Entretien avec la productrice de King Karaoké, Mme Boehler Djéneba Fifi Thienta : ‘’Une émission idéale pour découvrir les talents cachés de la musique‘’

1

La productrice de l’émission King Karaoké, Mme Boehler Djéneba Fifi Thienta nous a accordé un entretien, le mercredi dernier lors du lancement du premier prime de l’émission au Cinéma Babemba. Selon Fifi Thienta, cette émission vise à donner une chance à la jeunesse de se faire connaître dans la musique.

 

Entretien avec la productrice de King Karaoké, Mme Boehler Djéneba Fifi Thienta
Fifi Thienta

Bamako-Hebdo : En quelques mots, qui est Fifi ?

Je suis animatrice, comédienne et productrice de l’émission King Karaoké. C’est la nouvelle émission de téléréalité qui passera bientôt sur Africable Télé. Les enregistrements se feront au Cinéma Babemba.

Bamako-Hebdo : Qu’est-ce que le King Karaoké ?

C’est une émission de Rolfi production, basée sur un concours de chant où on lit un texte sur un écran soutenu par la musique. Les musiques maliennes seront mises en exergue mais les candidats feront également un choix musical.

 

Bamako-Hebdo : Comment avez-vous eu l’idée de King Karaoké ?

Cette idée m’est venue parce que j’aime beaucoup chanter et j’adore le Karaoké. Malheureusement, je n’ai pas pu être une chanteuse. J’avais envie de faire cette émission au Mali depuis très longtemps. Quand j’ai vu l’émission sur la télévision ivoirienne, ça m’a inspiré de faire la même chose au Mali qui regorge de talents. Alors, je me suis dit pourquoi ne pas les offrir une chance ?

 

Bamako-Hebdo : Quel est le public ciblé par cet évènement ?

Le public ciblé est surtout la jeunesse et les adultes. A la base, le Karaoké c’est d’être avec les amis dans la maison où tout le monde chante sa chanson préférée et dans les cabarets évidemment les gens font le Karaoké des artistes.

 

Actuellement, le Karaoké a pris de l’ampleur et ça me permet de faire la découverte des talents cachés et de réaliser le rêve des jeunes. De l’autre côté, les parents et amis peuvent revivre les souvenirs du passé à travers le Karaoké.

 

Bamako-Hebdo : Quel est l’objectif recherché à travers King Karaoké ?

Il s’agit d’offrir une chance à la jeunesse africaine dans la musique et nous nous sommes dit qu’après le Case Sanga, il n’y a pas eu d’émissions pour les jeunes et les adultes. J’ai décidé alors avec ma passion pour la musique, de soutenir des milliers de jeunes qui adorent chanter comme moi et qui n’ont pas la chance de s’illustrer devant les écrans.

 

Bamako-Hebdo : Quels sont les critères d’inscription ?

L’inscription était ouverte à tout le monde. Il suffisait d’avoir une belle voix et un talent pour la musique. L’annonce passait également sur Africable qui est une chaîne continentale. Du coup, on n’a eu l’inscription de quelques personnes de la sous-région en plus des centaines de jeunes maliens. Au finish, 20 candidats ont été retenus grâce à leurs talents.

Bamako-Hebdo : il y aura un jury ?

Le jury est composé de deux hommes et une femme. Tous sont des professionnels de la musique et de la danse. Un numéro Orange sera mis en ligne afin de permettre aux téléspectateurs de voter pour leur candidat favori.

 

Bamako-Hebdo : Qu’est-ce que vous offrez au gagnant ?

Rolfi production offrira une importante somme d’argent au gagnant, mais pour le moment aucune somme n’a été fixée pour ne pas donner une fausse promesse (Ndlr). Vous serez informé au même moment que les autres. Le finaliste bénéficiera également de notre accompagnement.

 

Bamako-Hebdo : Votre dernier mot ?

J’appelle le public à soutenir leur candidat pour qu’il puisse aller le plus loin possible dans le King Karaoké et qu’il sache que cette émission sera une tribune de découverte de talents.

Propos recueillis par Oumar BARRY

 

Les candidats du King Karaoké s’expriment

Mohamed Doumbia :

” Je me suis inscrit au King Karaoké parce que j’ai l’amour de la musique ”

«Je suis un non-voyant en classe de 10ème lettre et je me suis inscrit au King Karaoké car j’aime la musique. Je vais chanter la musique de Salif Kéita parce que c’est un artiste que j’adore et qui m’inspire beaucoup dans la musique au Mali. Le King Karaoké est une très bonne émission culturelle et je voudrais que ce soit une émission continuelle dans notre pays».

Assétou Baguiam :

‘’ Je veux réaliser mes rêves à travers King Karaoké ‘’

«Je suis une ivoirienne et j’ai la passion de la musique c’est pour cela que je suis venue au King Karaoké afin de pouvoir réaliser mon rêve dans la musique. Mais ça n’a pas été facile pour convaincre mes parents afin qu’ils m’autorisent à m’inscrire. Finalement, ils ont accepté et m’ont fait des bénédictions. J’espère que ça sera une opportunité pour moi que les gens découvrent mon talent de chanteuse. Pour le moment l’organisation est bonne et tout le monde est hospitalier à mon égard».

 

Samanta

‘’ J’ai eu le soutien de mon fiancé et de ma mère ‘’

«Je suis étudiante en Sup Management, d’abord toute petite j’aimais beaucoup la musique et j’adore chanter chaque fois que j’ai du temps libre. Aujourd’hui, l’occasion de montrer au monde entier ce don je suis capable avec King Karaoké. Le public aura l’agréable surprise de découvrir le talent caché que Dieu m’a donné en musique.

En effet, j’ai le soutien de mon fiancé et de ma mère qui m’ont beaucoup encouragé à m’inscrire. Je souhaiterais chanter la musique de Céline Dion ou de Whitney Houston».

 

Aly Dicko

‘’ Je veux remporter le premier prix du King Karaoké ‘’

«Je suis un élève de la terminale qui fait du rap. Pour moi, le King Karaoké est très important parce qu’il permettra aux jeunes de se faire connaitre et de réaliser leur rêve. Je me suis inscris pour réussir dans le domaine de la musique et surtout le hip hop et j’imite très bien le rappeur français la Fouine dans l’émission King Karaoké. Donc, j’ai le soutien de tout mon entourage et j’aimerais

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.