Entretien avec Tiébilé Dramé, Premier vice-président de la Coalition pour le Mali : « L’Algérie doit sortir des ambiguïté »

29

Tout Sur l’Algérie (TSA), le premier quotidien électronique algérien d’actualités a publié le 24 novembre une interview exclusive de Tiébilé Dramé, Premier vice-président de la Coalition pour le Mali, et non moins président du Parti pour la Renaissance du Mali (Parena). La réaction du gouvernement algérien ne s’est pas fait attendre. En effet, TSA a publié à la même date, la réponse d’Alger portée par le porte parole du ministre algérien des Affaires étrangères. Nous publions ici l’intégralité de l’interview de Tiebilé Dramé qui dénonce « l’ambigüité » de la position algérienne dans la crise au Nord‑Mali. Il soutient la nécessité d’une intervention militaire pour rétablir « l’ordre républicain et laïque » et libérer une partie du territoire malien occupée par les « groupes terroristes ». Nous publions également la réponse d’Alger publiée par TSA.

Tiéblé Dramé

Comment expliquez‑vous le report des assises nationales qui étaient tant attendues pour le règlement de la crise malienne ?

C’était très sage comme décision. Ces assises ont été mal préparées du début jusqu’à la fin. Le Premier ministre a mis en place un comité d’organisation complètement déséquilibré. Il était composé de 49 personnes dont 12 membres de son cabinet et 8 membres du front pro‑putsch. Le front anti‑putsch était représenté par deux personnes uniquement. Leur objectif était de sortir de l’ordre constitutionnel et de parachever le coup d’État. C’est pour ça qu’on a décidé de ne pas participer.

Une bonne partie de la classe politique et des forces vives n’y auraient pas participé. Les conclusions auraient conduit à la division du pays. On ne va pas faire des assises pour approfondir ces divisions. Le Mali donne de lui‑même au monde l’image d’un pays divisé alors qu’il y a une mobilisation extraordinaire autour du Mali, l’image d’un pays qui ne prend pas la mesure de la gravité de la situation.

 Les négociations avec le MNLA et Ansar Dine sont donc également reportées ?

Il n’était pas prévu qu’ils participent. Ils ne figuraient pas sur la liste des participants et je n’ai entendu personne au Mali dire qu’il faut les inviter. En fait, le président avait proposé que les assises mettent en place une Commission nationale de négociations avec le MNLA et Ansar Dine. Et je pense qu’avant les négociations, le Mali doit mettre en place une structure de gestion de la crise au nord.

Quel compromis aura à négocier cette commission de négociations avec le MNLA ou Ansar Dine ? Quelle réponse aura le Mali quant à l’application de la Charia à Kidal ou sur l’autodétermination de l’Azawad ? Il faut que cela soit discuté au Mali. Le MNLA doit renoncer publiquement à sa déclaration d’indépendance et présenter des excuses pour les actes qu’il a causés contre le Mali et revenir sincèrement dans le giron de la République.

 La tenue des négociations avec ces deux groupes rebelles pourrait‑elle marginaliser l’option militaire ?

La majorité des Maliens sont pour l’intervention militaire. Plus grave, on sent une radicalisation de l’opinion vis‑à‑vis du MNLA et d’Ansar Dine. Il y a une profonde exaspération au sein de la population qui croit que ces deux groupes sont responsables de la crise actuelle.

 Il y a donc un consensus au sein de la classe politique et de la population autour de l’intervention militaire ?

La classe politique et la société civile malienne sont favorables à une intervention militaire pour permettre au Mali de se libérer des groupes armés étrangers. Je pense que l’assistance militaire et diplomatique étrangère doit permettre au Mali d’exercer sa souveraineté sur chaque centimètre carré du territoire malien. Nous avons œuvré pour que la communauté internationale adopte cette résolution. Nous avons fait du lobbying pour obtenir la résolution 2071 du Conseil de sécurité de l’ONU.

