Dr Moussa Balla Diakite Consul Général du Mali au Cameroun : « Nous devons tout mettre en œuvre pour que ces élections se passent dans les meilleures conditions »

0

En marge du déplacement du stade malien de Bamako au Cameroun pour le match aller des huitièmes de final de la ligue des champions africains, nous avons pu rencontrer le consul Général du Mali au Cameroun, Moussa Balla Diakité, ancien ministre de la jeunesse et des sports. En terrain connu l’homme n’a ménagé aucun effort pour que l’équipe malienne puisse être dans les meilleures conditions pour affronter le coton sport de Garoua. Avec un sang-froid olympien, Dr Moussa Balla a su par la manière satisfaire la demande des supporters maliens sur place. Sans autre forme de procès, il a accepté de nous livrer ses impressions sur la situation que le Mali traverse et sur ses préoccupations au Cameroun. Lisez….

Moussa Balla Diakité
Moussa Balla Diakité

Le potentiel : Comment se porte la communauté malienne vivant au Cameroun ?

Moussa Balla Diakité: La communauté malienne se porte assez bien, par la Grâce de Dieu. Vous savez, depuis 1964 il existe entre le  Cameroun et le Mali une convention de libre circulation des personnes. Grace à ce formidable outil d’intégration et d’amitié entre les peuples africains, les maliens sont comme chez eux au Cameroun. Pour la très grande majorité, ils y sont très bien intégrés et acceptés. Il faut en remercier les autorités et le peuple camerounais! Cependant, l’une de nos préoccupations demeure liée à la possession par des étrangers de pièces d’identité maliennes. Cela nous pose énormément de problèmes vis-à-vis du pays d’accueil qui, il faut le reconnaitre, en plus des pertes financières engendrées par cet état de fait par son trésor public, subit également des pressions de ses voisins. Toutes les personnes expulsées de ces pays voisins sont systématiquement renvoyées au Cameroun. Cela nous vaut aujourd’hui la demande des autorités camerounaises de modifier l’Accord de 1964. Nous faisons de notre mieux pour endiguer le problème.  Nos autorités (de Bamako) travaillent très sérieusement sur la question.

Le Potentiel: Combien de Maliens vivent au Cameroun actuellement ?

Moussa Balla Diakité: Il n’ y a pas, pour le moment, une statistique assez fournie, mais les estimations font état de quinze mille à vingt-cinq mille maliens sur l’ensemble du territoire Camerounais. Ces chiffres sont très fluctuants au regard de la très grande mobilité de nos compatriotes entre les pays de cette partie de notre continent.

Le Potentiel : Le Mali traverse une situation très difficile, comment vivez-vous cette situation à l’étranger ?

Nous la vivons au moins comme nos compatriotes de l’intérieur. Vous savez, le malien quel que soit son lieu de résidence, reste fortement attaché à son pays. Donc, nous vivons les difficultés que traverse le pays actuellement dans notre chair. Ensemble et individuellement, les maliens vivant au Cameroun font tout ce qui est en leur pouvoir pour que le pays puisse se relever. Déjà, il y a eu des contributions de plusieurs millions de nos francs pour l’effort de guerre. Actuellement, il y a une seconde contribution que nous nous apprêtons à envoyer au pays. Ici, les gens travaillent dans des conditions difficiles. Nonobstant cela, ils font de leur mieux pour aider le pays.

Le Potentiel: Quel est votre avis sur l’intervention militaire au Mali surtout avec l’arrivée prochaine des 11200 casques  bleu des nations unies ?

Moussa Balla Diakité: Personnellement, j’apprécie cela. J’apprécie la solidarité internationale à l’endroit de notre pays qui le mérite amplement pour avoir lui aussi , fortement contribué par le passé, à la promotion et au maintien de la paix ailleurs, à travers ses diplomates, ses soldats, ses dirigeants. Il est donc tout à fait naturel, maintenant que nous avons des difficultés, que la communauté internationale nous renvoie l’ascenseur. Je félicite cette communauté internationale, particulièrement les pays amis qui ont envoyé des troupes aux côtés de l’armée malienne pour faire face à cette situation. C’est une excellente chose.

Le Potentiel : Au Mali, les élections sont annoncées pour le mois de juillet, comment voyez-vous cela ?

Moussa Balla Diakité: C’est une décision des hautes autorités du Mali. Nous devons tout mettre en œuvre pour que ces élections se passent dans les meilleures conditions. En ce qui concerne le Cameroun, nous avons reçu des instructions très claires dans ce sens. Nous faisons ce qu’il faut pour qu’effectivement nous soyons prêts à cette date précise et que tout se passe dans la sérénité.

Le Potentiel: Un message pour les maliens

Moussa Balla Diakité: C’est un message d’unité, de cohésion et d’entente, que je voudrais lancer à l’endroit de l’ensemble de nos compatriotes. Rien ne peut se faire dans la division. Nous connaissons aujourd’hui  des difficultés, mais si nous nous mettons ensemble c’est sûr et certain que nous relèverons le défi de la sécurité,  de la sauvegarde de l’intégrité territoriale de notre pays, de la justice et de la réconciliation, de la paix et du développement. Nous sommes un pays béni mais  dont tous les fils doivent se mettre au travail, redoubler d’effort et de vigilance. A mon sens, c’est la seule issue et j’ai bon espoir que nous irons de l’avant.

Entretien réalisé par Mamadou Adama Maïga

Envoyé Spécial au Cameroun

PARTAGER