Djiguiba Keïta Dit Ppr A L’aube : « On ne peut pas aimer le Mali et céder à sa partition »

48
Djiguiba Keita PPR
Djiguiba Keita PPR

L’Assemblée nationale a, le 31 mars 2016, voté le projet de loi portant mise en place des autorités intérimaires dans les régions du nord. L’opposition qui dénonce cette loi, a boycotté le vote. Pourquoi le Parena (parti pour la renaissance nationale) et les autres formations de l’opposition rejettent cette loi ? Que compte entreprendre l’opposition dans les jours à venir ? La gouvernance d’IBK ? Djiguiba Keïta dit PPR, secrétaire général du Parena répond. Interview.

 L’Aube : Le 31 mars dernier, l’Assemblée nationale a voté le projet de loi portant mise en place des autorités intérimaires dans les régions du nord. Or, l’opposition avait manifesté son désaccord par rapport audit projet. Pourquoi vous êtes contre ?

Djiguiba Keïta dit PPR : Parce que cette loi est la résultante de l’Accord de capitulation que le gouvernement a signé avec les rebelles. Dans ledit Accord, il est prévu, trois mois après sa signature, la mise en place des autorités chargées de gérer l’administration des communes cercles et régions pendant la période transitoire. L’inacceptable, c’est que l’Accord signé sans l’implication des autres régions voudrait s’appliquer à toutes. Comme c’est un gouvernement qui cède tout à ceux qui ont pris les armes contre la République, il va élaborer un projet de loi qui leur fait la part belle pour l’installation des autorités intérimaires. Ainsi, pour une commune de 17 conseillers, le gouvernement en désigne 5, la CMA 5, la Plateforme 5 et les autorités coutumières 2.  On ne voit donc aucune ambition de résistance face aux rebelles, rien que de la capitulation de bout en bout! Pour qu’une commune soit dotée d’autorités intérimaires, il faut le constat de carence de fonctionnement du représentant de l’Etat. Mais, dans la pratique, le Gouvernement, à travers Ag Erlaf, (l’un des plus grands bénéficiaires de la Révolution de Mars 91, après Moussa Traoré et Choguel) va plus loin: il systématise : toutes les communes de toutes les régions du Nord du pays vont être dotées de ces fameuses autorités intérimaires. Qu’est-ce à dire ? Que même la commune de Goundam, bien tenue, et qui a résisté même aux djihadistes, où il n’y a l’ombre ni de la Plateforme, ni de la CMA, va être dotée de ces inadmissibles autorités intérimaires. Et, devant l’Assemblée Nationale, Ag Erlaf, toujours lui, fort de ” la prime aux armes” (dixit le Chef de file de l’Opposition),  dans une faconde qui n’a pas de qualificatif, dit que la loi, ce n’est pas que pour le Nord, mais pour l’ensemble du pays. C’est à dire que demain, si à Ségou ou Kayes, il y avait des constats de carences dans ces communes urbaines, à la carte, on va diviser le nombre de conseillers par les trois parties : le Gouvernement de capitulation, la CMA et la Plateforme. Vous croyez que les Maliens sont si lâches pour accepter cela? Je ne le crois pas!

Quelle est alors votre réaction après le vote de l’Assemblée ?

Sans surprise, avec cette majorité “godillot”,  la même qui a refusé notre motion de censure contre le PM Mara qui a humilié notre armée et notre nation après son hasardeux voyage de Kidal avec la bénédiction du président de la République. Sans surprise, mais indigné que des citoyens que je prenais pour aussi patriotes que moi aient osé voter une telle loi. Désormais, je doute fort de leur patriotisme: on ne peut pas aimer le Mali et accepter qu’il soit si dépecé avec des gens qui ont les mains aussi entachées du sang malien. On ne peut pas aimer le Mali et céder à sa partition comme l’application de cette loi nous y conduit.

Qu’est-ce que l’opposition compte entreprendre pour faire échec à cette loi ?