 Mais l’Algérie reste opposée à ce choix…

L’Algérie doit sortir des ambigüités dans la gestion de la présente crise. Il faut éviter que les négociations apparaissent aux yeux des Maliens comme des manœuvres dilatoires pour empêcher l’action militaire. Tous les gens au Mali se demandent si l’Algérie souhaite réellement que l’État malien exerce sa souveraineté dans le nord. Il faut que les Algériens sachent qu’il y a beaucoup de récriminations dans ce pays vis‑à‑vis de l’Algérie. Ce n’était pas le cas il y a quelques mois. Elle doit dissiper vraiment les malentendus.

 Quel rôle devrait‑elle jouer, selon vous ?

L’Algérie devrait être claire et ferme en ce qui concerne la souveraineté et l’intégrité du Mali. Les divers accords de paix signés sous l’égide de l’Algérie en 1991, en 1992 et en 2006 ont un dénominateur commun : l’allègement du dispositif sécuritaire, le cantonnement des troupes. La mise en application de ces accords a créé un vide au nord du Mali et des zones grises où l’État n’existait plus.

Ça a commencé avec les trafiquants de cigarettes, les trafiquants de drogue et puis l’installation du GSPC et d’Aqmi. Ce que le Mali a accepté sous médiation algérienne, l’Algérie ne l’acceptera jamais. Elle n’acceptera jamais de renoncer à exercer son autorité militaire sur une région de son territoire. À ce qu’il n’y ait pas de militaires à Tamanrasset, à Reggane.

Bamako, envoyée spéciale de TSA : Hadjer Guenanfa


Crise malienne / Alger répond à Tiébilé Dramé

 L’Algérie compte parmi les défenseurs « les plus fervents » de l’intégrité et de la souveraineté du Mali, a rappelé ce samedi 24 novembre le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, dans une déclaration à TSA, en réponse à Tiébilé Dramé, Premier vice président de la Coalition pour le Mali et Président du Parti pour la renaissance nationale (Parena). « Depuis l’éruption de cette crise [malienne, NDR] nous ne cessons de marteler, dans toutes les enceintes régionales et internationales, que la souveraineté et l’intégrité territoriale du Mali ne sont pas négociables. Nous ne ratons pas une seule occasion de souligner notre très ferme attachement à l’unité et à l’intégrité territoriale de ce pays frère et voisin », a déclaré M. Belani

Dans un entretien publié ce vendredi sur TSA, M. Dramé, l’une des figures de l’opposition malienne, a déclaré que « l’Algérie devrait être claire et ferme en ce qui concerne la souveraineté et l’intégrité du Mali ». Pour M. Belani, douté de la sincérité de la position officielle algérienne sur l’intégrité du Mali, « c’est faire un mauvais procès à l’Algérie ». Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères affirme aussi que la position algérienne sur la gestion de la crise malienne « est limpide et ne souffre d’aucune ambiguïté ».

Cette position s’articule autour de quatre points, rappelle-t-il. D’abord, poursuit M. Belani, « l’impérieuse nécessité de consolider le leadership à Bamako afin qu’il soit fort, cohérent et représentatif ». Comment ? Alger mise beaucoup sur les assises nationales qui devraient être tenues dans ce pays pour notamment lancer le dialogue avec les groupes armés occupant le Nord-Mali, qui renoncent au terrorisme et au séparatisme. Allusion au groupe islamiste touareg Ansar Dine et aux rebelles du MNLA. « Il est attendu de la tenue des assises nationales de doter le pays d’une feuille de route comportant un échéancier électoral et de mettre sur pied la structure nationale chargée d’engager un dialogue inclusif avec les représentants des populations du nord du Mali qui renoncent, sans ambiguïté, au terrorisme et au séparatisme et qui ont des revendications légitimes à faire valoir par des moyens exclusivement pacifiques », explique M. Belani.

