Situation en Libye : La main tachée d’Obama, de Sarkozy et de Cameron !

4
Situation en Libye :   La main tachée d’Obama, de Sarkozy et de Cameron !
Barack Obama et Nicolas Sarkozi

Après l’intervention des armées françaises, britanniques et américaines aux côtés des rebelles à leur solde en 2011, la Libye de Mouhamard El Kadaffi est devenu un immense champ de ruine. Depuis une semaine, les milices armées se tirent dessus. Le bilan humain de cette boucherie est lourd, une vingtaine de morts, le samedi dernier. Les armes sont devenues des jouets d’enfant pour les combattants. A ce stade des affrontements, inutile de se munir d’une calculette pour établir un quelconque bilan matériel. Les gens cherchent à sauver leur tête d’abord. A côté de ce drame inter libyen s’ajoute les drames humains sur la méditerranée. Faute de barrière de protection de la marine militaire libyenne, ce sont des milliers de jeunes africains et asiatiques désabusés qui se font avaler par la mer chaque jour. La route de l’eldorado européen s’est transformée en route de la mort pour la jeunesse africaine et asiatique, qui rêvent de faire fortune sur le vieux continent. Tout cela parce que les impérialistes européens et américains ont décidé de solder leur vieux compte avec Kadaffi.

Si je pouvais donc parler à Sarkozy, Cameron et surtout Obama, j’allais les demander s’ils n’ont rien sur leur conscience en voyant la Libye, qui sombre chaque jour que Dieu fait dans l’abîme ? On peut en vouloir à un homme et à son régime, mais à cause de lui détruire tout un pays cela mérite d’être entendu devant un Tribunal, pas n’importe lequel, la CPI (Cour Pénale Internationale).

Mais, puisse que sur la terre des hommes aujourd’hui, ils sont les plus forts, alors, les Libyens et les Africains meurtris n’ont d’autre choix que d’attendre une hypothétique Justice divine le jour du Jugement dernier. Car là bas, nous sommes tous égaux devant le créateur, alors on pourra leur demander des comptes. Mais, en attendant, nous allons prendre notre mal en patience.

Sinon qu’est-ce qui n’avait pas été dit avant cette intervention ? La question a même pesé sur les débats des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, réunis à la faveur de l’une de leur session ordinaire, qui s’était tenue à  Malabo en 2011. Une poignée de dirigeants courageux, comme ATT, Jacob Zumah, Denis Sassou NGuesso, Obiang Guema et le secrétaire général de l’UA se sont battus pour empêcher l’intervention des occidentaux en Libye. Mais, hélas certains valets, qui mangeaient pourtant dans la main de l’ex guide libyen, Mouhamard Kadaffi, ont refusé de se mouiller. Je retiens encore en image les interminables allers et retour de l’émissaire du Guide, Béchir ????, dans les couloirs du sommet. Il était là ce jour là comme n’importe quel invité abandonné à son sort. Quand bien même que certains Présidents donnaient tous pour le voir un peu de temps en avance.

Et oui, c’est cela l’Afrique. La solidarité est le moins partagé sur le continent. Mais, la chute du Guide n’a pas été de tout repos pour les Africains, à commencer par ses propres compatriotes, notamment les membres des mouvements commandités par les occidentaux. Si on doit les interroger sur leurs attentes avant et après la chute de celui qui a été peint par l’occident comme le plus grand dictateur, aujourd’hui beaucoup d’entre eux réfléchiront par deux fois avant de refaire les mêmes gestes.

En tout cas, le Mali a payé le plus lourd tribut. Après la chute c’est le déferlement des plus grands bandits des jeunes touaregs sur notre pays. Parmi ces criminels de grands chemins, il y en a des gens qui n’avaient jamais foulé même pas une seule fois le sol malien. Ce sont ceux-là qui  ont été utilisés par l’impérialisme français pour déstabiliser notre pays.

Une question particulièrement adressée à Obama : que ressentez-vous en voyant des jeunes militaires africains (tes frères) de la MINUSMA, tombés sous les balles des combattants du MNLA, de HCUA et du MAA ou suite à l’explosion des mines posées par des combattants de ces mouvements armés déguisés en djihadistes ? Qu’est ce que le Mali a fait pour mériter un tel sort ? Et pourtant, le président ATT avait accepté d’accueillir des centaines de militaires américains à Gao, dans le cadre de la traque aux djihadistes. Et pourtant ATT avait accepté de la Mauritanie le droit de poursuite des djihadistes sur le sol malien. Dieu seul sait le nombre d’exactions dont les militaires mauritaniens et français ont fait subir aux paisibles populations de la région de Tombouctou entre 2010 et 2012 avant le déclenchement des hostilités par le MNLA en janvier 2012.

