ENTRETIEN AVEC REINALDO BOLIVAR, VICE-MINISTRE DES RELATIONS EXTERIEURES DU VENEZUELA POUR L'AFRIQUE: Pour une solide alliance avec le Mali, l'Afrique et le Sud

0
Le chef de la diplomatie de la République bolivarienne du Venezuela, Ali Rodriguez Araque, étant empêché, c’est le vice-ministre des Relations extérieures pour l’Afrique, Reinaldo Bolivar, qui accompagne le président Hugo Rafael Chavez Frias qui séjournera au Mali à partir de ce matin jusqu’au jeudi 3 août. Il nous parle ici, dans l’entretien exclusif qu’il nous a accordé hier lundi, de l”objet de la visite du président vénézuélien au Mali et des perspectives de la coopération de son pays avec le Mali, le reste de l’Afrique et l’Union africaine.
L’Indép: Quel est l’objet de la visite du président Hugo Chavez au Mali ?
Reinaldo Bolivar: Les deux présidents Amadou Toumani Touré du Mali et Hugo Chavez du Venezuela ont eu des entretiens à plusieurs reprises lors des rencontres internationales – en septembre 2003 à La Havane à Cuba par exemple.
Et c’est à l’occasion du sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement d’Afrique tenu récemment à Banjul en Gambie que le président Touré a invité le président Chavez à se rendre au Mali. C’est cette invitation qui se concrétise aujourd’hui.
L’Indép: Pouvez-vous nous parler du cadre de la coopération entre les deux pays ?
 
Reinaldo Bolivar: Un accord général de coopération a été signé en octobre 2004 à Caracas entre les deux pays et il existe un mécanisme de consultations politiques entre les deux ministères des Affaires étrangères.
Dans ce document, il est notamment prévu la création d’une Grande Commission mixte de coopération Mali-Venezuela. La première session des consultations bilatérales s’est tenue en mars 2005 ici même à Bamako.
C’est aussi dans ce cadre qu’une commission technique du ministère de l’Energie et du Pétrole du Venezuela s’est rendue ici à Bamako la semaine dernière.
Puisque le président Chavez avait proposé, lors du sommet de Banjul, la création d’une alliance énergétique avec l’Afrique où il existe d’importantes réserves pétrolifères.
Cette alliance énergétique sera certainement un des sujets de discussion entre les deux Chefs d’Etat.
 L’Indép: Quels sont les autres domaines de la coopération maliano-venezuelienne ?
 
Reinaldo Bolivar: L’accord-cadre signé entre le Mali et le Venezuela prévoit aussi la coopération en matière de sciences et techniques, d’éducation, d’énergie, d’agriculture, d’environnement, de finances, de culture, d’investissements dans le domaine social.
Le président Hugo Chavez aura d’ailleurs une rencontre à ce sujet avec les acteurs de la société civile malienne.
 
L’Indép: Le président Hugo Chavez est résolument attaché à la coopération sud-sud, quelle a été sa contribution à l’avènement du NEPAD?
Reinaldo Bolivar: Pour l’instant, les relations sont essentiellement établies avec l’Union africaine et étant entendu que le NEPAD est une initiative africaine, nous le soutiendrons à travers quatre projets "Pétrole du Sud", "Banque du Sud", "Télévision du Sud" et "Union du Sud" qui sont des propositions faites par Hugo Chavez lors du sommet de Banjul aux pays africains.
Les mêmes propositions ont été faites auparavant aux pays d’Amérique latine.

                           Z.M

Commentaires via Facebook :

PARTAGER