Deuxième point, « le renforcement prioritaire des capacités de l’armée malienne, en termes d’équipements, de formation et d’intelligence », et ensuite, « l’éradication des groupes terroristes et leurs alliés du crime organisé, y compris par le recours à la force ». Enfin, l’Algérie considère qu’il est encore trop tôt pour lancer une intervention militaire en vue de reconquérir le nord du Mali. Cette intervention, affirme M. Belani « doit rester le dernier recours après l’épuisement de toutes les voies du dialogue, ce qui n’est pas encore manifestement le cas ». L’Algérie insiste sur le fait qu’en cas d’intervention armée, « celle-ci doit cibler exclusivement les vraies menaces que sont le terrorisme et le crime transnational organisé », conclut M. Belani.

Riyad Hamadi Tout sur l’Algérie (TSA)

PARTAGER

29 COMMENTAIRES

  1. franchement je suis etonne a quel point les maliens du sud sont racistes envers leurs compatriotes du nord ,a la peau blanche.Qu ils le veulent ou pas les touaregs sont chez eux et le resteront comme ils se sentent aussi chez eux en algerie,au niger au burkina et dans tout le sahel.gardez vous de vous enfoncer dans une guerre ethnique,personne ne vous le permettra et vos dirigeants seront accuses de crimes contre l humanite.Quand aux contonnements de l armee en kabylie,je suis moi meme kabyle, c est tout simplement que la kabylie c est l algerie et qu elle couvre tout le territoire dans le cadre de la lutte anti terroriste.une question pour les maliens; que fairiez vous apres le depart des soldats de la cedeao dans un an ? le mali aura t il la capacite de resister a une guerre d usure contre les terroristes; je vous rappelle que l algerie avec sa population de 37 millions d habitants ;ses moyens militaires lutte depuis 20 ans contre ces criminels et ce n est pas fini.Au vu de votre obstination pour une intervention militaire etrangere je vous souhaite beaucoup de plaisir ,car vous serez bien servis.Enfin de grace cessez vos critiques contre l algerie.

    • Azul Mah 2012,
      Ne t’avance pas sur un terrain dont tu ignores la nature… il n’y a pas de racisme entre les populations maliennes.tu sais et je sais dans quel pays il y a du racisme (je n’ignore pas votre rejet pour les arabes…je connais la Kabylie autant que toi). N’oublie pas que le Mali et l’algérie sont des pays frères qui partagent des km de frontières.
      Aujourd’hui dans le gouvernement de transition, il y a meme des Touaregs, et il vivent au Sud sans problèmes. tu parles comme si ctè le problème du Mali uniquement,c’est notre problème à tous!!!! je te rapelle aussi que nous n’avons pas de frontière avec la Libye par où sont ils passé???? peux tu me répondre?
      Alors compatis avec ce pays frère en essayant d’apaiser les esprits au lieu de les déchainer encore plus. Il faut faire son auto procès avant de faire celui des autres. Il est claire et naturelle que l’Algérie défende ses intérêts! mais comprends aussi pourquoi les maliens ont besoin de faire cette guerre définitivement pour restaurer la paix de manière durable… personne ne souhaite la guerre..mais il ne faut pas la fuir non plus…et c’est justement notre ancienne politique d’éviter la guerre qui nous à conduit à celà.

    • QUI A PRIS LES ARMES CONTRE SA PROPRE PATRIE EN SE FAISANT AIDER?

      C PAS UN PROBLEME DE RACE SINON L ALGERIE N AURAIT PAS EU DE SOUCI AVEC CES TERRORISTES.

    • CE SERA PLUS FACILE POUR NOUS TU VERRAS CAR ON A L INTELLIGENCE DE SE FAIRE AIDER

  2. nous maliens devrons nous organizer et definir un objectif collectif et clair pour notre pays…..

  3. svp un peut de respect il ne faut avoir peur de dire la vérité
    je ne comprend pas le problème du mali vous voulez tuez tous le monde
    les noirs contre les blancs les bérets verts contre les bérets rouge
    le nord contre le sud les arabes les chinois enfin tous le monde
    je suis d’accord avec vous il faut les butées tous
    le seul problème c’est qui va payer est combien sa coûte une telle guerre
    l’Europe est en crise économique donc rien il faut vendre les bijoux que
    vous cacher après la guerre il faut payer la paix est la reconstruction de la destruction indemniser vos martyres acheter une armée + un présidentiable poser vous la question?????

