Visite du Roi Mohammed VI en Chine : De nouveaux chantiers pour le Maroc

1
Visite du Roi Mohammed VI en Chine : De nouveaux chantiers pour le Maroc

Après de nombreux pays du Golfe dont la moisson a été d’ailleurs riche, Sa majesté le Roi Mohammed VI du Maroc a entamé à partir du mercredi 11 mai dernier une visite officielle en République Populaire de Chine. Une visite qui constitue un nouveau témoignage de l’orientation rationnelle et réaliste de la politique étrangère du Maroc, sous la conduite du Roi Mohammed VI. Avec la signature de la déclaration conjointe concernant l’établissement d’un partenariat stratégique entre les deux pays, le Maroc vient de confirmer  son choix judicieux de conforter ses liens stratégiques avec de grandes puissances mondiales, dont la Chine.   

 

 

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a entamé une visite officielle en République Populaire de Chine le mercredi dernier. Cette visite qui intervient après celle effectuée avec succès dans certains pays du Golfe, reflète l’engagement  du Maroc à diversifier ses partenaires stratégiques dans les différents domaines politiques et économiques vitaux. Cette visite vise à promouvoir l’ouverture du Royaume vers des pays qui ont un grand poids sur l’échiquier international.

Le Président de la République Populaire de Chine Xi Jimping, a réservé un accueil de grand jour le mercredi 11 mai dernier sur l’esplanade du Grand Palais  du Peuple à Pékin. Peu après son arrivée, les deux Présidents ont eu un entretien en présence de certains ministres des deux pays.

Cette visite officielle du Roi en Chine a été marquée par la signature de la ‘’ Déclaration de Partenariat Stratégique’’ entre les deux pays et qui constitue un tournant décisif dans leurs relations bilatérales déjà fondées sur les principes d’amitié, de compréhension et de solidarité. Elle s’articule autour de trois volets, à savoir : le dialogue politique, le partenariat économique, commercial et financier et les échanges humains et la coopération culturelle, scientifique et technique. Seuls une trentaine de pays ont signé ce genre de partenariat avec la Chine. Par cet acte, la Chine dit au monde qu’elle sait que le Maroc figure parmi les pays clefs sur lesquels Pékin peut désormais compter afin de faire de ce partenariat une initiative durable et mutuellement avantageuse. Ce qui met en valeur la nature toute particulière de ce document.

La signature de ce partenariat stratégique est intervenue le jeudi 12 mai 2016 au cours d’une cérémonie co-présidée par le Président Chinois, Xi Jimping et Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc.

Au cours de sa visite, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a eu des entretiens avec plusieurs personnalités chinoises en premier lieu le Premier ministre, M. Li Keqiang, ensuite par le président du Comité permanent e l’Assemblée Populaire nationale de Chine, avant de déposer une gerbe de fleurs devant le monument aux héros du peuple à Pékin.

A travers cette deuxième visite royale en Chine après celle de 2002, le Maroc et la Chine ont dépassé le simple cadre de la coopération bilatérale pour s’engager désormais dans un partenariat stratégique qui est de nature, dans son volet économique, à donner une forte impulsion à leurs échanges économiques et commerciaux et à favoriser des investissements de part et d’autre. Le Maroc cherche, à travers le renforcement de ses relations avec la Chine, à diversifier ses partenaires économiques en s’appuyant sur la carte de sa situation géographique stratégique aux portes de l’Europe et de l’Afrique Subsaharienne francophone, mais aussi d’autres grandes zones économiques, à travers de multiples accords de libre-échange signés par le Royaume. Un partenariat stratégique qui fut d’ailleurs lancé lors de cette visite officielle du Roi Mohammed VI en Chine. Une visite qui demeure un acte diplomatique fort.

Cette nouvelle orientation devrait permettre au Maroc d’acquérir de nouvelles expériences et de développer des relations stratégiques avec des grandes puissances économiques et industrielles.

 

B.Koné

 

Les quinze conventions signées entre Marocains et Chinois

La signature de document avec plusieurs conventions et la première a été un mémorandum d’entente pour la création d’un parc industrielle et résidentiel au Maroc entre le Royaume et le Groupe HAITE.

Ce projet qui est déjà présent dans la vision royale depuis le lancement du projet Tanger-Med, en février 2003, s’inscrit dans le cadre d’une vision cohérente et ambitieuse de la région du Nord du Royaume. Un projet qui a fait d’ailleurs l’objet d’un suivi constant du Roi Mohammed VI a permis des évolutions majeures. La signature de ce projet est une confirmation de la vocation première de Tanger-Med consistant au développement de l’industrie et à la création de la richesse. Dans ce cadre, il participera incontestablement à faire de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima une région compétitive au service de la compétitivité globale du Royaume.

