Blaise Ahouantchede, directeur general GIM-UEMOA : « Je pars confiant en l’avenir du Mali »

1

Le Directeur Général du Groupement Interbancaire Monétique de l’UEMOA, Mr. Blaise Ahouantchede a participé à la 3ème édition des journées des Banques et Etablissements Financiers, organisées par l’APBEF. Au sortir de cette rencontre, il a bien voulu répondre à nos questions.

Blaise Ahouantchede
Blaise Ahouantchede

Le Pouce : Pouvez-vous nous présenter le GIM-UEMOA que vous dirigez ?
Blaise Ahouantchede
 : GIM-UEMOA est une création des banques. Il s’agit d’un regroupement qui compte 106 banques sur la zone UEMOA. Au Mali, toutes les banques sont membres du GIM-UEMOA. Notre activité, c’est d’accompagner les banques dans le processus de développement de l’inclusion financière de la bancarisation en les aidant à élargir leurs réseaux. Aujourd’hui, le GIM interconnecte les systèmes des banques. Il en est de même pour les guichets automatiques des banques. Il s’agit de donner la possibilité aux populations du Mali ou de l’UEMOA, de pouvoir faire leurs transactions au niveau des guichets de leur banque mais également au niveau des distributeurs des autres banques. Dénommé Groupement Interbancaire Monétique de l’Union Economique de Monétaire Ouest Africaine, le GIM-UEMOA, organisme international créé en 2003, est la structure de gouvernance, de régulation, de tutelle et de traitement de la monétique interbancaire dans la zone UEMOA. Le GIM-UEMOA compte, à ce jour, une centaine de membres.

Le Pouce : En participant à cette rencontre, vos attentes sont-elles comblées?
Blaise Ahouantchede 
: J’ai été surpris de la qualité de l’organisation. J’ai été également surpris de l’engouement des populations de Bamako. C’est une excellente initiative qu’il faut saluer. Je voudrais, à travers vos colonnes, féliciter et remercier les organisateurs et le président de l’APBEF, qui est un visionnaire, un homme engagé pour la cause de son pays et dont les montagnes ne lui résistent pas. C’est une excellente initiative d’avoir organisé ces journées des Banques et Etablissements Financiers du Mali. Pendant la crise, les  gens sont restés à Bamako et ont continué à développer leurs activités. Ils ont été panafricains, les Maliens.
C’est le lieu, pour moi, de féliciter et de remercier la communauté bancaire et d’encourager cette initiative. Je pars ragaillardi, confiant en l’avenir du Mali, au dynamisme de ce peuple malien. J’ai été surpris de la présence, pendant les deux jours du salon, du Ministre Délégué au Budget qui a compris l’enjeu de développement de ces journées. Je pense que l’objectif est plus que atteint. Je remercie tout le monde pour l’honneur que l’on met chaque année d’être présent à ces journées. J’apprends beaucoup. Je serais toujours là tant qu’on me sollicite. Le GIM apportera sa modeste contribution à la construction de ce pays qui regorge de potentialités. Dans les années à venir, nous allons mettre un accent particulier sur le renforcement des capacités et l’impact de l’éducation financière sur la croissance économique qui vont permettre de drainer plus de monde. Je suis très confiant
.
Propos recueillis par

Tiémoko TRAORE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bonjour madame,monsieur;svp voulez vous m’informé du sérieux de cette donation qui est en attente dans vos locaux a ABIDJAN,cela concerne un chèque déposé a la demande de Mr Ange Koffy a l’attention de Mr Hugues ernest claude merci de votre répose urgente si possible bien a vous

Comments are closed.