  4. Moi je ne vois pas pourquoi le gouvernement Malien ne veut pas discuter avec les representant de la population du nord , c’est sa se qui m’intrigue.

  5. Monsieur Dramé Tiébilé n’a dit que la réalité et je pense qu’il a été plus diplomatique car si j’étais à sa place j’allais décrier tout d’abord le comportement de l’opinion internationale restée sans réaction suite aux exactions du MNLA, ansar satan…Je ne vois pas pourquoi les uns et les autres n’ont pas des idées claires. On ne négocie pas avec les hommes en armes qu’ils soient nos frères égarés ou pas. Bref je pense que l’opinion internationale: France, Algérie est entré de jouer une politique d’hypocrisie car le MNLA a pris les armes dans un Mali démocratique ou le dialogue n’étais jamais rompu. Pourquoi la France ne négocie pas avec les séparatistes Basques. je ne vois pas de solution venant de l’étranger. Le message que je donne aux maliens est qu’ils commencent à faire des gourdins et des machettes pour l’autodéfense et l’extermination des frères égarés. Même si après nous devrions gérer les effets collatéraux des ces armes légères. Il est vrai que ces bandits armés vont tués 500 000 à 1 000 000 de maliens, mais les autres 14 500 000 maliens vont vivres dans la paix et dans la dignité.
    Vive le Mali uni et prospère.

  6. Bougoule Hamid 2 bijour!C’est toi le fils d’e n c u l é de toute ta race!Espèce de fils de p u t e de ta mère qui se fait niquer par les cochons des blancs de la Bretagne!M.Dramé n’est pas le ministre de la diplomatie de Mali.Il a le droit de parler de la situation comme quiconque!pourquoi toi fils de salle bougnoule tu evux nous insulter tous à cause des propos de M. Dramé qui n’engagent que lui-même??
    👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  7. A MR HAMID

    Aujourd’hui chacun défend la position qui offre le plus d’intérêts pour son Pays.Il s’agit de se comprendre et de trouver les compromis.. Ne prends pas les avis de chacun comme une attaque…
    Comprends juste que le Mali à besoin de se battre aux côtés de ses amis contre leurs enemis communs pour régler une bonne fois pour toutes cette rebellion cyclique… Beaucoup ne comprennes pas non plus qu’une intervention armées au Mali peut avoir de graves conséquences sur le Sud Algérien d’ou la volonté d’Alger d’épuiser tous les recours possible avant une intervention… L’interview de M. Dramé a un but , c’est celui de faire réagir Alger en mettant une pression médiatique sur elle. Sinon, il est bien conscient de la situation politico-militaire de cette région.
    J’espère que M. HAMID comprend un peu mieux les positions de chacun ainsi que les démarches qui sont destinées de part et d’autres à faire entendre sa position.
    Merci a toi

    • Salut SLK.Ici on ne va plus se laisser insulté par le premier venu!Hamid 2 est qui pour nous insulter de la sorte?Tièblé Dramé est libre de raconter ce qu’il veut en tant que citoyen malien tout court!Cela ne veut pas dire que c’est le point de vue du Mali à fortiori celui de l’ensemble de notre peuple!Si Hamid 2 n’a pas réçu d’éducation de la part de ses géniteurs eh bien nous nous chargerons de lui apprendre les bonnes manières. 😉 😉

  8. MR DRAME

    FAITES SVP PREUVE DE DIPLOMATIE
    NE SEMEZ PAS LA DISCORDE AVEC UN PAYS DONT L IMPLICATION MILITAIRE EST ACTIVEMENT RECHERCHEE PAR L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE.

    SACHEZ TENIR VOTRE LANGUE SUR LES ONDES
    CAR IL FAUT SAVOIR QUOI DIRE ET A QUI LE DIRE DANS LA CRISE ACTUELLE POUR ARRIVER A L OBJECTIF.

    TOUS VOS PROPOS SONNENT COMME UNE CAISSE DE RESONNANCE SUR LES MEDIAS.