On a déjà annoncé la couleur lors de notre conférence de presse la veille du vote de la loi. Le plus tôt possible nous allons nous réunir. Si les conditions de saisine de la Cour Constitutionnelle sont réunies, nous allons la saisir (en n’oubliant pas que nous ne sommes pas en Afrique du Sud). Mais le combat politique contre cette loi a déjà commencé: la résistance å cette loi devient un DEVOIR pour tout patriote tant l’injustice qu’elle crée, la place exorbitante qu’elle donne à la CMA et à la Plateforme est inacceptable. Nous allons, à toute occasion, dénoncer le manque de lucidité de la majorité suiviste qui veut nous amener à la partition du pays. Vous savez, le Mali est dans la posture des capitulards pendant la seconde guerre mondiale à qui Churchill a dit : “vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur, vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre”.

 

D’aucuns parlent de pas supplémentaire dans le sens de la partition du Mali. Êtes-vous de cet avis ? Comment ?

Certainement. Parce qu’on est en train de céder aux rebelles des pans entiers de notre territoire qu’ils ne contrôlent même pas, d’où ils sont presque absents. Avec le bonus de pouvoirs exorbitants qu’une collectivité territoriale ne devrait pas avoir.

 

Quelle appréciation faites-vous du forum qui vient de se tenir à Kidal, sans la participation du gouvernement ?

C’est la preuve de l’abandon du Nord par l’Etat. Ce qui est encore plus aberrant c’est, dans la frilosité la plus inacceptable, le financement par l’Etat, sur nos maigres ressources, de 354 millions pour ce fameux forum et la rencontre d’Anéfis, tenue quelques mois avant. Non seulement il n’y a donc pas d’actes posés dans le sens de la restauration de l’Etat, mais au contraire, on peut dire que l’Etat arme, par des financements du genre, la rébellion.

Quel regard jetez-vous (une fois de plus) sur la gouvernance du régime en place ?

À la longue liste des coups toujours portés à notre économie et à notre crédibilité, on peut ajouter la couardise dont fait montre le pouvoir dans la mise en œuvre de l’Accord de capitulation d’Alger. Vous avez idée? La CMA et la Plateforme n’ont même pas de récépissé, mais lâchement, le gouvernement qui ne voulait pas se mettre à leur niveau, a fortiori se laisser trimbaler par elles, se couche maintenant devant elles et les accepte même là où leur nom n’est pas connu. Je crois que cette fois la coupe est pleine. Nous sommes obligés d’arrêter le gouvernement dans sa dérive dans la capitulation, sinon, bientôt, il n’y aura plus de Mali.

 

Les Maliens souffrent (financièrement et économiquement). Peu sont les familles maliennes capables à s’offrir actuellement un seul repas quotidien. Mais l’on n’a pas entendu le Parena et l’opposition s’exprimer sur ces sujets qui touchent au quotidien la population. Pourquoi ?

Nous nous préoccupons beaucoup du panier de la ménagère. Même ã notre dernière conférence de presse, nous alertions sur la flambée des prix tout en demandant au gouvernement de veiller là-dessus sans attendre le mois de Ramadan. Tout le monde sait que le temps est révolu où on tirait le diable par la queue. Maintenant, le diable n’a  même plus de queue !

 

L’insécurité gagne nos villes et campagnes. Quelles solutions proposent le Parena pour éviter le pire ?

Gouverner, c’est prévoir. Nous avons une gouvernance chaotique qui n’a aucun plan de sortie de crise et joue toujours au pompier. Jamais d’anticipation, jamais d’offensive! Quel dommage pour nous!

Propos recueillis par CH Sylla

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

48 COMMENTAIRES

  1. il faut arreter ce gouvernement dans ses projets de partition de la Republique du Mali , GVRMNT dont le seul but est de se maintenir au pouvoir vaille que vaille , pauvre Mali qui tant souffert en ce moment du faites de l'incompetences des tenants , des tenants surement qui disposent tout sauf du savoir faire , aussi faudra – t il cesser et immediatement d'en armee les Rebelles , Mr Djiguiba n'est contre qui que se soit , puisqu'il est claire par rapport a cette stupides loi qui venait d'etre uni-latteralement votee par le pouvoir et ses valets , helas les maliens qui n'aiment pas le Mali . Mr keita aurait clairement reponser toutes les questions qui lui sont posees par le journaliste . Il est grand temps d'effacer ce YABE en classant des buts ( La jeunesse malienne) , reveillez-vous , terminons le vieux reve par l'action , faisons face avec nos maigre moyens a l'enemi , le sourd , le diable .

