Sénégal: Karim Wade convoqué le 15 novembre par la gendarmerie

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Karime Wade, le 12 février 2012 à Rufisque
© AFP

Le fils et ancien ministre de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, Karim Wade, sera convoqué le 15 novembre par les gendarmes qui enquêtent sur un possible enrichissement illicite, a annoncé jeudi un haut responsable de la justice à Dakar.

« Karim Wade est convoqué le jeudi 15 novembre devant la section de recherches de la gendarmerie », a déclaré à la presse Alioune Ndao, procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI).

Karim Wade avait déjà été convoqué à deux reprises par la gendarmerie en juillet.

Son ancien ministère de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie, doté de gros budgets, lui avait valu d’être surnommé « super ministre » ou « ministre du ciel et de la terre ».

Ancien conseiller de son père, Karim Wade a également occupé plusieurs fonctions dont celle de responsable de l’Agence nationale de l’Organisation de la conférence islamique (Anoci), chargée de grands travaux avant le sommet de l’OCI organisé en mars 2008 à Dakar.

Les dossiers concernant six autres anciens responsables sénégalais, dont quatre ministres de l’ex-président Wade, ont également « été transmis à la gendarmerie » pour enquête, a ajouté M. Ndao.

Les quatre anciens ministres, Oumar Sarr, Abdoulaye Baldé, Madické Niang et Samuel Sarr, ont dirigé chacun plusieurs ministères différents.

Tahibou Ndiaye, ex-directeur du cadastre, rattaché au ministère de l’Economie et des finances, et Doudou Diagne, ex-directeur de l’Urbanisme, sont également concernés.

« Cette liste est loin d’être exhaustive. Dans les prochains jours, d’autres personnes pourraient s’y ajouter. Nous avons reçu des informations (selon lesquelles) il y a eu des actes de prévarication de deniers publics. Nous sommes en train d’enquêter », a poursuivi le procureur spécial de la CREI.

Cette cour, créée en 1981 par l’ancien président Abdou Diouf, en sommeil depuis des années, a été réactivée après l’élection en mars de Macky Sall qui a battu Abdoulaye Wade, au pouvoir depuis douze ans.

« Les enquêtes ont commencé depuis plus d’un mois. Nous sommes à la recherche de milliards détournés et sortis du pays et que nous voulons faire revenir », a dit le procureur spécial.

Des informations de la presse sénégalaise, non confirmées officiellement, ont fait état de sommes importantes placées à l’étranger par des responsables du pouvoir d’Abdoulaye Wade.

Dakar avait sollicité en juin la Banque mondiale (BM) pour l’aider à recouvrer les « biens publics spoliés de l’Etat et placés à l’étranger ».

Plusieurs personnalités de l’ancien régime ont été récemment auditionnées dans le cadre d’enquêtes sur « l’enrichissement illicite ». D’anciens directeurs et des responsables de sociétés publiques ont également été interrogés par la justice ou emprisonnés.

AFP / 20:33 – 08/11/12

 
SOURCE:  du   8 nov 2012.    

Une Réaction à » Sénégal: Karim Wade convoqué le 15 novembre par la gendarmerie

  1. Angaran

    Je suis sur que nos cousins senegalais nous montreront une fois de plus le bon chemin… pour combattre la corruption qui est la gangrene des pays sous developpes!