    • sissoko1 pourquoi voulez vous qu on se taise et laisser les autres parler a notre place?Mr DRAME est dans son role alors arreter cette hypocrisie; qu a t il dit de mal?l algerie est bel et bien un probleme, elle manipule certains touaregs apatrides et les manipule au gre de ses interets

  9. A MR HAMID

    MR DRAME NE REPRESENTE PAS LA DIPLOMATIE MALIENNE
    C EST SON AVIS PERSONNEL

    LE PEUPLE MALIEN EST RECONNAISSANT DANS LES EFFORTS DE L ALGERIE
    CAR MEME SI ELLE SE TROMPE SON INTENTION N EST PAS DE NOUS NUIRE.

    • BABACAR, C’EST JUSTE CE QUE TU DIS. CE QUE M DRAME A DIT N’ENGAGE QUE LUI MEME ET JE PENSE QU IL A PARLE EN RESPONASBLE AVEC BEAUCOUP DE SAGESSE. EN MEME TEMPS IL A DIT DES CHOSES QUE BEAUCOUP DE GENS PENSENT TOUT BAS. IL SAIT COMME TOI QUE L ALGERIE A FAIT BEAUCOUP POUR LE MALI EN MEME TEMPS IL SE DIT QU IL Y A DES CHOSES QUE L ALGERIE A LAISSE FAIRE QU ON NE SAURAIT ACCEPTE A ALGER. TOUT LE MONDE SAIT A QUEL POINT L ALGERIE TIENT A SON INDEPENDANCE MAIS C EST BIEN QUE LES ALGERIENS SACHENT QUE TON TENONS A NOTRE DIGNITE ET A NOTRE INDEPENDANCE COMME EUX. LA SAGESSE POPULAIRE DIT: NE FAIS PAS A AUTRUI CE QUE TU NE VOUDRAIS PAS QU ON TE FÎT! LA PROMPTE REACTION DU MINISTERE ALGERIEN DES AFFAIRES ETRANGERES PROUVE QUE M DRAME A ATTEINT L OBJECTIF RECHERCHE. BRAVO M LE DIOPLOMATE DRAME

  10. Mr Dramé le futur président de la commission de réconciliation diplomate, saches tenir ta langue.
    Certaines vérités ne doivent pas être dites à travers la presse.

  11. A HAMID

    Tu ferais mieux de dépassionner ton discours et d’être plus modérer dans tes propos, tu ignores certainement tous des liens étroits entre ces deux Pays… Des individus comme toi, sèmes la division entre les hommes…le Mali est est certainement un pays pauvre avec des gens pauvres, mais ta pauvreté d’esprit dépasse de loin la misère de toutes ces personnes réunies… Pleures pour le Mali, car si la maison du voisin est en flamme, tu dois t’inquiéter et l’aider à éteindre son feu… Car toi non plus tu n’es pas l’abri des flammes.
    J’espère que ta foi en Dieu te feras voir au délà de ta passion et que tu vas ravaler les propos méchants et blessants à l’encontre de ces pauvres personnes.

    Dieu est le Plus Grand!!!!

  12. A MR DRAME ET A SES SOUTIENS

    Vous êtes qu’une bande d’ingrats si tes compatriote survivent au nord du MALI c’est grâce à l’aide Alimentaire de L’Algerie, et votre materiel militaire il vous a été offert gracieusement pas qui? L’Algerie toujours, je me demande pourquoi L’Algerie se casse le cul a aider des enculés de votre genre, bouffez vous entre vous!!! si vous êtes des Hommes prenez les armes et chassez les terroriste de chez vous, bande de femmellettes , et puis taxer les gens de racistes c’est trop facile, on aurait été raciste on vous aurez laissé crever de faim! L’Algerien à bon coeur très bon coeur avec les gens qui le respect mais dans le cas contraire aie aie aie vous êtes mal barrés on peut vous raser en 2 heures chrono !!!!

