Rencontre Afrique-USA à Washington : Le président Obama promet d’aider l’Afrique pour lutte contre le terrorisme

0
Rencontre Afrique-USA à Washington :  Le président Obama promet d’aider l’Afrique pour lutte contre le terrorisme
Le président Barack Obama, le 6 août 2014 lors d’une conférence de presse à Washington à l’issue d’un sommet Etats-Unis- Afrique (Photo SAUL LOEB. AFP)

Le président Barack Obama a annoncé mercredi dernier un renforcement sensible de la coopération avec l’Afrique pour lutter contre le terrorisme, au dernier jour d’un sommet au cours duquel les Etats-Unis ont promis des milliards de dollars pour un continent «chargé de promesses».

«Si l’Afrique fait toujours face à de réels défis, nous voyons aussi l’émergence d’une nouvelle Afrique, plus prospère», a lancé M. Obama, né d’une mère américaine et d’un père kényan, à l’issue de trois jours de rencontres avec un quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement, une première dans l’histoire des Etats-Unis.

Soulignant la nécessité de resserrer la coopération en matière de sécurité «pour mieux faire face à des menaces communes comme le terrorisme ou le trafic d’êtres humains», il a annoncé que Washington contribuerait à la création d’une force d’intervention rapide de maintien de la paix.

Cette initiative, à laquelle les Etats-Unis contribueront à hauteur de 110 millions de dollars par an, s’appuiera sur des pays qui ont déjà fait leurs preuves dans ce domaine: le Ghana, l’Ethiopie, le Sénégal, la Tanzanie, le Rwanda et l’Ouganda.

Les Etats-Unis affichent depuis plusieurs mois leur volonté de s’appuyer sur le type d’intervention mis en place dans l’est de l’Afrique pour faire face aux insurgés shebab, où ils fournissent une assistance aux troupes de l’Union africaine.

L’objectif est de permettre d’entraîner, d’équiper et de former les troupes dédiées au maintien de la paix. En échange, les pays africains partenaires s’engagent à ce que leurs soldats et leur équipement puissent être déployés rapidement.

Le Kenya, la Tunisie, le Mali, le Nigeria, le Niger et le Ghana vont par ailleurs bénéficier d’un nouveau plan d’aide de Washington pour mieux garantir leur sécurité.

PARTAGER