Attaque meurtrière à Bamako: Salif Traoré, ministre de la Sécurité, invité de RFI

20
La police avec 4 personnes sauvées de l'hôtel Kankaba suite à une attaque d'hommes armés qui ont pris d'assaut l'hôtel à Dougourakoro, à l'Est de la capitale Bamako, au Mali le 18 juin 2017.REUTERS/ RETEURS TV
La police avec 4 personnes sauvées de l'hôtel Kankaba suite à une attaque d'hommes armés qui ont pris d'assaut l'hôtel à Dougourakoro, à l'Est de la capitale Bamako, au Mali le 18 juin 2017.REUTERS/ RETEURS TV

Dimanche 18 juin en fin d’après-midi, des hommes armés ont pris d’assaut le campement Kangaba, dans la banlieue est de la ville, un site notamment prisé des touristes occidentaux. Le dernier bilan disponible fait état de sept morts, dont cinq assaillants, quatre blessés et une trentaine d’otages libérés. Le ministre de la Sécurité au Mali, Salif Traoré, est l’invité Afrique de RFI.

RFI : faut-il parler d’attaque terroriste ou d’une tentative de prise d’otages par des jihadistes ?

Salif Traoré : Je crois que les deux correspondent exactement à la même chose. Ce qui est sûr, c’est que le mode d’action, les premiers éléments qu’on a pu localiser et identifier nous renvoient sans doute à une attaque terroriste.

Que s’est-il passé sur place dans ce campement ?

Il s’agit du campement Kangaba, c’est un endroit qui est très vaste – des dizaines d’hectares – et qui est en périphérie de Bamako. Et donc nous avons reçu l’information comme quoi des hommes armés seraient en train de tirer. Nous avons tout de suite envoyé les premiers éléments qui ont été accrochés, donc sur qui ils ont tiré. Et cela nous a permis donc d’envoyer des Forces spéciales antiterroristes qui sont arrivées immédiatement sur le terrain et qui ont commencé à les accrocher aussi.

Cinq terroristes ont été abattus et les informations nous ont indiqué qu’il y avait certainement un complice ou un autre qui a été arrêté au niveau d’une autre ville périphérique. Les opérations ont continué toute la nuit.

Il y a eu des exfiltrations ?

Exactement, nous en avons exfiltrés beaucoup et de toutes les nationalités, notamment européennes. Au moment où on faisait *le dernier point de presse, il y avait treize Français, quatorze Maliens, un Camerounais, un Italien, deux Espagnols, deux Néerlandais, un Egyptien. Il y avait aussi deux Kényans.

Qui sont ces jihadistes ?

Pour le moment, les enquêtes n’ont pas tranché cela puisque pendant toute la soirée c’était encore l’action. Mais le procureur spécialisé, le juge du pôle judiciaire antiterroriste, a ouvert immédiatement une enquête, il s’est déplacé sur le terrain avec les forces.

D’après nos informations, il y a une arme d’un des jihadistes qui a été saisie, un pistolet sur lequel il aurait été écrit : « Allah Akbar ». Est-ce que vous confirmez ?

Nous avons, effectivement, depuis le début de l’après-midi, récupéré une arme d’un des jihadistes qui avait été blessé, mais qui avait pu se cacher dans les rochers. Et donc nous avons récupéré l’arme et d’autres choses. Nous avons aussi un téléphone. Tous ces appareils-là ont été mis à la disposition des enquêteurs qui vont les faire parler. En tout cas nous continuons d’appeler la population au calme et surtout à la collaboration. Toute information sur quelqu’un qui aurait pu les aider d’une manière ou d’une autre serait utile pour les enquêtes en cours.

Le campement de Kangaba est à six kilomètres de Bamako. Comment ont-ils pu opérer ?

Ce sont des gens déterminés qui sont prêts à mourir. Si vous voyez le temps que ça a pris… Ils n’ont pas cherché à fuir. Donc ça veut dire qu’ils sont venus pour mourir en réalité.

Bamako est-elle une ville sûre aujourd’hui ?

Je dirais que Bamako est aussi sûre que toutes les villes du monde, puisqu’il y a très peu de villes aujourd’hui où il n’y a pas un risque d’attentat ou d’attaque terroriste. Alors nous prenons toutes les dispositions qu’il faut. Pas plus tard qu’hier il y a une patrouille, la gendarmerie qui est passée par ce secteur-là et donc nous restons sur nos gardes. Nous essayons de partager les informations qu’il faut avec les forces partenaires, mais nous ne pouvons pas dire que le risque est zéro. Cela n’est pas possible aujourd’hui.