    • Bougoule Hamid bijour!C’est toi le fils d’e n c u l é de toute ta race!Espèce de fils de p u t e de ta mère qui se fait niquer par les cochons des blancs de la Bretagne!M.Dramé n’est pas le ministre de la diplomatie de Mali.Il a le droit de parler de la situation comme quiconque!pourquoi toi fils de salle bougnoule tu evux nous insulter tous à cause des propos de M. Dramé qui n’engagent que lui-même??:twisted: 👿 😈 👿 👿 😈

  13. Je suis souvent abasourdi d entendre dans les medias que l algerie n accepte pas une intervention miltaire internationale au mali,a quel titre ce pays se permet il de nous dicter sa volonté?Est ce l algerie qui paye les fonctionnaires maliens?Le mali doit revoir son alliance dogmatique avec l algerie qui nous amene a la suivre aveuglement la plupart du temps au detriment de nos propres interets,le mali est devenu un depotoir de terroristes algeriens et mauritaniens que nous avons accepté sous forme de concessions,bravo Mr DRAME d avoir rendu audible la pensée des maliens.

  14. Les Etats n’ont pas d’amis et l’Algerie ne fait que jouer la carte de sa politique d’interets.En plus de cela elle a invite a “huis-clos” et en priorite ces “peau claire” sans meme aviser le gouvernement malien.

  15. Ces algeriens sont malhonnetes. Comment peut t-on appeler ancardine et MNLA representants des populations du Nord. Qui leur a donne mandat de representer les populations du Nord. Le systeme democratique du Mali fonctionne toujours et a ce que je sache dans un tel systeme les representants des populations sont leurs deputes, maires, conseillers locaux, de cercle et regionaux. Elless ont elu ces personnes pour les representer non des enurgumenes comme les Mossas, Hama Mahmoud, Yiad, etc. Nous considerons ces gens plutot comme des criminels apatrides qui seront juges un jour par le Mali.

  16. Mr. Belani, Heureusement que vous n’etes qu’un porte parole sinon quand vous affirmez :” avec les représentants des populations du nord du Mali qui renoncent, sans ambiguïté, au terrorisme et au séparatisme et qui ont des revendications légitimes à faire valoir par des moyens exclusivement pacifiques », ON VOIT Mr que vous n’etes au courant de rien ou vous faites du dilatoire M. Belani.
    Car ni le MNLA ni Ansar Dine ne sont des representants d’aucune communaute du Nord. Ces deux groupes ne sont que des bandits , des trafriquants de drogues qui avec le Cartel d”amerique Latine voullaient creer une republique “paradis libre trafic”.
    POURQUOI L’ALGERIE NE RETIRE PAS SON ARMEE DE LA KABYLIE? ALORS NE NOUS CONSIDERZ PAS COMME VOTRE ORDURE.

  17. L”Algérie pense que le MNLA et ançardine sont ” les représentants des populations du nord du Mali” qui a mandaté MNLA et ançardine?Pourquoi vous ne parlez jamais du CORENM par exemple comme représentant des populations du nord?Les maliens ne feront jamais confiance en la médiation d’un pays qui veut “remettre en selle” les terroristes du MNLA et Aneçar dine, qui sont pareils que ceux du MUJUAO et Boko haram! 😉

  18. Ce que l’Algérie n’accepte pas sur son territoire ne doit pas nous obliger d’obtempérer quoique ce soit comme une panacée alors que son territoire a toujours été la base arrière de ces voyous.
    Son inertie politique est une stratégie biaisée qui n’ouvre pas la voie pour nous d’un futur souhaité quelque soit les efforts entrepris dans cette optique de négociation ne serait pas propre à la logique territoriale d’un Etat souverain .

  19. M. Drame dit :”La majorité des Maliens sont pour l’intervention militaire. Plus grave, on sent une radicalisation de l’opinion vis‑à‑vis du MNLA et d’Ansar Dine. Il y a une profonde exaspération au sein de la population qui croit que ces deux groupes sont responsables de la crise actuelle”.
    M. Drame la population ne croit pas, mais elle sait, elle est convaincue que ces groupes criminels et apatrides sont responsables de cette crise.

Comments are closed.