives de la nation pour défendre avec fermeté et détermination les intérêts suprêmes de la Nation. Même son de cloche chez le Parti du Livre qui, dans un communiqué publié sur son site web, a souligné que devant un tel acte hostile, “l’ensemble des forces vives du Royaume, doit être constamment mobilisées autour de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, garant de l’unité nationale. Il a demandé à tous les partis politiques à faire bloc face à l’initiative suédoise à travers toutes les formes légales, aussi bien politiques, diplomatiques qu’économiques, afin de défendre avec détermination et fermeté l’intégrité territoriale du Maroc et les intérêts suprêmes de la Nation”.

Les partis politiques de l’opposition ne sont pas restés en marge de cette situation. En effet, le Parti de l’Istiqlal a été le premier à publier un communiqué dénonçant le projet suédois. Soulignant qu’une telle initiative risquait de nuire gravement aux bonnes relations entre le Royaume du Maroc et le Royaume de Suède. Le parti de la balance a rappelé que la Suède, pendant des décennies, avait opté pour l’objectivité dans ce conflit monté de toutes pièces. Dans ce sens, le parti affirme que tout changement de position est considéré comme une renonciation à la légitimité internationale et un véritable obstacle aux efforts de l’ONU.

De son côté, le parti de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) a annoncé sa volonté de mobilisation à l’international contre la position du gouvernement suédois. Dans un communiqué rendu public à l’issue d’une réunion de son bureau politique, l’USFP a annoncé la disposition du parti à faire barrage à ces manœuvres tant au niveau de l’Internationale socialiste qu’à ceux du monde arabe et du continent africain. Tout en affirmant son adhésion totale à toute action commune pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume et faire bloc contre les velléités de morcellement.

De même, l’Union constitutionnelle a exprimé sa vive condamnation et son rejet total de la démarche ” irresponsable ” de la Suède, contraire à la légitimité internationale qui reconnaît les frontières des États établis. Ainsi, le parti a appelé toutes les forces nationales et les acteurs de la société civile à une mobilisation globale pour faire face aux plans désespérés visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume.

 

B.KONÉ

 

PARTAGER