Relations Maroc-Guinée (Conakry) : Un Modèle fort de Coopération

2

Le Roi Mohammed VI du Maroc, accompagné d’une forte délégation, a atterri jeudi dernier à l’aéroport international de Conakry-Gbessia pour une visite d’amitié et de travail. Cette visite est la troisième étape d’une tournée africaine du Souverain qui l’a conduit au Ghana et en Zambie. Une visite qui vient concrétiser les bonnes relations de partenariat qui lient Guinéens et Marocains depuis les premières heures de l’indépendance de la Guinée.

En accueillant à sa descente d’avion le Roi Mohammed VI du Maroc, le Président de la République de Guinée, M. Alpha Condé, aussi président en exercice de la conférence des Chefs d’Etat de l’Union Africaine, n’a pas manqué de magnifier toute sa satisfaction pour l’honneur fait par le Souverain en foulant le sol guinéen.
En effet, le Roi Mohammed VI est arrivé jeudi dernier à Conakry pour une visite d’amitié et de travail de quelques jours. Une visite au cours de laquelle le Souverain a eu une série d’audiences et a visité plusieurs infrastructures et chantiers. Une visite qui s’inscrivait dans le cadre de la concertation permanente entre les Chefs d’Etat des deux pays sur les relations bilatérales ainsi que sur des questions africaines et internationales d’intérêt commun.
Aux dires du président de l’Assemblée nationale de la Guinée, Claude Kory Kondiano, le retour du Maroc à l’Union Africaine représentait un acquis et une fierté pour la Guinée et l’Afrique vu le rôle joué par le Royaume dans le développement du continent et cela dans différents domaines. Aujourd’hui, les pays qui s’opposaient à ce retour du Maroc dans sa grande famille institutionnelle se sont vite rendus à l’évidence de la nécessité de la présence du Maroc au sein de l’Union Africaine et surtout de l’importance de mutualisation des efforts pour renforcer le pouvoir de négociation de l’Afrique devant l’Occident.
Le président du Parlement guinéen a évoqué par ailleurs les relations bilatérales qui existent entre les parlements des deux pays. Ce qui prouve que cette visite du Roi Mohammed VI revêtait un caractère particulier et d’une importance cruciale pour la présidence, le gouvernement et tout le peuple guinéen. Aussi, il a mis l’accent sur les contributions marocaines en faveur de son pays, notamment sur le plan de la coopération économique et de l’échange des expériences, ce qui représente, d’après lui, un tremplin pour la promotion d’un partenariat stratégique entre Rabat et Conakry.
Le Président de la République de Guinée a abondé dans le même sens tout en soulignant que les Africains comptent beaucoup sur la présence du Maroc dans l’Union Africaine pour l’autonomisation de cette instance. ”Nous comptons beaucoup sur le Royaume du Maroc pour que le continent africain puisse prendre en main sa propre destinée. Aussi, afin de mieux défendre ses intérêts partout dans le monde. Les problèmes africains, pour une solution durable, doivent être résolus par les Africains eux-mêmes”, a déclaré le président Alpha Condé de la Guinée et non moins président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de l’Union Africaine. Auparavant, il a mis l’accent sur le rôle catalyseur joué par le Maroc dans la mise en place d’une zone de libre-échange interafricaine pour le renforcement de l’intégration économique du continent.
Aux dires de l’Ambassadeur du Maroc en Guinée, cette visite royale ouvre de nouvelles perspectives pour les relations entre les deux pays et constitue un modèle de coopération Sud-Sud que le Souverain en fait une politique, a souligné SE. M. Asbayine, l’Ambassadeur du Maroc en Guinée.
Un des temps forts de cette visite royale a été la signature des conventions entre le Maroc et la guinée dans différents domaines. C’était le jeudi dernier sous la co-présidence des deux Chefs d’Etat , à savoir le Roi Mohammed VI du Maroc et Alpha Condé. Ces accords constituent une opportunité pour le renforcement de la coopération entre les deux pays eu égard au potentiel important de l’agriculture guinéenne, notamment en matière de valorisation hydrique et de production de maïs et à la forte volonté de partage des apports du Plan Maroc-Vert.
La Guinée a bénéficié de nos jours d’une assistance marocaine de qualité dans le domaine agricole. Ce qui permet à la Guinée d’exporter à son tour son expérience réussie vers de nombreux pays de la sous-région, a souligné la Ministre guinéenne de l’Agriculture, Mme Jacqueline Marthe Sultan. Le Roi a décidé de faire don à la Guinée de 20.000 tonnes d’engrais sur les 100.000 promises.
Il en sera de même en matière de gestion d’eau et d’agrégation. Ces accords permettront d’insuffler un sang neuf aux relations qui existent depuis longtemps entre le Président Ahmed Sékou Touré et Sa Majesté le Roi Hassane II.
A travers la signature de ces différentes conventions, de mettre en place un partenariat gagnant-gagnant entre les deux nations. Dans ce cadre la Guinée peut s’inspirer de l’expérience marocaine en matière d’aménagement urbain et de politique de la ville. Une expérience qui a fait tâche d’huile en matière de transformation profondes, une structuration moderne et une accélération substantielle du paysage urbain des villes Marocaines telles que Tanger, Marrakech, Casablanca, Laäyoune, etc. Aujourd’hui, le Royaume a accumulé beaucoup d’expériences dans le traitement de l’insalubrité et des quartiers sous-équipés ou non réglementaires. Toute chose qui a abouti à améliorer les conditions de vie de plus de 1,5 millions de ménages à travers le Maroc.
Aussi, une convention a porté sur le projet d’assainissement liquide de Conakry, une des visions du Roi Mohammed VI pour le progrès global et intégré de l’Afrique. Dans ce domaine, le Royaume du Maroc a enregistré des progrès notoires surtout en matière d’épurations des eaux usées dont le taux est passé de 5% en 1999 à plus de 71% en fin 2016. Ce qui a injecté un nouvel élan dans la relance de l’activité touristique dans plusieurs zones.
Les relations entre le Maroc et la Guinée touchent aussi le domaine de l’emploi et de la formation professionnelle avec 60 bourses offertes annuellement aux étudiants guinéens. Aujourd’hui, 400 étudiants guinéens sont inscrits dans les universités marocaines.
Sur le plan religieux, la coopération est exemplaire avec la formation de 500 Imams guinéens à l’Institut Mohammed VI.
Aujourd’hui, la mise au service de la réalisation d’actions concrètes et palpables dont l’objectif sera de doter les pays africains frères et amis des infrastructures de bases nécessaires à leur développement, tel est le souhait de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Faut-il rappeler le Maroc prendra en charge toutes les phases de réalisation de ce projet.
Il faut noter que cette visite était très attendue par la Communauté marocaine vivant en Guinée. Cette communauté est sortie très massivement pour souhaiter la bienvenue à Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Guinée. La Colonie marocaine vivant en Guinée sera d’un apport inestimable dans le renforcement des relations entre les deux pays.

