Terrorisme: Comment la naissance d’Al-Qaïda au Sénégal a été avortée

7
Les divergences au sein d'Al Qaîda au Maghreb sont devenues plus importantes à l'ombre de la crise sécuritaire en Libye
Les divergences au sein d’Al Qaîda au Maghreb sont devenues plus importantes à l’ombre de la crise sécuritaire en Libye

Au moment où la Section de recherches de la gendarmerie nationale procédait à l’arrestation de l’Imam Alioune Ndao à Kaolack, la Police interpellait trois autres personnes à Keur Massar  dont une femme soupçonnée d’appartenir à l’organisation terroriste Al Qaïda informe Le Témoin.

 

L’interpellation de l’Imam Alioune Ndao intervient quelques jours après celle de l’Imam Sèye, un enseignant au lycée Alpha Molo Baldé de Kolda, comme si la gendarmerie avait réussi à établir un lien de complicité entre les deux hommes. Le même jour, la division des investigations criminelles renforcée par les éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (Bip) faisait une descente à Keur Massar où l’Imam Saliou Ndiaye et son épouse étaient arrêtés.

À Sicap Liberté VI, Salif Ndiaye est également interpellé. Aujourd’hui, les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) sont convaincus avoir affaire à un groupe extrémiste très menaçant. Ces deux réseaux (Dakar et Kaolack) appartiennent sans doute à un même réseau du fait que les trois personnes arrêtées par la police ont été acheminées à la section de gendarmerie de Colobane pour confrontations.

Une perquisition minutieuse a permis de me saisir des CD-Vidéo, des ordinateurs et autres documents qui seraient des instruments de propagande pour apologie du terrorisme. Les vidéos laissent apparaitre des images documentaires sur l’histoire de la naissance d’Al-Qaïda, une organisation terroriste née au Pakistan dans les zones tribales où Ben Laden s’était exilé. Des documents relatifs à un projet de construction d’une mosquée à Kaolack abritant un institut islamique auraient été également pris.

 

Auteur: seneweb News – Seneweb.com

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Les Sénégalais ont mille fois raison de s’attaquer au problème dès à présent!!! Au moins, il ne commettront pas l’erreur impardonnable d’ATT qui a fermé les yeux PENDANT 10 ANS alors que ces chiens s’installaient et s’organisaient tranquillement sur notre sol!

    La suite, ON LA CONNAIT! 🙄 🙄 🙄

  2. @HERMANN …………………les disques durs des ordinateurs contiennent beaucoup de choses ,meme celles qu’on croit avoir effacé 💡 💡 💡 💡

  3. “Une perquisition minutieuse a permis de me saisir des CD-Vidéo, des ordinateurs et autres documents qui seraient des instruments de propagande pour apologie du terrorisme. Les vidéos laissent apparaitre des images documentaires sur l’histoire de la naissance d’Al-Qaïda, une organisation terroriste née au Pakistan dans les zones tribales où Ben Laden s’était exilé. Des documents relatifs à un projet de construction d’une mosquée à Kaolack abritant un institut islamique auraient été également pris.” Ces seuls faits peuvent rendre quelqu’un TERRORISTE 😛 😛 😛 😛 ?

    • Le Sénégal ne va pas jouer à la roulette russe avec sa sécurité. Qui te dit que seuls ces faits ont été déterminants? Une menace, on s’en occupe à l’état d’embryon et non quand elle a métastasé! Ceux qui veulent d’une république djihadiste connaissent les chemins de bagdad et de damas. Le sénégal est une république laïque, en paix avec elle même, où se côtoient des gens de toutes chapelles et qui est fier de l’héritage légué par ses anciens. Celui qui rêve de bouleverser cette ordre devra être prêt à en payer le prix fort!

      • Mon frère, je donne mon avis sur la base de ce qui est écrit. je ne suis pas dans le secret des dieux. J’ai repris en mettant entre ” ” ce qui est avancé comme déterminant. Vous et moi peuvent avoir des vidéos de la création d’Al qaida pour savoir plus sur cette organisation sans être un terroriste. Un projet de construction d’une mosquée abritant un institut n’est en rien condamnable et n’est point une menace dans un pays laïc comme le Sénégal.

        • Mais je n’étais sûrement pas dans l’état d’esprit de t’agresser ou de te dénier le droit de donner ton opinion; il manquerait plus que ça. Si tu l’as perçu ainsi, tous mes regrets. J’essayais juste de te dire qu’en matière de terrorisme, il vaut mieux prévenir que guérir. A l’instar de tous les pays du monde, le sénégal peut voir ses citoyens les plus vulnérables être approchés par des individus aux intentions douteuses, et dieu sait ce qu’on est capable de faire avec ou pour de l’argent de nos jours. Le sénégal, comme le mali hier, n’a pas besoin d’importer des idéologies ou des imams. Pour peu que les intentions soient louables, nous sommes largement pourvu dans ce domaine et ces imams ne sont pas inquiétés. J’ajoute qu’il faut être naïf pour croire qu’avec les fêlés qui traînent au nord mali et en mauritanie (sans oublier boko haram), le sénégal allait laisser son territoire sans surveillance.
          Bien à toi!

Comments are closed.