UEMOA : les ministres des Finances en session à Niamey

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Les ministres des Finances des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine ( UEMOA) sont en session depuis vendredi matin à Niamey en vue d’apprécier l’état d’avancement des dossiers examinés lors des sessions précédentes.

Il s’agit notamment de l’application de loi uniforme relative aux comptes dormants et la reprise de la Banque régionale de solidarité (BRS). La réunion va aussi plancher sur la microfinance et la situation financière dans l’espace communautaire.

Ouvrant les travaux, le ministre togolais des Finances, président par intérim du Conseil des ministres de l’UEMOA, M Adji Otéth Ayassor a indiqué que l’année 2012, a été caractérisée par un environnement international incertain qui a fragilisé la reprise dans la sous-région.

« C’est ainsi qu’après la forte décélération de l’année 2011, l’économie de l’Union s’est, malgré quelques troubles socioéconomique, hissée à un taux de croissance moyen de plus de 5 pour cent en 2012″, a-t-il déclaré.

Selon M Adji, l’analyse de la surveillance multilatérale à travers le rapport sur la situation économique et monétaire de l’UEMOA, rappelle encore une fois le besoin de renforcement des engagements pris par les Etats membres de l’Union, dans le cadre de la convergence macroéconomique.

« A ce niveau, a-t-il dit, il est important de souligner que les économies de l’Union, rencontrent toujours des difficultés pour converger vers l’horizon fin 2013. En effet, les projections ne sont pas prometteuses et il y a lieu d’approfondir la réflexion sur la question ».

M. ADJI a rappelé que l’ambition à tous est de réussir le processus d’intégration de l’espace communautaire.

A son avis, cela passe incontestablement par « l’application et la transposition de nos actes » par les différents acteurs.

« C’est dans cet esprit que nous nous attelons à appliquer l’une des instructions des chefs d’Etat et de gouvernement, relative à l’institutionnalisation d’une revue annuelle des réformes dans les Etats de l’Union, à l’occasion de rencontres placées sous la conduite des chefs de gouvernement », a rappelé le président par intérim du Conseil des ministres.

Ce dernier a également rappelé les conclusions de la réunion du Haut Comité sur le chantier » Paix et Sécurité » tenue à Dakar, le 11 décembre 2012 sous l’égide de son président, M MACKY SALL, président de la république du Sénégal.

Ce chantier prioritaire issu de la Conférence des chefs d’état et de gouvernement de l’UEMOA du mois de juin 2012, veut s’affermir avec la mise en place de structures d’accompagnement, de normes d’exécution et de suivi de politiques innovantes éclairées par une volonté politique forte de la part des états membres de l’Union.

Créée au lendemain de la dévaluation du FCFA en 1994, l’UEMOA, dont le siège est à Ouagadougou, prône l’intégration socioéconomique dés huit Etats membres : Benin, Burkina Faso, Guinée Bissau, Cote d’ivoire, Sénégal, Mali, Niger, Togo.

Publié le 2012-12-15 09:23:55 | French. News. Cn

 

Une Réaction à » UEMOA : les ministres des Finances en session à Niamey

  1. Djon Te

    :lol: L’ UEMOA AU FRONT, CAR LE NIGER EST LE SEUL FRONT APRES LE MALI :!:

    :idea: BRAVO AU PEUPLE NIGERIEN, A QUAND, LE CONTROLE DE L’ ECONOMIE PAR LES AFRICAINS DE L’ OUEST AU BENEFICE DE LEURS PEUPLES :?: