SENEGAL. Le fils de l’ex-prĂ©sident Wade reste en prison

1
Karim Wade - prison
Karim Wade, fils de l’ancien prĂ©sident Abdoulaye Wade, Ă  Dakar en 2007 (TOURE BEHAN/SIPA)

Karim Wade, fils et ministre de l’ex-prĂ©sident Abdoulaye Wade, va ĂŞtre jugĂ© dans deux mois pour enrichissement illicite.

 

Karim Wade, fils et ministre de l’ex-prĂ©sident sĂ©nĂ©galais Abdoulaye Wade, va ĂŞtre jugĂ© dans deux mois pour enrichissement illicite et reste en dĂ©tention provisoire en attendant son procès, a appris jeudi 17 avril de source proche du ministère de la Justice.

 

“Karim Wade reste en prison [oĂą il se trouve depuis un an] et sera jugĂ© dans deux mois pour enrichissement illicite”, a affirmĂ© cette source. Le juge d’instruction a signĂ© “une ordonnance renvoyant” Karim Wade, qui fut conseiller puis ministre de son père prĂ©sident (2000-2012), devant une cour spĂ©ciale qui le jugera, a-t-elle ajoutĂ©.

 

D’autres prĂ©venus, dont le nombre n’a pas Ă©tĂ© prĂ©cisĂ©, ont Ă©galement Ă©tĂ© renvoyĂ©s devant la Cour de rĂ©pression de l’enrichissement illicite – la CREI, une juridiction spĂ©ciale rĂ©activĂ©e par le nouveau prĂ©sident Macky Sall après son Ă©lection en mars 2012 face à Abdoulaye Wade – selon la mĂŞme source. Ils sont poursuivis pour “complicitĂ© d’enrichissement illicite, assistance et aide”.

 

 

Karim Wade avait Ă©tĂ© inculpĂ© et Ă©crouĂ© pour six mois le 17 avril 2013 Ă  Dakar, accusĂ© d’avoir acquis de manière illicite divers biens, dont des sociĂ©tĂ©s, des terrains et des vĂ©hicules, estimĂ©s Ă  694 milliards de francs CFA (1 milliard d’euros).

 

 

Il avait ensuite Ă©tĂ© Ă  nouveau inculpĂ© et maintenu en dĂ©tention pour six autres mois le 16 octobre 2013, dans un autre volet de l’affaire concernant l’origine douteuse de 98,6 milliards de FCFA (plus de 150 millions d’euros) dĂ©posĂ©s, selon l’accusation, dans une banque Ă  Monaco.

 

 

Et Ă  quelques heures de la fin de l’instruction, un nouveau compte Ă  Singapour, de 45 milliards de FCFA (plus de 68 millions d’euros), lui a Ă©tĂ© attribuĂ© cette semaine. “Une affabulation”, avait indiquĂ© Ă  la presse, Me Demba CirĂ© Bathily, un de ses avocats.

 

 

La presse sénégalaise a rapporté jeudi que le montant des sommes en cause a été revu à la baisse dans le cas de Karim Wade, qui nie les accusations de la CREI.

 

Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.