Dr Towa Stephanie, Gynécologue obstétricienne: «Les femmes qui n’ont pas eu d’enfant ou qui ont eu leurs premières grossesses après 30 ans, ont un risque de développer un cancer du sein»

2

Pour en savoir davantage sur cette pathologie, nous nous sommes approchés du Dr Towa Stéphanie. Camerounaise, Dr Towa est gynécologue obstétricienne au Cabinet médical «La Ketio»

Dr Towa Stephanie,
Dr Towa Stephanie,

Qu’est-ce qu’un cancer de sein ?

Le cancer du sein est une pathologie maligne, c’est à dire qui consiste en la transformation des cellules normales à des cellules anormales. Le plus souvent, ces cellules anormales se multiplient de façon incontrôlée. Dans le cas du cancer du sein, les cellules peuvent rester dans le sein ou se répandre dans le corps par les vaisseaux sanguins ou lymphatiques.

A quel âge on rencontre généralement le cancer du sein ?

Selon des études, le cancer du sein se manifeste généralement à 35 ans ; mais, cela peut aller jusqu’à 45 ans.

Il existe combien types de cancer du sein

Il y a plusieurs types de cancer du sein : les cancers infiltrants, les cancers non infiltrants, les cancers canalaires, les tumeurs fridotes, je pense que ce sont les principaux types du cancer. Il ya plusieurs stades de cancer dans ces types. Des cancers qui se manifestent lorsque la femme sent une petite boule au niveau du sein, une déformation de la peau du sein, etc.

Quelles sont les causes du cancer du sein ?

Il n y a pas de causes élucidées du cancer du sein, mais il y a des facteurs favorisant cette maladie et des facteurs de risques. Pour les facteurs de risques, il y a le cas de la non fécondité ou de la fécondité tardive. Les femmes qui n’ont pas eu d’enfant ou qui ont eu leurs premières grossesses tardivement (après 30 ans), ont un risque sensiblement augmenté de développer un cancer du sein, par rapport à celles ayant eu au moins un enfant avant 30 ans. La grossesse protège le sein par la modification des cellules mammaires. Les femmes qui ont des problèmes de seins, qui ne sont pas graves au début, mais sans traitement, peuvent devenir un cancer du sein. Il y a le cas de la ménopause tardive, c’est à dire après 50 à 55 ans. Ces femmes peuvent aussi être sujet du cancer. Les femmes, dont leurs mamans ont un cancer du sein, peuvent être affectées aussi. Les femmes obèses également peuvent être touchées. Sans oublier le niveau socio-économique. On dit généralement que le cancer du sein est la maladie des riches, etc.

Les produits chimiques peuvent-ils aussi être un  facteur de risque de cancer du sein ?

Pas vraiment. Même s’il y a risque avec les produits chimiques, il demeure très minime.

Comment peut-on traiter le cancer du sein ?

Il  faut savoir que le traitement est d’abord chirurgical et radiothérapie. La chirurgie, elle, est soit conservatrice, soit radicale. Cela dépend des différents stades de la tumeur. La tumeur est classée en 4 stades différents. C’est en fonction de ces différents stades qu’on verra si la tumeur peut être enlevée. Ça c’est la chirurgie conservatrice, alors que la tumeur ne peut être enlevée et dans ce cas on parle de la chirurgie radicale.

Que pensez-vous de la prévention ?

La prévention et la découverte du cancer, c’est d’abord les diagnostics précoces, parce que lorsqu’il est découvert, ça trouvera qu’une cellule est déjà affectée dans l’organisme. Donc, pour la prévention, le plus souvent, l’auto-examen du sein est encore mieux. Ceci ne peut être fait qu’en position couchée que debout.

Pour ce qui concerne la position allongée sur dos, sur un coussin sous l’épaule, palpez-vos seins, la main bien à plat, le sein droit avec la main gauche, le sein gauche avec la main droite, en effectuant de petits mouvements circulaires sur toute la surface du sein. La glande que vous palper est plus dense dans la partie supérieure et externe du sein. Notez toute anomalie ou irrégularité apparue et toujours perceptible au toucher. Ne pincez pas la glande entre deux doigts.

Avec la position debout devant votre miroir, les bras le long du corps, examiner attentivement vos seins en recherchant toute modification récente de leur volume, de leur forme, de l’aspect de la peau (renflements, rétractions ou des mamelons). La deuxième méthode de prévention, c’est le diagnostic imagerie. Toutes les femmes doivent faire, à partir de 45 ans normalement, la mammographie  et le dépistage.

Et pour le cas du Mali ?

Ici au Mali, dire que le cancer du sein est en croissance ou en décroissance, c’est seulement avec les statistiques. Bien vrai que cela ne s’accole pas avec la population entière, parce que les statistiques sont généralement celles de Bamako. Mais, on n’en sait pas grand-chose sur les régions.

Votre mot de la fin ?

Le cancer du sein est un cancer très foudroyant. Le diagnostic peut être fait très simplement et très précocement, surtout avec l’auto-palpation des seins. Et il faut sensibiliser les jeunes filles sur le cancer, afin qu’elles se fassent consulter par un gynécologue, tout le temps. Ça,  il n’y a pas que le cancer du sein ; il y a tant d’autres cancers comme celui du col de l’utérus…. Je vous remercie beaucoup pour m’avoir donné l’opportunité de m’exprimer à travers votre journal Le GUIDO. Je vous encourage et vous invite à continuer la sensibilisation à l’endroit des femmes et des filles.

Réalisée par Habibatou COULIBALY

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. merci pour cette sensibilisation à l’endroit de nos soeurs et mamans. Meilleure santé pour celles qui en souffrent egalement

Comments are closed.