    • Si tu vois un Doumbia intelligent quelque part, tu me le diras!!!
      TU N’ES QU’UN PETIT DOUMBIA IDIOT!!!! TU N’ES PAS DIFFERENT DE DJIGUIBA-CON dit……. PERINPIN!!!!!
      VOUS NOUS LAISSEREZ RESPIRER!!!! VOS BETISES N’INTERESSENT PERSONNE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. il faut arreter ce gouvernement dans ses projets de partition de la Republique du Mali , GVRMNT dont le seul but est de se maintenir au pouvoir vaille que vaille , pauvre Mali qui tant souffert en ce moment du faites de l'incompetences des tenants , des tenants surement qui disposent tout sauf du savoir faire , aussi faudra – t il cesser et immediatement d'en armee les Rebelles , Mr Djiguiba n'est contre qui que se soit , puisqu'il est claire par rapport a cette stupides loi qui venait d'etre uni-latteralement votee par le pouvoir et ses valets , helas les maliens qui n'aiment pas le Mali . Mr keita aurait clairement reponser toutes les questions qui lui sont posees par le journaliste . Il est grand temps d'effacer ce YABE en classant des buts ( La jeunesse malienne) , reveillez-vous , terminons le vieux reve par l'action , faisons face avec nos maigre moyens a l'enemi , le sourd , le diable .

  3. Les groupes armés de la Cma ont trahi toutes les parties signataires de l’accord de paix signé à Alger. Cette rencontre a été 100% CMA. Les groupes de Gatia qui représentent une partie de la rencontre d’Anefis n’étaient eux aussi présents au forum. Au finish, c’était un forum de la Cma et non le forum de Kidal qui s’est ouvert.

  4. La paix ne sera jamais de retour dans ce pays tant que la coordination des mouvements armés de l’Azawad est toujours dans son jeu de violation de l’accord et de non-respect de ses engagements. Cette rencontre ne devrait pas avoir leu à l’absence du gouvernement et de la Plate-forme. C’est fini. On ne peut plus continuer de la sorte. Le gouvernement est invité à ignorer la médiation et la communauté internationales et à prendre ses responsabilités avant qu’il ne soit trop tard.

  5. Moi je sait même pas comment nos pseudos intellectuels comprennent le terme “intérimaire”.
    Mais moi je pense que ces autorités existeront dans ces localités seulement jusqu’aux élection locales et c’est tout.
    L’opposition doit chercher à comprendre cela sous cet angle pour pouvoir accompagner le gouvernement dans sa recherche de la paix.

  6. Je m’attendais à cette pratique de la part de la Coordination des mouvements de l’Azawad. Elle est toujours cette partie signataire de l’accord de paix qui ne respecte pas son engagement, contrairement au gouvernement et à la Plate-forme.

  7. Maintenant que la CMA vient de confirmer ce que tout le monde martèle : les rebelles respectent rarement leur engagement. Cette affirmation doit servir de leçon à la communauté internationale qui défend toujours ces rebelles au détriment du gouvernement.

  8. Le projet de loi instituant les autorités intérimaires n’est pas ce que les opposants e pensent. La constitution malienne n’est pas contre la mise en œuvre de l’accord de paix issu du processus d’Alger. La cour constitutionnelle ne peut pas être saisie pour anti-constitutionnalité dudit projet une fois adoptée. Car l’accord de paix n’a pas été sanctionné comme étant anticonstitutionnel.

    • 😃😃😃😃😀😃😀😃 Ça se voit que toi seul a une meilleure lecture de la constitution Malienne !! 😀 😀 😬 😬 😀 😀 😃 Karamogô peux-tu nous dire pourquoi nous devons passer des nouvelles lois pour appliquer quelque chose qui n’enfreint en rien la loi fondamentale ? 😀 😀 😬 😬 😀 😀 😬 😀

  9. Il faut noter que cette loi est une disposition des accords d’Alger.
    A ce titre,elle est plus que nécessaire pour le retour de la paix dans notre pays et je pense que Soumi et ses suiveurs doivent le comprendre…

  10. Moi je pense qu’au lieu de se mettre toujours à décrier cette loi,l’opposition doit s’aligner derrière le gouvernement car c’est une loi qui va nous conduire à une véritable sortie de crise.

  11. Je pense que le véritable problème de l’URD et de son président ce n’est pas l’application de la loi concernant les autorités intérimaires,mais c’est plutôt le sauvegarde certaines communes comme celle de Goundam qui a un maire issu de ce parti.
    C’est vraiment honteux pour eux.

