Soudan : Le chef de l’opposition arrêté après son soutien aux étudiants

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Des étudiants soudanais manifestent devant une université à Khartoum, le 9 décembre 2012

KHARTOUM (© 2012 AFP) – Le chef de l’alliance de l’opposition soudanaise Farouk Abou Issa a annoncé jeudi qu’il avait été arrêté par des agents de la sécurité d’Etat après avoir pris la parole au cours d’un rassemblement de soutien à des étudiants victimes de la répression.

Des manifestations, rassemblant jusqu’à plusieurs centaines de personnes, se sont déroulées quotidiennement depuis samedi autour des universités de Khartoum et ailleurs pour protester contre la mort, vendredi dernier, de quatre étudiants originaires du Darfour, région de l’ouest du Soudan en proie à des violences.

M. Farouk Abou Issa, qui représente une vingtaine de partis d’opposition, a déclaré au téléphone à l’AFP qu’il venait d’être arrêté, après avoir participé à un « rassemblement de soutien aux étudiants de l’Université de Gezira », dans le sud de Khartoum.

La mort des quatre étudiants darfouris, après la répression d’une manifestation contre les frais de scolarité à l’université de Gezira, a ravivé la contestation inspirée par le Printemps arabe et entraîné les plus importantes manifestations contre le régime depuis celles liées à l’inflation en juin et juillet.

Les étudiants originaires du Darfour exigent l’application des clauses de l’accord de paix de 2011 prévoyant une exemption des frais d’inscription pendant cinq ans dans les universités publiques pour les enfants des familles déplacées pendant le conflit.

Selon la direction de l’université, les quatre étudiants se sont noyés, tandis que des témoins ont indiqué à l’ONG de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch que les forces de sécurité du gouvernement avaient poussé les manifestants vers le canal, entraînant la chute de plusieurs d’entre eux.

L’émissaire américain pour le Darfour a dénoncé mercredi un usage excessif de la force de la part des autorités soudanaises.

 

SOURCE:  du   14 déc 2012.