Il y a eu des attentats qui ont été déjoués à Bamako, dans la capitale, dans la périphérie, ça c’est connu. Est-ce que quand même, il ne vous manque pas des moyens ? Est-ce qu’entre les forces maliennes et les forces étrangères, il n’y a pas un manque de coordination ?

Non, je ne dirais pas cela, puisque déjà nous avons commencé à mettre en place un Centre d’analyse et de fusion. Aujourd’hui ce centre-là est à ses débuts, il n’a pas pu prédire cet attentat. Toujours est-il que la Minusma nous a proposé son aide, mais étant donné que les Forces spéciales étaient déjà suffisamment présentes sur le terrain, nous avons dit que nous ferions appel au cas où. Les Forces spéciales françaises qui sont au niveau de Ouagadougou également sont en route, ont envoyé des éléments pour nous appuyer en cas de besoin.

Il y a cette complémentarité-là, nous échangeons et beaucoup de Forces spéciales françaises participent à la formation de nos Forces spéciales. Mais il y a toujours moyen de parfaire et dans la journée nous allons procéder au retour d’expérience de ce qui s’est passé, cela va nous permettre d’identifier les endroits sur lesquels il faut faire encore des efforts. Et je pense déjà que par rapport aux différentes attaques qui ont eu lieu, la réaction aujourd’hui était différente. Donc ça veut dire que nous sommes encore à une montée en puissance de nos capacités et de notre savoir-faire et nous allons continuer à travailler sur cela.

Le ratissage va continuer dans la zone ?

Exactement. Nous voulons nous assurer qu’il n’y a pas quelqu’un qui en essayant de s’échapper a été bloqué quelque part ou qu’il n’y a pas encore un complice qui serait caché quelque part aussi. Nous allons nous assurer de cela d’abord.

Diffusion : lundi 19 juin 2017
PARTAGER

20 COMMENTAIRES

  1. Courage Monsieur le Ministre! Votre Département est le plus compliqué! Rare sont ceux qui peuvent apprécier votre tâche et les efforts de vos Hommes à leurs juste valeur. Il faut communiquer avec élégance et discrétion, il faut accepter les critiques, il faut sécuriser tout le monde, même l’ennemi! Il faut veiller! Il faut veiller! Il faut veiller! Ne vous découragez pas! Faites votre boulot jusqu’à l’instant où on désignera un successeur à vous. Ce jour là, vous passerez la main avec le sentiment de devoir accomplis.

  2. Il faut que Salif TRAORE aille voir rapidement dans les pays qui gagnent la lutte contre le terrorisme, des pays comme la Mauritanie et le Sénégal, dans la sous-région et à ailleurs dans le monde.
    Il faut absolument que Salif TRAORE et ses hommes sachent qu’aucune lutte contre le terrorisme ne peut être gagner dans le schéma actuel qui met plutôt l’accent sur un surarmement des troupes en présence sans un grand dispositif du système d’information, de renseignement et de communication.
    C’est dommage que nos hommes de sécurités et de défense du territoire ne soient formés que dans le domaine de la guerre conventionnelle et cela ne gagne pas contre une guerre asymétrique que le terrorisme impose sur le terrain.
    Nous sommes dans l’œil du cyclone en espérant que nos gouvernants comprendrons et prendrons le rythme de la cadence à temps en évitant des victimes inutiles.
    Le Mali est entrain de disparaitre lentement et surement devant tous les maliens impuissants face à la scène de gong final . Pourtant, il suffit qu’on s’écoute en instaurant un dialogue constructif et que les gouvernants cessent d’afficher des mines répugnantes en considérant les autres maliens comme des pestiférés qui n’envient qu’à leur pouvoir.

    • …….et également pendant ce temps là , toi le vrai citoyen …..tu continues à “”””marquer ton territoire”””” …..COURAGEUSEMENT !
      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 ! ! ! !
      WHITE SHIT …. TU ES TRÈS BON !

      COCO, CAURITOLOGUE /………… QUAND WHITE SHIT SE RENDRA COMPTE DU NIVEAU DE CONNERIE QU IL A ATTEINT ….IL DEVIENDRA CERTAINEMENT MEILLEUR ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 ! ! ! !
      WHITE SHIT : LES AMADOU HAYA DES PHARMACIES PAR TERRE NE SONT PAS DES MÉDICAMENTS !

