(Vidéo) DSK au Sofitel : les images des caméras de surveillance

0
1

 En exclusivité mondiale, la chaîne d’info en continu BFMTV a diffusé jeudi les images des caméras de surveillance du Sofitel du 14 mai 2011, le jour où Dominique Strauss-Kahn a été arrêté à New-York et accusé d’agression sexuelle sur la femme de chambre Nafissatou Diallo.

Les images montrent DSK quittant l’hôtel new-yorkais avec sa valise, d’abord à la réception puis dehors, devant un taxi. Une autre séquence montre Nafissatou Diallo assise dans un couloir de service de l’hôtel. La fameuse séquence de la “dans de joie” entre deux policiers est aussi dévoilée :

Dans un article paru fin novembre dans la revue New York Review of Books, le journaliste d’investigation américain Edward Epstein révélait de nouveaux éléments dans “l’affaire DSK”. Des éléments accréditant selon lui la thèse d’un complot politique contre l’ex-directeur du FMI.

Il avait notamment évoqué l’enregistrement montrant deux hommes se congratulant après que la police eut été informée des accusations de la femme de chambre contre Dominique Strauss-Kahn, le 14 mai.

Cette scène dure 12 secondes comme on peut le voir dans les images de BFM TV. Edward Epstein annonçait lui qu’elle avait duré 2 minutes 55. “J’ai commis une bévue en écrivant que la ‘danse’ durait trois minutes”, avait alors reconnu le journaliste américain.

“Qu’est-ce qui rend ces deux hommes aussi enivrés de bonheur lorsqu’ils apprennent que la police va enquêter sur DSK ?”, s’interroge Epstein, cité par Le Monde. Le Sofitel a lui évoqué une joie due à l’annonce d’un “résultat sportif”. Problème, aucune compétition sportive américaine d’importance ne s’est terminée aux alentours de 13 h 30 le 14 mai.

Edward Epstein avait menacé de diffuser les vidéos après les démentis du groupe Accor. Des vidéos qu’il n’avait pourtant pas en sa possession.

Les avocats américains de Diallo… ravis de ces images

Cette vidéo apporte “une nouvelle preuve” pour Douglas Wigdor et Kenneth Thompson, que la femme de chambre “dit la vérité”. Elle “mime devant sa supérieure et des agents de sécurité comment il (DSK) l’a poussée dans le couloir de sa suite”, expliquent-ils dans un communiqué.

Accor dément (encore et toujours) tout complot

Tout de suite après la diffusion des images jeudi, le groupe Accor a publié un communiqué pour se défendre à nouveau des accusations de “complot” relancées. “L’idée que ces vidéos établissent l’implication d’Accor dans un complot est un non sens”, écrit le groupe.

Une contre-enquête qui sort… le même jour

De son côté, Michel Taubmann, biographe et proche de DSK, sort ce jeudi un livre qui accrédite la thèse d’un complot visant à détruire Strauss-Kahn. Invité sur le plateau de BFM TV juste après la diffusion des images jeudi, l’auteur explique que “ces images montrent (que DSK) n’est pas paniqué et stressé, (et que) sur ce point-là il y a eu un mensonge”. Il analyse aussi le comportement de la femme de chambre : “Pendant trois heures suivant la supposée agression, à aucun moment Nafissatou Diallo ne pleure, ne crie”.

 Source: Lepost.fr – 08/12/2011 à 19h32

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.