Soudan du Sud : les deux camps s’accordent sur un cessez-le-feu

0
Soudan du Sud : les deux camps s'accordent sur un cessez-le-feu
LeMonde.fr – Un tank de l’armĂ©e sud-soudanaise, dans un quartier de Juba, la capitale, le 16 dĂ©cembre

Les deux camps en guerre au Soudan du Sud ont accepté de cesser les combats immédiatement et de mettre fin à leur conflit sans condition, a rapporté samedi 8 novembre le médiateur en chef des négociations de paix. Cette annonce intervient après deux jours de discussions dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

La guerre civile a Ă©clatĂ© en dĂ©cembre dernier dans le pays, Etat indĂ©pendant depuis 2011 seulement, après plusieurs mois de tensions entre le prĂ©sident Salva Kiir, de l’ethnie Dinka et son adjoint dĂ©mis de ses fonctions, Riek Machar, de la communautĂ© Nuer.

Quiconque violera l’accord de paix sera soumis Ă  une sĂ©rie de sanctions, verra notamment ses avoirs gelĂ©s et sera soumis Ă  des interdictions de dĂ©placement, a dĂ©clarĂ© Ă  la presse Seyoum Mesfin, nĂ©gociateur principal pour l’AutoritĂ© intergouvernementale pour le dĂ©veloppement (Igad), un groupement rĂ©gional associant huit pays est-africains. Les deux camps se sont Ă©galement engagĂ©s Ă  cesser de recruter et de mobiliser des civils.

PLUS DE 10 000 MORTS

Outre les gels d’avoirs et les restrictions aux dĂ©placements, l’Igad a aussi prĂ©vu de cesser de fournir des armes et des munitions, ainsi que tout autre matĂ©riel de guerre, aux parties qui ne respecteraient pas l’accord et continueraient Ă  combattre. Si nĂ©cessaire, l’autoritĂ© intergouvernementale interviendra« directement » dans le pays « pour rĂ©tablir la paix et la stabilité », a prĂ©cisĂ© le mĂ©diateur en chef.

La délégation américaine aux Nations unies a informé mardi les membres du Conseil de sécurité de son intention de présenter un projet de résolution établissant des sanctions internationales contre le Soudan du Sud.

Le conflit, qui a Ă©clatĂ© en dĂ©cembre dernier, a fait plus de 10 000 morts et plus d’un million de dĂ©placĂ©s dans ce pays de 11 millions d’habitants, menacĂ© par la famine. L’Igad a accordĂ© aux deux parties 15 jours pour mener des consultations, a prĂ©cisĂ© Seyoum Mesfin.

Riek Machar, a saluĂ© l’accord (…)

Lire la suite sur lemonde.fr

PARTAGER