  3. “Alors nous prenons toutes les dispositions qu’il faut. Pas plus tard qu’hier il y a une patrouille, la gendarmerie qui est passée par ce secteur-là ”

    Si ce n’était pas si tragique, ce serait A MOURIR DE RIRE!!!!

    Ce comique ose dire: “Pas plus tard qu’hier il y a 1 patrouille qui est passée par ce secteur-là “, et sans même se rendre compte de L’ENORMITE, c’est ce qu’il appelle “prendre toutes les dispositions qu’il faut”!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Un lieu un peu retiré de la ville et que TOUT LE MONDE sait fréquenté par les occidentaux, il n’est pas nécessaire d’avoir la moindre compétence en matière de sécurité pour comprendre que c’est une cible rêvée pour une frappe djihadiste, et pour comprendre que l’endroit doit faire l’objet d’une surveillance particulière permanente!

    Au lieu de ça (comme pour La Terrasse, comme pour Le Byblos, et comme pour Le Radisson!!!), aucune surveillance particulière, et…….UN DRAME DE PLUS!

    Mais bon, soyons quand même rassurés: Le ministre a pris TOUTES LES MESURES QU’IL FAUT, et depuis lors……………. il arrive qu’une patrouille passe dans le secteur de temps à autres!

    On croît rêver…

  4. Ce qui s’est passé veut dire que malgré l’attentat de La Terrasse (haut lieu toubab de Bamako),
    malgré l’attentat du Byblos (hotel favori des occidentaux et des cadres étrangers de la Minusma),
    malgré l’attentat du Radisson (hotel le plus toubab de Bamako),
    JUSQU’A AUJOURD’HUI (et malgré tout ce qui précède!) les lieux connus de tous comme étant des lieux toubab et donc des cibles terroristes ultra privilégiées, SONT ENCORE LAISSES SANS LA MOINDRE MESURE SECURITAIRE PARTICULIERE!!!!!!!!!!!!!!!

    Et dire que nous avons (parait-il) un ministre……….. de la sécurité!!!

    Avec ce nullissîme Salif (tout aussi nul et laxiste que son défunt prédecesseur d’ailleurs!), les mots ANTICIPATION et PREVENTION prennent une résonance particulière!

    Depuis le temps qu’on sait tous que les cibles favorites des djihadistes sont les occidentaux, et avec tous les attentats qui l’ont en plus déjà prouvé, les lieux de la capitale à forte connotation occidentale restent encore aujourd’hui sans surveillance particulière de nos services de sécurité!

    Certes, en matière de terrorisme le risque zéro n’existe nulle part;
    Mais quand on fait la sieste sous le clim au lieu de prendre les mesures les plus ELEMENTAIRES qui soient, le risque, dès lors, on ne le court plus: ON LE CHERCHE!!!

    Même un enfant de 10 ans comprendrait ça!!!!

    Que ce bon à rien aussi inconscient qu’incompétent DEGAGE UNE BONNE FOIS POUR TOUTES!

    • Tu as peut etre a moitie raison kopin nfp pour les endroits cibles mais n’oublions jamais les autres endroits informels ou le citoyen moyen et bas passe son teps. Donc ne ciblons pas et ne focusons uniquement sur les endroits chics frequentes par les etrangers, les petits et grands portefeuilles nationaux ou ces personnes la frequentent sinon le bas pourraot tres blesse tot ou tard comme je le dis souvent.
      Que l’ame des 2 victimes repone en paix et mes condoleances a leurs familles, amis, proches et tous.
      Il faudra securiser tous les endroits assoujetis a des risques chics ou pas de Bamako et de nos regions aussi. Sinon le peuple payera le prix, d’ailleurs il en paye depuis des cons super-hyper vampires de AOK, ATT et IBK aujordhui qui ete d’ailleurs le cube maggi pour assaisonner les sauces de ces 2 predecesseurs et de sa propre sauce actuellement.
      Houbien…..

      • 1FILSDUMALIBA
        “mais n’oublions jamais les autres endroits informels ou le citoyen moyen et bas passe son teps.”

