Aminata Makou Traoré, la coordinatrice du Forum international sur le sport (FIS) : « Ce sont plus de 3000 personnes qui sont attendues pour la deuxième édition du FIS prévue les 15, 16, 17 décembre prochain »

1

Dans un entretien qu’elle a bien voulu nous accorder, la coordinatrice du Forum international sur le sport (FIS), notre compatriote Aminata Makou Traoré, ceinture noire 4ème dame internationale, vice-championne du monde francophone en Taekwondo, nous donne plus d’explications sur la deuxième édition du Forum international sur le sport qui se tiendra les 8,9, 10 décembre prochain au Palais des Sports de Bamako.

 Maliweb.net : Pouvez-vous présenter à nos lecteurs ?

Aminata Makou Traoré : Je m’appelle Aminata Makou  Traoré ceinture noire 4ème dame internationale, vice-championne du monde francophone, trois fois championne d’Afrique en  Taekwondo organisatrice du Forum international sur le sport.

.Vous êtes en plein dans les préparatifs du FIS, pouvez nous expliquer davantage cette initiative ?

Cette année, nous sommes à la deuxième édition du FIS. Je vous rappelle que l’année dernière, nous avons organisé une première édition avec comme thème la thématique sport facteur de  paix et de réconciliation nationale. Cette année, nous avons choisi comme thème : le développement par le sport.  L’objectif de ce forum, c’est de créer un cadre d’échange entre les  jeunes et les panélistes étrangers venants d’autres pays et du Mali sur les bienfaits du sport et aussi mettre en exergue les différentes disciplines sportives afin qu’elles soient connues du grand public.  C’est pourquoi nous allons durant ces trois jours organiser des expositions,  des tournois  sportifs… le tout sera bouclé par un mini concert.

Peut-on savoir les disciplines qui seront à l’honneur durant ce forum ? Et le nombre de participants attendus ?

Ce sont toutes les disciplines sportives qui seront à l’honneur. Un des objectifs du forum, c’est aussi de mettre au premier plan les disciplines qui ne sont pas aussi connues du grand public. S’agissant du nombre de participants à ces assises, ils sont estimés à 3000 personnes  comme l’année dernière. Des étrangers comme Addoulaye Diouf, Boubacar Sy et d’autres Maliens de l’extérieur seront aussi de la partie.

S’agissant de la prise en charge des participants pouvez-vous nous donner la certitude que tout est fin prêt sur le plan organisationnel ?

La prise en charge est très difficile, mais nous avons des gens de bonne volonté qui nous épaule toujours. Nous avons des partenaires comme le Comité national Olympique et sportif du Mali, le ministère des Sports, Pmu-Mali… Et nous profitons aussi de cette tribune pour rappeler que nous avons toujours besoins de soutien  pour parfaire l’événement.

Quel sera la particularité de cette deuxième édition ?

La particularité de cette année, c’est que nous avons tenu à faire intégrer  toutes les universités de Bamako. S’y ajoutent les lycées. Aussi je vous rappelle que nous allons consacrer un focus sur l’éducation par le sport avec les enfants de la maternelle et les orphelins.  Cette année nous allons mettre aussi  sous les projecteurs de ce forum une discipline appelée le Zouma, pratiquée par les adultes qui ne peuvent pas faire trop de mouvement mais qui peuvent faire un effort physique adapté à leur corps.

Peut-on avoir avec vous le budget estimatif de cette deuxième édition ?

C’est énorme. Mais  grâce aux personnes de bonne volonté nous parviendrons à relever le défis.  Je vous souligne le plus souvent nous partons voire nos partenaires qui nous épaule dans l’organisation et en contrepartie nous donnons une visibilité à leur structure.

Vous avez un dernier message à l’endroit des autorités, des partenaires et du public sportif malien ?

Je dirais aux partenaires de sponsorisez davantage le sport, car nous constatons de plus en plus que les partenaires sont souvent retissant dans le sponsoring du sport. Je demande aux autorités de nous aider, car c’est aussi un espace de détection des jeunes talents. Quant au public sportif, je les invite à sortir massivement pour que la fête soit belle.

M KONATE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here