Trafic aérien perturbé dans le Golfe, l’Arabie sévit contre Qatar Airways

0
Trafic aérien perturbé dans le Golfe, l’Arabie sévit contre Qatar Airways
Devant une agence de Qatar Airways, le 6 juin 2017 à Abou Dhabi Photo Ali KHALIL. AFP
Ryad – Le trafic aérien a été perturbé mardi dans le Golfe après l’arrêt des vols de plusieurs grandes compagnies arabes à destination ou en provenance du Qatar, entraînant une grogne chez des passagers.

L’Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Yémen, l’Egypte et les Maldives ont annoncé lundi rompre toute relation diplomatique avec le Qatar, accusé de “soutenir le terrorisme”.

Au moins 27 vols ont été annulés depuis les aéroports de Dubaï au moment où entrait en vigueur la suspension “jusqu’à nouvel ordre” des vols de six compagnies aériennes arabes qui ne desservent plus Doha en raison de cette crise diplomatique.

L’Autorité de l’aviation civile en Arabie saoudite a annulé la licence de Qatar Airways et décidé de fermer les bureaux de la compagnie “d’ici 48 heures”.

En vertu de cette décision, qui aura des conséquences économiques sur la compagnie aérienne, les employés de Qatar Airways, souvent des expatriés, se verront aussi retirer leurs permis de travail et de séjour dans le royaume saoudien.

“Nous invitons tous les passagers ayant acheté des billets vers ou depuis le Qatar à consulter le site web de la compagnie (qatarie) ou à contacter leur agent de voyage en ligne pour obtenir un remboursement”, précise le communiqué saoudien.

De son côté, Qatar Airways, qui dessert neuf villes en Arabie, a annoncé avoir suspendu sine die tous ses vols vers le royaume saoudien, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte.

A Ryad, une file d’une vingtaine de personnes s’est formée mardi matin devant les bureaux de Qatar Airways. “Tous les vols ont été annulés”, s’est lamenté un ressortissant indonésien, Marsudi.

Agitant son billet d’avion, il a dit à l’AFP que la compagnie aérienne devait “faire quelque chose” pour qu’il puisse rentrer comme prévu sur l’île de Java, en Indonésie.

A Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis, des queues se sont aussi formées devant une agence de Qatar Airways.

“Je viens d’apprendre que je ne pourrai pas utiliser mon billet”, a dit à l’AFP Farrukh Hafez, en précisant qu’il travaille à Abou Dhabi et qu’il souhaite se rendre à Manchester.

De son côté, Adriana Mostert, qui travaille à Abou Dhabi et qui voulait partir en Afrique du Sud, a expliqué qu’elle s’était rendue tôt mardi à l’agence de Qatar Airways où “il y avait vraiment beaucoup de monde” et que là, on lui a dit qu’elle pouvait être “remboursée en ligne”.

Les compagnies aériennes d’Arabie saoudite, des Emirats, de Bahreïn et d’Egypte ont suspendu “jusqu’à nouvel ordre” tous leurs vols à destination ou en provenance du Qatar.

La rupture des relations diplomatiques s’est accompagnée de mesures économiques comme la fermeture des frontières terrestres et maritimes entre ces pays et le Qatar, ainsi que des interdictions de survol aux compagnies aériennes qataries ou des restrictions aux déplacements des personnes.

Il s’agit de la plus grave crise diplomatique à frapper le Moyen-Orient depuis des années.

burs/ras/vl

(©AFP / 06 juin 2017 13h14)

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here