RDC: l’affaire de la fosse commune de Maluku prend de l’ampleur

0
RDC: l'affaire de la fosse commune de Maluku prend de l'ampleur
La commune de Maluku où ont été inhumées plus de 420 personnes.
Domaine public/Vberger

C’est une affaire qui prend de l’ampleur Ă  Kinshasa celle de la «fosse commune de Maluku». Plus de 400 personnes ont Ă©tĂ© inhumĂ©es de nuit dans un cimetière situĂ© Ă  plus de 100 km de la capitale. Les autoritĂ©s congolaises confirment avoir enterrĂ© 424 personnes de nuit le 19 mars dernier, mais il s’agirait selon elles d’indigents et de bĂ©bĂ©s mort-nĂ©s, et non des victimes des manifestations de janvier dernier, comme s’en inquiètent certaines organisations de la sociĂ©tĂ© civile.

C’est un tas de sable entouré d’herbes hautes. Pour le trouver, il faut faire plus de 100 km par la route et suivre une petite piste. C’est là que, derrière un cimetière, on tombe sur un grand carré de terre fraîchement retourné. Aucune croix, ni aucune pierre tombale. Une fosse commune qui aurait pu passer totalement inaperçue, s’il n’y avait pas eu autant de témoignages d’habitants pour la signaler.

D’ailleurs, dans les environs, nombreux sont ceux qui disent avoir vu vers 4h du matin, des camions recouverts de bâches en plastique. Les personnes qui ont entrepris de les décharger leur auraient dit qu’il s’agissait de cadavres et demandé à ceux qui passaient par là de s’éloigner du fait de l’odeur très forte de corps en putréfaction.

Une femme qui revient des champs juste Ă  cĂ´tĂ© raconte ce qu’elle a vu : « Il Ă©tait 4h et il y avait beaucoup de cadavres dans des sacs en plastique. On les a enterrĂ©s ici, on les a dĂ©versĂ©s tous dans une mĂŞme fosse ». Une autre femme un plateau d’ignames et de lĂ©gumes sur la tĂŞte tĂ©moigne : « Je n’ai pas vu les corps, mais lorsqu’ils sont arrivĂ©s ils nous ont dit que ce sont des cadavres en Ă©tat de dĂ©composition et qu’il ne fallait pas s’approcher du fait de l’odeur malsaine »…..Lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER