Protection des minorités religieuses : Le Président Obama rend hommage au Maroc

0

Intervenant le mercredi 27 janvier 2016, lors de la cérémonie commémorative du 71ème anniversaire de libération du camp nazi d’Auschwitz-Birkenau, le Président américain a salué le rôle central joué par le Royaume du Maroc dans la protection des minorités religieuses. Une initiative protectrice, noble et courageuse  émanant de Feu Sa Majesté Mohammed V en faveur des juifs et son refus d’appliquer les lois de Vichy alors que le Maroc était sous protectorat français.

Le président américain Barack Obama, dans un discours émouvant et pleins d’émotions, a rendu hommage mercredi dernier au Maroc pour l’initiative de réunir la conférence sur la protection des minorités religieuses. Une rencontre qui a d’ailleurs pris fin ce jour même à Marrakech.

” Au Maroc, des dirigeants de pays à majorité musulmane venant du monde entier viennent de tenir un sommet sur la protection des minorités, incluant les juifs et les chrétiens “, s’est félicité Barack Obama dans un discours prononcé à l’occasion de la commémoration du 71ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz.

Le Président Obama a souligné dans son intervention le rôle avant-gardiste du Maroc en matière de lutte contre les extrémismes religieux et loué à cet effet l’organisation, du 25 au 28 janvier 2016, à Marrakech, de la conférence sur “Les droits des minorités religieuses en terre d’Islam”.

Cette Conférence, placée sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, a vu la participation de nombreuses personnalités, dont des ministres, oulémas, chercheurs, représentants des religions concernés par la question relative au statut des minorités en terre d’Islam ainsi que des organisations internationales et a été couronnée par la Déclaration de Marrakech.

Dans ce message, le souverain marocain a rappelé que le Maroc avait toujours été une terre de dialogue inter-religieux, une tradition qui se perpétue encore aujourd’hui à travers la préservation des droits des musulmans et des non-musulmans sans distinction.

” En notre qualité d’Amir Al-Mouminine et de protecteur de la religion et de la communauté des adeptes, nous nous chargeons de préserver les droits des musulmans et des non-musulmans sans distinction entre eux”, avait souligné le roi Mohammed VI devant l’assistance.

Sur le plan intérieur, le roi Mohammed VI est le commandeur des croyants. Il est présenté comme descendant du prophète Mahomet, et c’est à ce titre qu’il a invité les Marocains à ne pas se détourner des valeurs de tolérance qui caractérisent, selon lui, la tradition du pays. Une réaffirmation d’autant plus importante que le Maroc vante son modèle de tolérance religieuse.

Les musulmans marocains n’ont jamais traité les juifs comme une minorité, lesquels étaient présents dans toutes les activités et dans tous les domaines, a rappelé le souverain dans son discours. Tout en précisant que le Maroc perpétue actuellement la même tradition en permettant aux chrétiens, toutes communautés et églises confondues, résidant légalement au Maroc, d’accomplir leurs devoirs religieux.

Il est à rappeler que le Maroc a toujours refusé que des minorités religieuses soient privées de l’un des leurs droits, comme il n’a jamais accepté qu’un déni de droit soit commis au nom de l’Islam à l’encontre d’un musulman. Inutile de souligner que les Marocains musulmans ont toujours vécu en parfaite symbiose avec les adeptes des autres religions.

 

B.KONÉ

PARTAGER