Pendant que les combattants du MNLA tiraient sur les militaires maliens, ATT instruisait au Premier ministre d’alors, Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, de représenter le Mali au festival sur la paix à Arlit au Niger. Mariam Kaïdama Sidibé a effectué le voyage avec beaucoup de leaders du MNLA dans le même avion. Ils étaient connus des services de renseignement malien comme des meneurs politiques du Mouvement. Tout cela pour avoir la paix. Mais hélas, il n’est jamais parvenu à la paix. Pendant ce temps, l’armée américaine avait presque une base à Gao. Qu’est-ce que ces militaires ont fait pour empêcher les djihadistes de s’installer ? Rien.

Que sont-ils devenus après ? Ils sont tous simplement éclipsés après avoir atteint leur objectif. C’est à dire livrer le Mali au MNLA et à ses complices d’Ansar Dine et du MUJAO. Tout simplement, il fallait vaille que vaille honorer à un engagement pris avec les chefs militaires touaregs, qui constituaient des unités d’élite de l’armée libyenne, pour obtenir leur réédition afin de faciliter la chute du Guide. En échange, on s’emploierait à leur donner leur indépendance. Comme cela a été le cas au Soudan du Sud, comme ce serait probablement le cas en Syrie et en Irak avec les Kurdes. On peut faire économie des autres détails. Cet argumentaire a suffisamment été utilisé et pour peu de résultats. Il convient de changer ce disque fatigué car les capitalistes américains et européens se foutent pas mal de la vie des autres citoyens du Monde, ce qui les importe c’est le Dieu argent. Mais, en ce qui concerne particulièrement le prix nobel de la paix, Barack Hussein Obama, la jeunesse africaine est en droit de lui pleurer. Car, son élection à la Maison blanche avait suscité beaucoup d’espoir sur le continent. Hélas, la montagne a accouché d’une souris et le désespoir et la désillusion ont pris la place de l’immense espoir suscité. En clair c’est l’intervention décisive de l’armée américaine en Libye sous le commandement d’Obama, le Nobel de la paix, qui est à l’origine du malheur des frères libyens et africains. C’est le comble de l’Histoire.

Mohamed A. Diakité

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Le cas de la Libye devrait être une leçon pour les dirigeants africains . Les occidentaux ne nous laissera jamais avancer ; à plus forte raison d’avoir notre indépendance .
    La colonisation est toujours là seulement ils ont changé de stratégie . Les africains comprenons cela une bonne fois pour toute .

  2. Obama a déçu l’Afrique et le monde entier. Qui peut parier que la France pouvait prendre la direction de la géopolitique internationale sous les régimes Bush ou Reagan ? L’Europe réunie aurait été incapable de se trouver au devant d’une politique dépassant ses frontières. On peut se demander comment un Sarkozy a été capable de convaincre les EU et le monde entier de la nécessité de supprimer Kadaffi. Rappelez-vous la réaction d’un des plus intellectuels dirigeants de l’histoire, Wade, qui jugeait nécessaire le départ de Kadaffi. Personnellement je suis jamais parvenu à trouver le porquoi à cette réaction. Mais, sachez que toutes ces actions de l’OTAN ne visent que les richesses de l’Adrar des Ifoghas. Ces gens ne nous prennent que pour des imbéciles, mais c’est nos classes dirigeantes qui nous traitent pire. Ce n’est pas une situation de fatalité. Nous devons nous unir pour mieux réagir afin de préserver notre souveraineté et notre honneur.

    • Joe

      Je suis un de ceux qui ont voulu le départ de Kadhafi …Tu n’ignores pas que il a fait exploser un avion de civils au dessus de l’Ecosse…

      Tu te souviens sans doute des infirmières Bulgares retenues en otages et la volonté de déstabiliser un certains nombre de pays d’afrique en finançant des groupes armés ..

      Il ne faut pas oublier que les occidentaux sont intervenus alors que les Libyens étaient descendus dans la rue pour renverser Kadhafi …Et que le luxe dans lequel il vivait faisait débat..
      En ce qui concerne le Mali je crois qu’un certain nombre d’observateurs avaient prévenu le président ATT de la nécessite de contrôler les groupes qui arrivaient de la Libye ..

Comments are closed.