    • D’abord

      1) Ce Monsieur n’a rien à voir avec l’URD.

      2) Qu’est-ce qui y a de honteux à ce qu’un parti politique défende ces élus et ses électeurs ?

      Tous les Partis politiques du monde ne font ils pas autant ? À un moment il va falloir que vous appreniez que pour flatter votre nullard d’IBK, il n’est pas nécessaire d’offenser les autres.

      • Pas mal ce petit commentaire de Mr. Keita pareil le national hummm je n’en sais rien. Mais Mr . Ppr a tiré sur ladji bourama woloni kabakoh alias IBK et sa gang.
        Qui dit vrai dans ce pareil au même du pouvoir et opposition juste la conquete du pouvoir? Et le peuple malien dans tout sa voix est où sans qu’elle soit a travers la supposée opposition ou Société civile et le pouvoir??????????

        A suivre….

  12. ah PPR quand on aime le Mali on va dire a ces gens là dans leur forum que tu n es pas d’accord de leur façon de faire. TOI TU PENSES QUE CETTE FAçon de faire quelques phrases pour rappeler sa sur vie est depassée , il faut faut bouger , il faut se battre pour le mali les grandes phrases de conscience c est finie ça marche plus tu veux te laver sans te mouiller le dos c est pas facil aujourd’hui vous le faisiez avant maintenant c est pas possible, oumar a été il a dit ce qu l a dit vous vous etes dans vos combines qui sont foirées depuis, on doit simplement vous souhaiter chaque jour que vous parlez vous vous rapprochez du suicide politique, en avant les phrases simplistes et les visions simplistes des années 8O, faites votre cur si non vous allez contineur a fair un bond de 1CM POUR UN BON D4UN KILOMETRE;
    sadio

  13. Tôt ou tard l’opposition va devoir céder, l’opposition met toujours en mal les décisions gouvernementales. C’est dans les intérêts du pays en particulier de l’accord de paix et de réconciliation que l’Etat malien doit mettre en place des autorités intérimaires dans certains lieux du septentrion du Mali.

  14. Tu as raison, l’Etat est en train de mettre en œuvre pour sortie notre pays de cette crise au septentrion. L’opposition devrait contrairement à ce qu’elle fait actuellement, elle devrait s’aligner derrière le régime au pouvoir régime au pouvoir, pour trouver ensemble une issu de sortie de crise pour notre pays.

  15. L’opposition ne peut raconter des sordidités comme elle le veut. Mais il faut reconnaitre que pour que le Mali puisse aller vers la paix et la réconciliation, le gouvernement doit mettre l’accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger en application.

  16. PPR ne raconte que des balivernes, il n’y a pas question de répartition en ce qui concerne la mise en place des autorités intérimaires. L’opposition ignore que c’est dans l’accord de paix et de la réconciliation que le gouvernement devrait mettre en place ces autorités transitoires. En plus ce ne sont que des autorités transitoires, car les élections communales et régionales sont en perspectives.

  17. La politique malienne est une politique qui se voit manipuler par l’opposition. La population malienne venu tout récemment de traversé une crise existentielle dont elle tergiverse encore. Si la population malienne reste sous l’influence de cette opposition elle remettra encore le pays en feu. Le président IBK est conscient de cela voilà pourquoi, il tient à protéger son peuple.

  18. La politique malienne est une politique qui se voit manipuler par l’opposition. La population malienne venu tout récemment de traversé une crise existentielle dont elle tergiverse encore. Si la population malienne reste sous l’influence de cette opposition elle remettra encore le pays en feu. Le président IBK est conscient de cela voilà pourquoi, il tient à protéger son peuple.

  19. L’opposition manque créativité et de patriotisme, l’opposition malienne doivent ouvert les yeux et mettre les intérêts primordiales du pays avant les intérêts personnel. Les décisions gouvernementales sont toujours contester l’opposition, une opposition qui n’a ni visage, ni objectivité.

  20. La mise en place des autorités intérimaires est loin même très loin d’être une répartition. Les autorités intérimaires seront des autorités transitoires, ils seront remplacés lors des élections communales et régionales.