Il s’agit d’un projet qui demeure en parfaite symbiose avec l’esprit du processus de la régionalisation consistant à doter les régions de moyens adéquats pour servir l’intérêt de la région dans un monde de plus en plus globalisé. Ce projet viendra une fois de plus consolider davantage l’ancrage du Maroc dans sa sphère régionale en tant que pole d’échanges incontournables. Ainsi, la crédibilité de ce projet Tanger-Med se confirme, suscitant l’intérêt de la Chine, l’une des plus grandes puissances industrielles mondiales.

La deuxième convention est un accord de coopération dans le domaine de l’investissement et des Finances entre le gouvernement du Maroc et la Banque chinoise Industrial and Commercial Bank of China Limited. La troisième convention est un mémorandum d’entente relatif au transfert des Eaux Nord-Sud entre le gouvernement du Maroc et China Harbour Enginneering Company Ltd. La quatrième est un protocole d’entente entre l’Office national de l’Electricité et de l’Eau potable et SEPCO III Electric Power construction portant sur la réalisation des études en vue de la conclusion d’un contrat pour l’extension et la maintenance de la centrale thermique de Jerada.

La cinquième convention est un accord de partenariat entre l’Office National Marocain du Tourisme et l’Association des Tours Opérateurs Chinois (CITS). Le sixième document est une convention de partenariat entre YANGTSE, la Société d’investissement Energétique (SIE) Marita Group et la Banque Centrale Populaire pour l’achat et la construction d’une unité de fabrication de bus électrique au Maroc. Cette convention qui porte sur la construction d’une unité industrielle de fabrication de de bus électriques dernière génération est estimée à la somme de 1,2 milliards DH.

La septième convention porte sur un partenariat entre Lanuo Ritter, la Société d’investissement Energétique (SIE), Cap Holding et Attijariwafa Bank pour la création d’une unité de production industrielle de Chauffe-Eaux Solaires au Maroc dont le montant est estimé à 96 millions DH. Le huitième document est une convention de partenariat entre Hareon Solar, Société d’Investissement Energétique, Jet Contractor et Attijariwafa Bank pour le développement d’une unité de production de cellule ptotovoltaïques au Maroc. La neuvième convention est un mémorandum d’entente entre China Africa Development Fund (CAD Fund) et Attijariwafa Bank et qui vise l’accompagnement des entreprises africaines en complétant l’offre existante de crédit sur un apport en perspectives pour une exploration des opportunités d’investissement marocco-chinoises en Afrique.

La dixième convention est un mémorandum d’entente entre Haite Group, Morocco-China International et BMCE Bank of Africa portant sur la création au Maroc d’un parc industriel sino-marocain, d’un fonds d’investissement sino-marocain d’une taille cible de 1 milliard US.

La onzième convention a été signée entre BMCE Bank of Africa et China Africa Development Fund portant sur le financement de projets de développement en Afrique dans les secteurs cibles du Fonds, l’investissement sur les marchés de la dette publique et privée en Afrique, le partenariat dans le cadre du Club « 223 ». La douzième convention est un accord relatif au financement pour la construction d’une cimenterie au Maroc. La treizième est un mémorandum d’entente pour le développement d’un hub industriel et logistique pour la fabrication de pièces de recharge des industries ferroviaires, automobiles et aéronautiques entre Sichuan Huatie hi-tech Construction Engeneering co-ltd et la Société nationale de transport et de la Logistique (SNTL) avec Attijariwafa Bank.

La quatorzième convention est aussi un mémorandum d’entente pour le développement des zones logistiques en Afrique entre China Harbour Engeneering Co ltd, la société nationale de Transport de la Logistique et Attijariwafa Bank. Elle ambitionne de développer les zones logistiques clé en main en Afrique, en combinant le savoir-faire marocain et chinois dans l’ingénierie et les infrastructures.

La quinzième convention est un mémorandum d’entente pour le E-Commerce transfrontalier Chine-Afrique entre CLEVY China, Société Nationale de Transport de la Logistique et Attijariwafa Bank. Elle vise le développement d’une plateforme de marché électronique pour les produits chinois à destination de l’Afrique.

PARTAGER

1 commentaire

  1. Mohamed 6 est vraiment un roi exceptionnel je le félicite de sa gestion responsable de grand Maroc ce royaume fait la fierté de l’Afrique . La première fois que je suis arrivé au Maroc je pensais que ce pas le ‘afrique . Malgré son manque de pétrole tous les pays du monde l’admire.
    Chapeau sa majesté le Maroc sera bientôt une grande puissance sous votre gestion efficiente.

Comments are closed.