Rencontre Ouattara-Madani Tall de la Banque mondiale : La Côte d`Ivoire prépare l`ouverture du robinet financier

0

 L’anticipation a toujours été le leitmotiv du président Alassane Ouattara. Celui qui n’a jamais navigué à vue a décidé de préparer sa prochaine visite au pays de l’Oncle Sam qui aura lieu la semaine prochaine. Au cours de ce déplacement où il échangera avec le président des Etats Unis, Barack Obama, il n’est pas exclu une rencontre des autorités ivoiriennes avec les institutions de Bretton Woods (Banque mondiale et Fmi) dans le cadre de la relance de l’économie ivoirienne.

Hier, justement, au Palais présidentiel, Alassane Ouattara qui avait à ses côtés Charles Koffi Diby, ministre de l’Economie et des Finances et Albert Mabri Toikeusse du Plan et du Développement, a eu un déjeuner de travail avec Madani Tall, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire. A sa sortie d’audience, Madani Tall a souligné qu’il s’est agit d’élaborer le programme des échanges qui auront lieu à Washington la semaine prochaine, notamment avec le Groupe de la banque mondiale.

« Nous avons passé en revue le programme actuel de la Banque mais aussi les besoins de la Côte d’Ivoire pour les années futures. Nous avons échangé sur d’importants sujets notamment la relance économique, l’emploi des jeunes, la relance des infrastructures, la sécurité, le développement du secteur privé et je pense qu’avec les ministres qui étaient autour de la table, nous avons pu avoir des échanges assez fructueux », a révélé Madani Tall. Qui s’est dit convaincu d’une bonne visite à Washington la semaine prochaine. Espérant que la délégation ivoirienne reviendra avec de bonnes nouvelles.

Selon le Directeur des Opérations de la Banque mondiale, se sera l’occasion de se faire une idée des efforts qui seront faits pour aider la Côte d’Ivoire ”à se relancer, relancer son économie, garantir la sécurité pour les Ivoiriens, s’assurer que le secteur privé revient en force dans ce pays”. Conscient que la Côte d’Ivoire est la locomotive de la sous-région, toutes les questions qui seront abordées le seront dans ce sens. Surtout que, a-t-il constaté, ”toutes les choses se déroulent relativement bien pour un pays qui sort d’une crise assez difficile”.

A en croire Madani Tall, aujourd’hui, pour ceux qui arrivent à Abidjan, il est difficile de constater les stigmates de la guerre alors qu’il y en a eu. Pour lui, la Côte d’Ivoire est un pays qui a une capacité de rebondissement assez impressionnante et la Banque est assez consciente qu’il faut l’aider dans ses fondamentaux pour mettre une administration qui marche. Il faudra selon lui, rassurer le secteur privé et remettre en place un bon cadre de gouvernance qui sache répondre à la demande sociale en termes de besoin en matière de santé et d’éducation pour rassurer davantage les citoyens ivoiriens. « Si tout cela est fait dans un court terme, la Côte d’Ivoire va se relancer. Je pense que la délégation ivoirienne ira à Washington pour présenter son programme, rassurer les uns et les autres et à partir de là, l’on pourra discuter de programme spécifique et de chiffres», a expliqué Madani Tall.

Le Président Ouattara a donc décidé de s’impliquer encore dans les échanges avec les différentes institutions comme il l’a fait pour l’obtention du point de décision de l’initiative Ppte (Pays pauvres très endettés) en mars 2009 où il avait soutenu le ministre Diby et le gouvernement de l’époque alors qu’il n’était même pas encore le président ivoirien. Cette fois encore, Ouattara entend booster les échanges dont Madani Tall a eu un aperçu hier. Le Chef de l’Etat dont l’évocation du nom (Ouattara) constitue un sésame pour les financements, ne lésinera pas sur les moyens pour que la Côte d’Ivoire revienne de Washington avec de bonnes nouvelles, avec des promesses d’une bonne manne financière pour la reconstruction post-crise.

A coup sur, la ”Financial dream team” de la Côte d’Ivoire va glaner des lauriers la semaine prochaine au pays de Barack Obama et la moisson va tenir la promesse des fleurs dont les pétales se déverseront sur la Côte d’Ivoire quelques temps après.

Jean Eric ADINGRA
Le Patriote via abidjan.net – 23 juillet 2011

 

PARTAGER