  21. Le régime d’IBK ne fera jamais une chose qui pourra compromettre l’unité territoriale de notre pays. Tout comme tout citoyen le gouvernement malien est déterminé à sortie le Mali de cette crise qui persiste dans le nord Mali

  22. Je pense que nous devrions plutôt faire confiance au gouvernement malien, la mise en place des autorités intérimaires n’est pas une faiblesse ou un risque de division de notre pays mais, c’est le cadre de la mise en pratique e l’accord de paix et de réconciliation.

  23. Je pense que l’assemblée nationale a fait ce qui fallait fait pour le bien être de ce pays. Le projet sur la loi de mise en place des autorités intérimaires est une aussi une issu de sortie favorable à la crise dont traverse actuellement le Mali.

  24. LE ministre de développement d’humanitaire il a expliqué modification la loi de code collectivité hier tout le monde on doit comprendre cette démarche..

  25. J’invite les opposants de cette nation à ne pas tirer le diable par la queue. Le boycotte d’un projet de loi n’est pas la solution. Les députés de l’opposition pouvaient voter par non au lieu de quitter la salle. Cela veut dire qu’ils ne peuvent pas assurer la tâche qui leur a été confiée. Cet acte est irresponsable et de mauvaise volonté.

  26. Les partis politiques de l’opposition ont mal fait de boycotter le vote de la loi sur les autorités intérimaires. Les personnes qui seront désignées pour remplacer les conseillers et autres officiels n’y resteront pas pour l’éternité. C’est pour une période déterminée.

  27. Monsieur le journaliste, il n’y a pas eu de pugilat dans l’Assemblée Nationale lors des votes sur cette loi. Déjà que les députés de l’opposition ont boycotté le vote. Seule la majorité parlementaire sans cette opposition a voté cette loi avec 103 voix pour, zéro non et zéro abstention.

  28. Je ne sais pas ce qui a pris la tête des opposants pour qu’ils quittent la salle au moment des votes. Je sais qu’ils pensent que cette loi consacre la partition de notre pays mais ils s’abusent car il n’y aura pas de partition de cette nation. Le Mali est un et indivisible. Que ceci plaise à l’opposition ou pas, ces autorités seront mise en place dans les régions du nord.

  29. Les députés de l’opposition devraient participer au vote sans pour autant dire oui au projet de loi. Cette loi, contrairement à ce que les opposants pensent, consacre l’intégrité territoriale du Mali car elle est une disposition de l’accord de paix d’Alger qui est respectueux des caractères unitaires de notre Etat.

  30. L’opposition savait que même si elle allait voter pour un non, la loi allait être adoptée. C’est la raison pourquoi elle a préféré ne pas prendre part au vote. Le boycotte n’est pas un moyen digne d’un élu de la nation non moins représente de celle-ci. Quelle que soit la situation, l’opposition devrait prendre part au vote.

  31. Si l’opposition croie que le fait de boycotter le vote d’une loi est la solution contre son adoption elle se trompe gravement. Malgré la rébellion qu’elle a menée contre le projet de loi portant modification de la loi sur les collectivités territoriales, la dite loi a été adoptée.

  32. Il faut être naïf comme Djiguiba Keïta, PPR, pour agir de la sorte. Le monsieur parle à bâtons rompus et ne répond à aucune des questions posées parle journaliste. IL se contente de tourner autour du peu en ne donnant que l'intention de chasser le régime en place, cela par tous les moyens pour que le Parena, le parti de la honte, puisse arriver au pouvoir.

  33. Il faut être naïf comme Djiguiba Keïta, PPR, pour agir de la sorte. Le monsieur parle à bâtons rompus et ne répond à aucune des questions posées parle journaliste. IL se contente de tourner autour du peu en ne donnant que l'intention de chasser le régime en place, cela par tous les moyens pour que le Parena, le parti de la honte, puisse arriver au pouvoir.

  34. Les députés de l’opposition parlementaires vigilance républicaine et démocratique (Vrd) ne devraient pas quitter la salle au moment des votes sur cette loi. La majorité seule ne pouvait pas voter cette loi sans les élus de l’opposition. Ce n’est pas responsable de la part des grandes têtes de l’opposition.

  35. L’opposition malienne fait comme si cette loi consacre la partition de notre pays alors que ce n’est pas le cas, à ce que je sache. Ces autorités intérimaires ne remplaceront pas pour autant les conseillers des régions. La mission pour laquelle ces autorités seront mise en place est de conduire le processus de paix et de réconciliation nationale.

