Entretien avec Cheick Amadou Tidiane Seck : ‘’Ayons notre modèle de démocratie. Sinon, les gens viendront d’Arabie Saoudite avec les Ulémas et feront du Coran la Constitution de nos pays…’’

0
0
Cheick Amadou Tidiane Seck s'entrenant avec notre consoeur Clarisse NJikam

Cheick Tidiane Seck, est né en 1953. Ce Malien, claviériste et arrangeur de formation, est natif de Ségou. Il a le mérite d’avoir initié de grandes sommités de la musique mondiale comme Carlos Santana, Dee Dee Bridgewater, Jimmy Cliff etc aux musiques ouest-aficaines. Depuis trente-cinq ans,  cet artiste  est de toutes les aventures musicales: du jazz aux musiques d’Afrique et d’Inde, en passant par le groove international ou la pop française et le hip hop. Vétéran du légendaire Rail Band, pionnier du Moog en Afrique de l’Ouest, membre fondateur des Asselars, il devient un pilier de la fertile scène ivoirienne à la fin des années 1970. Il s’installe finalement à Paris en 1985. Là, très rapidement, il réussit à s’imposer et devient, du coup, l’un des artistes les plus talentueux de sa génération. S’il n’a pas encore le même succès qu’un Mory Kanté ou un Salif Kéita, son travail s’inscrit cependant dans la durée. Rencontré lors de la 5ème édition du concours ” Talents de la cité ” à Ségou, il a bien voulu répondre aux questions de L’Indépendant Weekend.

L’Indépendant Weekend : Qu’est- ce qui fait l’actualité de Cheick Tidiane Seck ?

Pour le moment, je contribue au développement de la synergie de ce qui est un tampon culturel venant de ma ville de naissance qui est Ségou. Il s’agit du Festival sur le Niger qui nous réunit aujourd’hui à travers la 5ème édition du concours “Talents de la Cité” qui m’a sollicité comme membre du jury. Mais avant cela, j’étais à Conakry pour finaliser un travail de collaboration avec le Bembaya Jazz. Je retourne à Paris après cette soirée pour finaliser mon prochain album.

A la fin de ce concours, quelles sont vos impressions en tant que membre du jury?

La jeune génération d’aujourd’hui suit nos pas et ça m’enchante. Quand on sait que la jeunesse est beaucoup plus branchée, Coupé décalé et Dombolo. Au même moment, d’autres jeunes sont restés attachés à la musique traditionnelle. Ce soir on a vu des jeunes super instrumentistes, des chanteurs en devenir mais qui sont déjà des Talents à l’exemple de Mariam Koné qui a gagné le concours de ce soir. Elle  a tout pour réussir. Je pense que c’est le grand tremplin qui puisse me dire que oui il y a quelque chose de positif sur le plan musical en particulier, et culturel en général dans notre pays.

Quel message avez-vous à l’endroit de la jeunesse qui aimerait faire carrière dans la musique ?

Je demande aux jeunes de ne pas se laisser endormir par les applaudissements car, il ne suffit pas de sortir un disque pour devenir un demi-dieu. Il faut savoir que, quand bien même on reçoit des encouragements, ont doit travailler dur pour mériter cette reconnaissance. Il faut toujours avoir la soif et la volonté d’apprendre. C’est ce qui forge la personnalité forte. Sans compter que la réussite est au bout des efforts.

Cheick Tidiane Seck est presque l’arrangeur incontournable de beaucoup d’artistes tels que Oumou Sangaré, Kassé Mady, Sory Bamba etc. Qu’est-ce qui fait ta différence avec les autres arrangeurs ?

La différence est que je suis à l’écoute de l’artiste sans toutefois transformer sa personnalité. Je cherche ce qui est mieux dans son langage et ce qui peut être le vrai repère dans le concours mondial et universel pour l’artiste. Chaque artiste vient avec sa sensibilité et moi je ne fais qu’apporter ma petite touche et expérience à cela.

Que pensez-vous de la candidature de You?

Je suis très d’accord avec lui. Si l’on me demande de voter, je le ferais même les yeux fermés. Il est de la famille et je le soutiens.

Pensez-vous qu’il possède l’expérience nécessaire pour diriger un pays ?

Pourquoi pas ? Quand un sous-Officier de l’armée prend le pouvoir suite à un coup d’Etat, a-t-il forcément l’expérience requise ? Pourquoi les gens ne s’alarment-ils pas? Ce dernier a-t-il des formations ou  de l’expérience pour ça? Non! Mais il apprend tout sur le tas. Donc You peut aussi apprendre les rouages  de la fonction de président et je suis convaincu qu’une fois élu, il pourra s’en sortir.

A l’approche de l’élection présidentielle du Mali, quel message avez-vous à l’endroit des jeunes ?

J’exhorte les jeunes à aller voter massivement et, surtout voter intelligent, afin que notre société se relève.

Qu’entendez-vous par voter intelligent ?

Vous savez, nous sommes trop suiveurs, ce sont les fameux les G8 et G20 qui décident à nos places. Nous sommes des pions et il y a des personnes qui décident à nos places. Il faut que cela s’arrête et pour ce faire, nous devrons être solidaires et avoir une bonne hygiène de vie, d’abord personnelle. C’est la seule manière pour nous de retrouver notre dignité.

Le printemps arabe continue de souffler en Afrique, qu’en pensez-vous?

Le printemps arabe n’a pas sa place en Afrique. Ce n’est qu’un montage de l’Occident pour nous voler notre pétrole. Regardez ceux qui dirigent ces pays qui ont connu ce qu’ils appellent «printemps arabe», Tunisie, Lybie etc…

Voyez l’Irak! Ce pays a-t-il connu la paix après la mort de Saddam Husein? Non ! Et cela va continuer ainsi car les différentes ethnies et courants religieux du pays vont toujours   s’entredéchirer. On pouvait résoudre ce problème autrement. Essayons de lancer chaque fois un message de paix pour l’humanité en général. Il ne faudrait pas que les Occidentaux se croient seuls détenteurs de la vérité qui doit nous gouverner. Ayons notre modèle de démocratie. Sinon, les gens viendront d’Arabie Saoudite avec les Ulémas et feront du Coran la Constitution de nos pays. Chacun doit faire sa religion et quand il s’agit d’une nation, elle est bâtie sur sa Constitution. Moi je suis musulman, mais je ne suis pas intégriste.

A quand le prochain album ?

Je suis en studio. D’ici fin janvier 2012 ça sera fini Inchallah.

Quelle est la particularité de cet album ?

Pour la première fois de ma carrière, je ferai tous les instruments, même les chœurs. Personne n’a mis une note dans ce disque. C’est seul que j’ai tout fait y compris les choeurs réservés aux femmes.

Avec toute l’expérience qu’a Cheick Tidiane Seck, que faites- vous pour  transmettre votre savoir à la nouvelle génération?

Chaque fois que je suis au Mali, j’encadre des jeunes, j’aide beaucoup d’artistes à monter leur structure et je reste ouvert à tout ceux qui sollicitent mes services.

Votre mot de la fin?

Que vive l’entente sous-régionale, que vive la culture malienne, que vive la paix! Qu’il n’y ait jamais une déchirure ethnique, religieuse ou tribale dans notre pays. Que Dieu nous en préserve. Bonne et heureuse année 2012 au peuple malien et à tous mes fans .à travers le monde.

 

Réalisé par Clarisse  NJIKAM

cnjikam2007@yahoo.fr

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.