VIDEOS. A Chicago, un avion prend feu au décollage, faisant plusieurs blessés légers

0

Epaisse fumée noire sur le tarmac de l’aéroport de Chicago (Illinois, Etats-Unis). Un avion de la compagnie American Airlines a pris feu, vendredi 28 octobre, sur une piste de l’aéroport O’Hare au moment du décollage. Selon les services d’urgence, une vingtaine de personnes ont été légèrement blessées. Elles ont été envoyées dans différents hôpitaux.

Le vol 383 d’American Airlines, avec à son bord 161 passagers et 9 membres d’équipage, devait quitter Chicago, dans le nord des Etats-Unis, pour rejoindre Miami, en Floride. Tous les passagers ont été évacués après l’interruption du décollage, selon la FAA, qui enquête sur les faits. La compagnie American Airlines a indiqué dans un communiqué qu’elle allait “mettre les passagers sur un autre vol vers Miami” dès le vendredi soir.

Un pneu éclaté ou un problème de moteur ?

Des images de passagers, reprises sur les réseaux sociaux, montrent les voyageurs sortir en urgence de l’avion sur les toboggans d’évacuation. Beaucoup d’entre eux sont choqués, comme ce vidéaste amateur, qui a filmé la scène tandis qu’il courait sur le tarmac.

Sur plusieurs autres vidéos, on peut voir une épaisse colonne de fumée noire et des flammes s’échapper de l’autre côté de l’appareil, sur son flanc droit.

 #Breaking: Smoke pours from plane on tarmac at Chicago’s O’Hare. Read more: https://t.co/Yvz1Xlmbpj pic.twitter.com/vzRoMjwglO

Plusieurs causes ont été invoquées pour cet accident. D’après l’agence fédérale de l’aviation civile (FAA), les pilotes ont rapporté qu’un pneu avait éclaté, mais le porte-parole de la FAA affirme que cette information n’est que préliminaire. De son côté, la compagnie aérienne a évoqué un “problème lié au moteur”.

C’est aussi ce que semblent penser les secours. Le chef des pompiers de Chicago Timothy Sampey a précisé que le feu avait pris dans un des moteurs de l’avion. (…) Lire la suite sur Francetv info

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here