  36. L’opposition a eu tort de quitter la salle au moment de vote de la loi sur les autorités intérimaires. Elle pouvait rester dans la salle et dire non au dit projet. Mais cette manière est considérer comme le fait de boycotter. Ce qui n’est pas responsable. L’opposition a fui ses devoirs de députés. Il se peut que leur non aille changer quelque chose dans l’adoption de cette loi.

  37. “Dans la vie des nations et des peuples, il y a des instants qui semblent
    déterminer une part décisive de leur destin, ou qui en tout cas, s’inscrivent au registre de l’histoire en lettres capitales autour desquelles les légendes s’édifient, marquant de manière particulière au graphique de la difficile évolution humaine, des points culminants, des sommets qui expriment autant de victoire de l’homme sur lui-même ; autant de conquêtes de la société sur le milieu naturel qui l’entoure. Fin de citation. Ahmed Sékou TOURE, Août 1958. L’ex-Président de la Guinée Conakry de 1958 à 1984, Panafricaniste indéniable.
    Le monde se sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. Qu’Allah le tout puissant aide et protège notre très cher Mali qui est au bord du précipice.
    NB: Le monde se sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

  38. Nous allons bientôt nous rendre compte que le Mali c’est mit encore les doigts dans l’oeil avec cette nouvelle loi ont n’a rajouté une autre difficulté à l’organisation des élections au mali et plus particulièrement dans ses régions qui vont être gérer par ses nominations. Il aura d’autres obtacles ses gens des groupes ne vont jamais plus s’effacer qui vivra vera

  39. DJIGUIBA le con et Moussa Balla Keita l’idiot, vous nous laisserez respirer!!! LE PRESIDENT IBK ET LE PM MODIBO N’ABANDONNE AUCUN CENTIMETRE CARRE’ DU TERRITOIRE MALIEN!!!! ILS ONT RAISON DE CHOISIR UNE NOUVELLE MANIERE DE GOUVERNER LE MALI CAR L’ANCIENNE MANIERE A ECHOUE’!!!!
    OU’ ETIEZ-VOUS PENDANT LES 9 MOIS D’OCCUPATION DU NORD!!! ESPECE DE KEITA COCHON!!!! AW YA TO ANKA NANAKILI!!!!!

    • Est-ce céder une partie du territoire national à un ramassis de criminels narcoterroristes qui est une nouvelle manière de gouverner ? Ouvrez vos bouches et regardez IBK léguer des pouvoirs considérables à des bandits armés sous prétexte que c’est du temporaire !😩😩😩

      • S’il y a un bénéficiaire d’après 26 mars c’est bien PPR qui se retrouve fonctionnaire sans passer le concours d’entrée à la fonction publique. Permets moi de te dire qu’en politique il faut guérir les maux, jamais les venger. Depuis que le code est signé qu’as-tu proposé si tu trouves que l’autre n’et pas bon alors laisse nous avancer et toi continues ta reculade . Cousin tu ne boxes pas dans la même catégorie que Choguel c’et toi et nous oindre la discussion

      • yugu, tu es habitue’ a’ une dictature imposee du sommet!!!! Yugu cette methode ne marche plus!!!!!! LE PRESIDENT PARTOUT, LE PRESIDENT SAIT TOUT ET LE PRESIDENT FAIT TOUT SONT DES METHODES DIGNES DE LA DICTATURE DE LA COREE DU NORD!!!!! Il faut decentraliser et permettre aux populations locales de gerer leurs propres affaires!!!! LE POUVOIR CENTRAL BASE’ A’ BAMAKO ET LES POUVOIRS LOCAUX GERE’S PAR LES POPULATIONS LOCALES, SE COMPLETENT!!!!!! IL NE DOIT JAMAIS AVOIR DE COMPETITION ENTRE LES DEUX!!!!!!
        Yugu, tu connais bien mes sentiments a’ l’endroit de nos idiots nationaux qui ont pris des armes contre notre faso MAIS JE TE DEFIE A’ ME DONNER LE NOM DU FILS OU DE LA FILLE DE L’UN D’ENTRE EUX QUI EST DEVENU MILLIARDAIRE SUR LE DOS DE L’ETAT MALIEN!!!! En parlant de bandits et de criminels, je te conseille de faire attention car tout est relatif!!!!!

Comments are closed.