        Salut monkopin!
        Mais évidemment qu’il ne faut pas oublier quoi que ce soit! Seulement, question de priorité, il faudrait déjà commencer par surveiller les endroits A HAUT RISQUE comme le font (évidemment!) tous les pays touchés par le terrorisme!

  5. C’est vraiment grave si dans un pays on médiatise une attaque où deux personnes sont tuée mais on ne fait pas du tout cas de la tuerie où 34 personnes sont massacrées.
    VIVE LE MALI

  6. @malien le francais n’est pas sa langue maternelle qu’il maitrisse parfaitement.Ce pays est malade de ces complexes comme ce pseudo-malien.

  7. “…Nous avons aussi un téléphone. Tous ces appareils-là ont été mis à la disposition des enquêteurs qui vont les faire parler…..” ERREUR STRATEGIQUE
    CETTE INFO AURAIT ETE PLUS UTILE AUX ENQUETEURS SI LE MINISTRE N’EN AVAIT PAS FAIT MENTION. CE TELEPHONE EST UNE INDICE ET SOURCE D’INFO ET TOUS CEUX QUI Y SONT ASSOCIES VONT DISPARAITRE SUITE A LA DIVULGATION DE L’INFO.

    • Quels ministres? CES GENS LA QUI FONT TOUTES LEURS DEALS SU YAHOO.FR ;))….!!!!!
      LA CIVILISATION D AUTRUI ET LA SINGERIE DES NEGROS FRANCISES ET ARABISES PISSANT DEBUT SUR LA TÊTE DES PEUPLES LES LEURS!!

  8. Un responsable, general de son Etat qui parle un francais de rue. Ce pays est malade de ses dirigeants intellectuellement limites.
    Maliens,reveillez vous

    • EST-CE QUE VOUS AVEZ COMPRIS LE MESSAGE TRANSMIS?
      SUPPORTONS CEUX QUI SONT DIRECTEMENT ENGAGE’S POUR PROTEGER NOTRE FASO!!!
      LA QUALITE’ DU FRANCAIS N’EST PAS NOTRE PRIORITE’!!!!! C’EST LA SECURITE’ QUI CONSTITUE LA PREMIERE PRIORITE’ DU MALI.
      TOI CE COMPRENDIRE LE MESSAGE DE LE MOI. WOY, TOI C’EST TROP CON. MOI SOUMENFOU DE LE LANGUE DE FRANCAIS KAN MOI SE VEUT LE SEKIRITE’ DE MON FASO!!!

    • Nous avons nullement besoin de son francais mais plutot de sa competence.Quand est ce que vous allez vous debarrasser de ce complexe “il ne sait pas parler le francais”.L’essentiel est qu’il parle bien sa langue maternelle.Lisez les tweets de Donall Trump ou ecoutez les discours de Georges W Bush ils font plus de fautes en englais les americains n’ont jamais fait de ca un scandale.Mes condoleances pour la famille de ceux qui sont mort pour la patrie prompte retablissement aux blesses et bon courage a Salif Traore.

  9. Le Mali ne sera jamais vaincu!!!!!!!
    Restons calmes et sereins!!!!!
    Le Mali doit etablir des relations diplomatiques avec l’etat d’Israel!!!! Ceux qui attaquent notre faso et qui sont determine’s a’ creer la peur dans les coeurs et les esprits du vaillant people malien sont connus. Ce sont des bandits, des criminels, des racistes et des ethnocentristes! ILS NE SONT PAS MUSULMANS!!!!! Nous sommes au mois de RAMADAN MOUBARAK mais cela ne les a pas empeche’s de commetre leurs crimes. CE SONT DES ANIMAUX!!!! ILS N’ONT RIEN DE MUSULMAN!!!!
    INCHALLAH LE MALI NE TOMBERA JAMAIS!!!! QU’ILS AILLENT SE FAITRE FOUTRE AU DIABLE!!!!
    President IBK, que le tout puissant Allah continue de proteger notre faso. Vous n’avez plus de temps a’ perdre. ETABLISSEZ FULL DIPLOMATIC TIES WITH ISRAEL POUR BENEFICIER DE L’EXPERIENCE ISRAELIENNE EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME!!!!
    VIVE THE MALI!
    VIVE LE VAILLANT PEUPLE MALIEN!

    • Avec des fils de mer.des et con.s qui n’ont pas de cerveau comme toi comment on peut etre calmes et sereins? Avec to QI d’une vieille anesses.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here