Sommet Inde-Afrique : Plaidoirie du Roi Mohammed VI pour la paix et la stabilité en Afrique

0

roi-indeOrganisé du 26 au 29 octobre dernier à New Delhi sous le thème : « Partenaires dans la progression : vers un agenda de développement dynamique et transformateur », le 3ème sommet du forum Inde-Afrique 2015 a connu la participation de plus de 50 pays africains. Cette rencontre de haut niveau a été l’occasion pour les pays participants de définir un cadre de coopération stratégique prenant en compte les mutations et les défis actuels politique, économique, environnementaux, technologiques et sécuritaire.

 

Dans son adresse devant ses pairs, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a mis l’accent sur l’importance de la sécurité et de la stabilité qui demeurent les piliers du développement sans lesquelles aucun pays ne pourra se développer. Pour cela, a souligné le Roi Mohammed VI, son pays était disposé à créer un groupe de travail commun pour assurer la coordination et l’échange des informations dans ces deux domaines. Aussi, il se dit persuadé que le partenariat afro-indien prometteur était capable de se développer grâce à la complémentarité des ressources et potentialités dont dispose le continent pour la réalisation de ces objectifs.

Aussi, dans son discours, il a invité les pays du Sud à témoigner leur confiance aux pays du Sud en vue de rattraper les pays émergents. « Nous avons déjà dit à l’Afrique de faire confiance à l’Afrique. Aujourd’hui, nous invitons les pays du Sud à investir leurs richesses et leurs potentialités pour servir le progrès partagé de leurs peuples » a précisé le Souverain.

Ainsi, dans son intervention à Abidjan, Sa Majesté le Roi Mohammed disait : « L’Afrique a moins besoin d’assistance que de partenaires mutuellement bénéfiques et de projets dédiés au développement humain et social ».

De leur cĂ´tĂ©, les ministres des Affaires Ă©trangères de l’Inde et de l’Afrique ont tenu leurs rĂ©unions ministĂ©rielles prĂ©paratoires au Sommet Inde-Afrique, Ă  New-Delhi, la capitale indienne.

Une première rĂ©union s’est tenue mardi dernier en prĂ©sence des reprĂ©sentants des 54 pays africains, dont le ministre marocain des Affaires Ă©trangères et de la coopĂ©ration, M. Salaheddine Mezouar. Prenant la parole Ă  cette occasion, le chef de la diplomatie marocaine a rĂ©itĂ©rĂ© la dĂ©termination de son pays Ă  aller de l’avant dans son partenariat stratĂ©gique avec l’Inde en consolidant les acquis dans divers domaines et en ciblant d’autres secteurs d’activitĂ©s oĂą les deux pays disposent de potentiels et de synergies indĂ©niables. Il a aussi rappelĂ© les rĂ©formes entreprises par le Maroc dans divers domaines et mis en relief le rĂ´le actif que jouait le Royaume dans la promotion de la coopĂ©ration Sud-Sud. Au fait, les travaux du 3ème Sommet du forum Inde-Afrique se sont ouverts lundi dernier par une rĂ©union Ă  huis clos au niveau des experts.

Ces derniers ont travaillĂ© sur deux documents communs concentrĂ©s sur la coopĂ©ration au dĂ©veloppement politique. La teneur de ces documents a Ă©tĂ© dĂ©voilĂ©e jeudi 29 octobre 2015, quand le Premier ministre indien, Narendra Modi, accueillait les Chefs d’État africains. Cette rencontre de haut niveau, organisĂ©e sous le thème «Partenaires dans le progrès : vers un agenda de dĂ©veloppement dynamique et transformateur», a enregistrĂ© la participation d’un grand nombre de Chefs d’État et de gouvernement reprĂ©sentant diffĂ©rents pays d’Afrique.

Selon des responsables indiens, c’était la première fois que tous les 54 pays africains se rĂ©unissent en dehors du continent. Quarante d’entre eux Ă©taient reprĂ©sentĂ©s par leurs Chefs d’État ou de gouvernement.

Le Sommet s’est penchĂ© sur les principaux dĂ©fis auxquels fait face l’Afrique, Ă  savoir la sĂ©curitĂ© alimentaire, la santĂ© et l’environnement. New Delhi estime que le document Agenda-2063, qui Ă©nonce la vision de l’Afrique au cours des cinq prochaines dĂ©cennies, est Ă©troitement alignĂ© avec les «objectifs de dĂ©veloppement» indiens et africains et les «aspirations internationales». Dès lors, les deux parties travaillent ensemble en participant au dĂ©bat sur le changement climatique. Dans ce cadre, elles sont appelĂ©es Ă  collaborer davantage pour rĂ©soudre les problèmes dĂ©coulant de celui-ci, en particulier dans le contexte de la prochaine confĂ©rence COP-21 Ă  Paris.

En marge de ce Sommet s’est tenue la 4ème rĂ©union des ministres du Commerce de l’Afrique Ă  laquelle a pris le Ministre dĂ©lĂ©guĂ© marocain chargĂ© du Commerce extĂ©rieur, M. Mohamed Abbou. Il Ă©tait Ă  la tĂŞte d’une dĂ©lĂ©gation de 50 entreprises privĂ©es actives dans diffĂ©rents domaines allant de l’agriculture et l’agroalimentaire aux nouvelles technologies et l’industrie pharmaceutique.

Dans ce  cadre, la ConfĂ©dĂ©ration gĂ©nĂ©rale des entreprises du Maroc (CGEM) et la FĂ©dĂ©ration indienne des Chambres de commerce et d’industrie (FICCI) ont signĂ©, lundi, un mĂ©morandum d’entente pour le renforcement des relations commerciales entre les deux pays. Ce mĂ©morandum vise le dĂ©veloppement des Ă©changes commerciaux entre les deux parties, Ă  travers l’approfondissement de la coopĂ©ration Ă©conomique et commerciale et la promotion des investissements.

Évoquant les effets des initiatives régionales et continentales en Afrique sur l’industrialisation, ils ont souhaité que la coopération indo-africaine prenne des mesures concrètes pour soutenir l’industrialisation de l’Afrique par le biais de la valeur ajoutée, du renforcement des capacités, du transfert de technologie et le développement des PME.

B.Koné

PARTAGER