Syrie: Washington livre des véhicules blindés aux FDS, du jamais-vu

0
Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le village de Haj Hussein, au sud de Manbij le 31 mai 2016. REUTERS/Rodi Said
Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le village de Haj Hussein, au sud de Manbij le 31 mai 2016. REUTERS/Rodi Said

L’arrivée de Donald Trump bouscule la situation sur le terrain en Syrie. Le nouveau président américain aurait fourni des SUV, des voitures de type 4×4 équipées pour les terrains de guerre aux combattants anti-jihadistes, les FDS. Les Forces démocratiques syriennes, une coalition arabo-kurde qui lutte contre le groupe Etat islamique, avait déjà le soutien de Washington du temps de Barack Obama, et c’est justement là tout l’objet de cette nouvelle livraison de blindés, puisqu’un responsable américain semble catégorique : selon lui c’est l’administration Obama qui est à l’origine de cette décision.

Avec cette livraison de véhicules blindés, l’aide américaine aux Forces démocratiques syriennes entre dans une nouvelle dimension. Reste à savoir qui est à l’origine de cette décision.

Deux versions s’affrontent : sur le terrain, un responsable des FDS rend grâce à Donald Trump. « Dans le passé, nous recevions des armes, des munitions. Avec les blindés, c’est désormais une nouvelle phase de soutien », se réjouit ce porte-parole des Forces démocratiques syriennes.

Dans le détail, il confirme même des rencontres entre les FDS et des représentants de la nouvelle administration américaine. L’équipe du nouveau locataire de la Maison Blanche aurait promis davantage d’appui et notamment pour la bataille de Raqqa, principal bastion du groupe Etat islamique en Syrie.

Mais à Washington, un porte-parole militaire américain sort son carton rouge. Il donne une version complètement opposée. Selon lui, toutes les autorisations pour la livraison de ces blindés aux FDS ont été signées par Barack Obama. En attendant plus de précisions, ces véhicules vont en tout cas aider les troupes anti-jihadistes dans leur lutte contre l’organisation EI.

 Par RFI Publié le 31-01-2017
PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here