SANKARA : Que reste-t-il 26 ans après ?

6

SankaraC’est connu, au Burkina, le 15 octobre de chaque année, amis et adeptes de l’idéal sankariste se retrouvent pour commémorer son assassinat et lui rendre hommage. Cette année encore et malgré la coïncidence des calendriers, c’est une foule nombreuse qui est sortie de nouveau pour prendre part aux activités prévues à cet effet. Mais au-delà des marches, dépôts de gerbe de fleurs, discours, visite guidée et autres activités, une question se pose : Que reste-t-il finalement de l’engagement du Capitaine, 26 ans après ?

 

 

Rediffusion de l’émission à succès « Archives d’Afrique » spéciale Thomas SANKARA, sur Radio France Internationale, émission spéciale sur Africa N0 1, bref SANKARA est toujours présent dans la mémoire collective. Lui qui en quatre années de présidence a su trouver les mots justes pour parler à l’Afrique et au reste du monde.

 

 

L’Homme et le politique

 

 

En termes d’acquis, on peut ainsi distinguer d’un côté, Sankara le politique et de l’autre le dirigeant. Au niveau de la pensée, ses idées ont été reprises avec plus ou moins de succès par des héritiers politiques qui tentent à leur manière de maintenir la flamme allumée. Malheureusement chez ces derniers, l’unité n’est pas toujours la chose la mieux partagée. Si bien que l’étalage des divergences prend souvent le pas sur toute autre considération.

 

 

A ce propos, le discours de l’avocat et Député Bénéwendé SANKARA invitant ses camarades à mettre de côté les questions d’ego et les querelles de chiffonniers pour se consacrer à l’essentiel est plus qu’évocateur du climat qui prévaut en ce moment dans la famille sankariste.

 

 

Surtout que dans la classe politique, notamment dans certains cercles proches du pouvoir, d’aucuns estiment que tout n’a pas été aussi rose qu’on voudrait bien le faire croire durant les quatre années de la révolution.

 

 

Mais c’est surtout de SANKARA, l’Homme et le dirigeant qu’il reste et restera sans doute bien d’éléments à inscrire dans les rayons de la postérité. En effet, modèle de simplicité et de vertu pour les uns, exemple type du dirigeant intègre, patriote et panafricaniste pour les autres, Thomas SANKARA apparaît aux yeux d’ une grande partie de la population en général et de la jeunesse burkinabè et africaine en particulier comme le symbole du Président citoyen.

 

 

Ce 15 octobre 2013, ce sont eux, ces jeunes qui ont encore marché aux côtés des anciens. Pour disent-ils, marquer leur détermination à poursuivre la lutte.

 

 

Juvénal SOME

Lefaso.net

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. SANKARA MORT VAUT MIEUX QUE BLAISE VIVANT.INCROYABLE BLAISE. TUEURS EN SERIE TU SAIS CE QU IL TE RESTE A …FAIRE.J AIMERAIS PAS ETREA LA PLACE DE BLAISE MALGRE LE POUVOIR L ARGENT LES RELATIONS…BLAISE INCARNRE L HORREUR PERSONNALISE LE CHEF DES SORCIERS L EMPOISONNEUR DE NUIT IL INCARNE LA TRAHISION IL INCARNE L ASSASSIN QUAND ON DIT LE MAL ABSOLU ON VOIT BLAISE CHARLE TAYLOR ETC…..THOMAS TU VIVRAS TOUJOURS DANS NOS COEURS

  2. Paix à son âme
    Que la terre lui soit légere de plus
    Vive Thomas Sankara
    Abas Blaise compaore’ L assasin utiliser par la France
    pour mettre fin à nos leader panafricains
    Blaise un pion français contre Aof

    Vive l Afrique

Comments are closed.