République tchèque : Décès de l’ancien président Havel

0
0

Vaclav Havel, icône de la “Révolution de velours” à Prague en 1989 et président tchécoslovaque puis tchèque de 1989 à 2003, s’est éteint dimanche à l’aube après avoir souffert de multiples problèmes de santé dus à son emprisonnement sous l’ex-régime communiste.

Vaclav Havel ancien Président de la République tchèque

Havel, qui avait fêté ses 75 ans en octobre, est mort “dans le sommeil”, dans sa maison de campagne, a indiqué la secrétaire de l’ancien président, Sabina Tancevova. “Son épouse Dagmar était à son chevet jusqu’à ses ultimes moments, tout comme une sœur de la congrégation de Saint Charles Borromée, qui s’occupait de lui ces derniers temps”, a-t-elle ajouté. Une pneumonie mal soignée en prison et un cancer du poumon étaient à l’origine de ses multiples problèmes de santé. Militant inlassable pour les droits de l’Homme, Havel avait passé cinq ans dans les geôles communistes avant 1989. Vaclav Havel a été opéré en décembre 1996 d’un cancer du poumon droit. Outre une bronchite chronique, il souffrait de nombreux problèmes cardiaques et de troubles intestinaux. En mars dernier, il a été hospitalisé pour une pneumonie grave, accompagnée de différentes complications, dont la “perte d’équilibre, l’affaiblissement de la mémoire et l’amaigrissement”. Ces derniers mois, l’ancien président passait la plupart de son temps dans sa maison de campagne de Hradecek, située à 150 km de Prague. Cette maison lui servait de refuge depuis plusieurs dizaines d’années. Sous le communisme, il y recevait ses amis dissidents et y organisait avec sa première épouse Olga décédée en 1996 des concerts et spectacles d’artistes non-conformistes. “Vaclav Havel a été le symbole des événements survenus en 1989, symbole du retour de notre pays à la démocratie”, a déclaré le Premier ministre tchèque Petr Necas après l’annonce du décès.

L’actuel président tchèque Vaclav Klaus, considéré comme rival politique de Havel, devait faire une déclaration sur la mort de son prédécesseur après 13H00 GMT. Né le 5 octobre 1936 à Prague dans une famille propriétaire de studios de cinéma et de dizaines d’immeubles dans la capitale, Vaclav Havel fut privé d’études par le régime communiste au nom de la lutte anti-bourgeoise. Avant de devenir icône de la lutte pour la liberté, il s’est fait un grand nom dans les années 1960 grâce à son œuvre dramatique mêlant théâtre de l’absurde et héritage kafkaïen. Dans les années 1970, Havel entra dans la dissidence pour rédiger le manifeste de la Charte 77, un vibrant plaidoyer politique pour les droits de l’Homme. Devenu premier président de la Tchécoslovaquie post-communiste puis de la République tchèque, il pilota la démocratisation de son pays, puis son adhésion à l’Otan (1999) et les préparatifs pour l’entrée dans l’UE, conclue en 2004. A la suite de la mort de sa première épouse Olga, il se remaria avec l’actrice Dagmar Veskrnova.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.