L’ETAPE ZAMBIENNE
Des accords gouvernementaux signés

L’accueil du Roi Mohamed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc et le Président Edgar Lungu de la Zambie ont co-présidé lundi 20 février 2017 à Lusaka, la cérémonie de signature de 19 accords gouvernementaux. Des accords qui s’inscrivent en ligne droite de l’orientation royale dont l’objectif visé est de renforcer le partenariat Sud-Sud. Lesquels constituent un cadre juridique approprié pour la structuration d’une collaboration fructueuse aussi bien entre les gouvernements des deux pays, entre surtout les opérateurs privés.
Ces accords couvrent des domaines aussi varient que divers tels que les consultations politiques, les services aériens, la protection des investissements, la finance, les assurances, l’enseignement, la formation, le tourisme, l’agriculture, la technologie, l’industrie, les mines et les énergies renouvelables.
Ont apposé leurs signatures au bas de ce précieux document, le président de la Chambre du Commerce et de l’Industrie de la Zambie, M. Geoffrey Sakulanda et la présidente de la Confédération générale des Entreprises du Maroc, Mme Miriem Bensaleh Chaqroun.
Dans son intervention devant les deux Présidents, M. Geoffrey Sakulanda s’est félicité de la mise en place d’un Conseil d’affaires entre les deux pays. Une structure de coordination, d’accompagnement et d’impulsion qui contribuera indubitablement à la création de nouvelles synergies, gage d’une certaine complémentarité entre les deux économies.
Pour sa part, la Confédération générale des Entreprises du Maroc, Mme Miriem Bensaleh Chaqroun, s’est réjouie de la signature des 19 accords gouvernementaux qui donnera une nouvelle orientation à l’économie zambienne vers la diversification selon les approches intégrées dans la stratégie économique marocaine. ”Nous avons l’obligation d’agir pour assurer un avenir meilleur aux futures générations et de relever ensemble les défis communs liés à la création d’emplois, au développement durable et à l’intégration économique régionale”, a-t-elle martelé.
B.KONE

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Comrades President alpha Conde appear to not see uncleanliness of conakry of feel it is not to be cleaned up. A great sign of his incompetence as a leader. He is another African leader that pursue omnipotent image which have led African nations to rate at bottom of development in this world. Is it stupidity that lead others to follow such incompetence or is it incompetent African leaders tendency to subject their fellow Buntu to inhumane violence. A better day need plus will soon come or Buntu will have annihilation long before others of this world. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

  2. La relation Maroc Guinée est ancienne..
    Cela n’a pas empêché le camp Boiro hélas..
    Toutes les coopérations sont souhaitables , espérons que nos susceptibilités supporteront celle ci..
    La mise en place d’Imams marocains est très astucieuse .
    La coopération marchera bien si sa représentation n’a pas la rigidité académique des ambassades ..
    Il faut qu’elle ait la souplesse de la jeunesse matinée d’expérience..
    Mais surtout il faut avoir à l’esprit que si l’Afrique Noire est a prendre ..elle a en germe l’envie d’utiliser son propre potentiel..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here