Sénégal : Levée imminente de l’immunité parlementaire de certains députés libéraux soupçonnés d’enrichissement illicite

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

L’Assemblée nationale du Sénégal va bientôt se réunir pour lever l’immunité parlementaire de certains députés libéraux soupçonnés d’enrichissement illicite, a affirmé jeudi à Dakar, Seydina Fall, député de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir).

S’exprimant lors d’un point de presse dans sa base politique de Guédiawaye (banlieue dakaroise), M. Fall a cité, entre autres députés libéraux visés, Modou Diagne Fada, l’actuel président du groupe parlementaire «Les Libéraux», Me Ousmane Ngom, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur du défunt régime libéral (2000-2012), et Oumar Sarr, ex-ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat.

«On va lever l’immunité parlementaire der ces députés. Ce sont des voleurs. C’est pourquoi, il faut les juger et les sanctionner», a dit le député Seydina Fall.

Poursuivant ses propos, le député a aussi souhaité la comparution d’autres personnalités du régime de Wade, devant les enquêteurs.

«Car, a-t-il soutenu, il faut élargir les enquêtes. Ce ne sont pas seulement ceux qui sont annoncés par le procureur de la cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) qui ont détourné des biens publics. Ils sont plus nombreux que cette liste».

Cette annonce de M. Fall intervient le même jour que la convocation de Karim Wade, lui aussi ex-ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du Territoire, des Transports Aériens et des Infrastructures, sous le régime de son père Abdoulaye Wade, sou le régime de son père, Me Abdoulaye Wade, à la section de recherches de la gendarmerie.

Karim Wade est l’un des sept barrons de l’ex-régime annoncés par la CREI comme devant faire face aux enquêteurs pour enrichissement illicite.

Edouard Touré / SENEGAL – DAKAR LE 16 NOVEMBRE 2012 © koaci.com