Syrie : au moins 9 morts dans un raid contre un hĂ´pital

0
Syrie : au moins 9 morts dans un raid contre un hĂ´pital

Une frappe aĂ©rienne, probablement russe, effectuĂ©e contre un Ă©quipement de MSF a tuĂ© près d’une dizaine de personnes, Ă  HadiyĂ©, une localitĂ© au sud d’Alep.

Au moment mĂŞme oĂą la Turquie mène une offensive contre les Kurdes qui assiègent Alep, neuf personnes, dont un enfant, ont Ă©tĂ© tuĂ©es lundi 15 fĂ©vrier lors d’un raid aĂ©rien contre un hĂ´pital, selon MĂ©decins sans frontières (MSF). L’Ă©difice, situĂ© Ă  280 kilomètres au nord de Damas, a Ă©tĂ© partiellement soufflĂ© par les explosions.

Cette frappe est attribuĂ©e par de nombreux observateurs Ă  l’aviation russe qui conduit de très nombreuses attaques depuis fin septembre dans la rĂ©gion d’Idlib, en soutien au rĂ©gime syrien. Le prĂ©sident des États-Unis a demandĂ©, hier 14 fĂ©vrier, Ă  son homologue russe, Vladimir Poutine, de mettre fin Ă  ces bombardements contre les “forces de l’opposition modĂ©rĂ©e” en Syrie.

Au moins quatre missiles ont frappĂ© l’Ă©difice abritant une structure de soins. Les deux vagues d’attaques ont, par ailleurs, fait “des dizaines de blessĂ©s”, a prĂ©cisĂ© l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Et huit membres du personnel sont portĂ©s disparus. MSF craint qu’ils ne soient enfouis sous les dĂ©combres.

Un porte-parole de l’ONG Ă  Paris a confirmĂ© que cet “hĂ´pital soutenu par MSF a Ă©tĂ© la cible de bombardements aĂ©riens” dans la rĂ©gion de Maaret al-Noomane, Ă  280 kilomètres au nord de Damas. Cinquante-quatre personnes y travaillaient au moment de l’attaque. ÉquipĂ© de trente lits et comprenant deux blocs opĂ©ratoires, un service de consultations externes et une salle d’urgences, cet hĂ´pital Ă©tait le seul dans la rĂ©gion Ă  demeurer ouvert. Sa destruction “prive d’accès aux soins les quelque quarante mille personnes vivant dans cette zone de conflit ouvert”, a pointĂ© le porte-parole de MSF. L’association humanitaire, prĂ©sente en Syrie depuis 2012, gère directement six structures de soin et soutient plus de 150 hĂ´pitaux Ă  travers le pays.

Selon Le Monde, un missile serait, par ailleurs, tombĂ© Ă  proximitĂ© d’un autre hĂ´pital à Azaz, près d’Alep. “C’est la deuxième fois qu’il est touchĂ©, indique l’ONG Syria Charity, qui l’administre. Cette attaque a fait un blessĂ© grave. Si le bilan n’est pas plus lourd, c’est que l’Ă©difice avait Ă©tĂ© Ă©vacuĂ© et les patients placĂ©s dans des abris souterrains, Ă  la suite d’une première frappe.

PAR (AVEC AFP)

Publié le 15/02/2016 à 11:23
PARTAGER