Grandiose fête de fin d’année à Kati : Boubacar Traoré, 2ème adjoint au Maire de Kati se prononce

0
3

La Mairie de Kati, en collaboration avec l’ORTM, le Conseil de Cercle et la Préfecture de Kati, offre à la population de Kati une spéciale fête de fin d’année. Cet évènement inédit sera célébré la nuit du 31 décembre 2011 au 1er janvier 2012 au rond point du Cinquantenaire, à côté du Commissariat de Kati avec une pléiade d’artistes de Kati et de Bamako. Le 2ème adjoint au Maire de Kati, Boubacar Traoré se prononce sur cet événement.

 

Le Katois : Pourquoi une fête spéciale de fin d’année à Kati ?

Boubacar Traoré : Aujourd’hui, la population de Kati compte plus de 100 000 habitants et 50% sont des jeunes. Nous avons constaté que ces jeunes fêtent, d’une façon ou d’une autre, le 31 décembre. A Kati, il existe peu d’endroits où la jeunesse peut se retrouver pour fêter dans le confort. Ils sont obligés d’aller fêter à Bamako. Ce qui n’est pas sans risque. Pour sécuriser cette jeunesse, nous avons réfléchi à leur offrir un cadre qui peut les protéger contre les dangers liés à l’insécurité routière et autres. En tant que chargé du volet culture, j’ai proposé au Conseil communal d’initier une activité de ce genre pour que nous fêtions dans la convivialité et dans la paix avec moins de risques. Au cours de cette soirée, nous avons décidé rendre hommage au président de la République, Amadou Toumani Touré pour les nombreuses actions entreprises en faveur de la ville de Kati. Cette tribune servira de cadre aussi pour faire connaître à la population les réalisations faites par l’équipe actuelle de la Mairie, depuis son arrivée en 2009.

 

 

Quel sera le menu de cette soirée qui est une première à Kati ?

Nous ambitionnons de diffuser cette soirée en direct sur l’Office des Radios Télévision du Mali (ORTM). Les pourparlers sont en cours et nous sommes très avancés avec les responsables de l’ORTM. Mais, il faudrait que les gens se rassurent. Que ce soit en direct ou en différé, nous aurons l’accompagnement de l’ORTM. Déjà, le Préfet, le Maire et le président du Conseil de Cercle ont tous donné leur quitus pour l’organisation de cette fête. La société civile de Kati et l’Association des jeunes volontaires sont toutes associées à l’organisation, afin que la fête puisse être belle. Des sous-commissions qui sont déjà à la tâche, ont été créées pour la réussite de l’évènement.

Pour l’animation, le jour-j, nous ferons appels, avec l’aide de l’ORTM, à beaucoup d’artistes de Bamako et de Kati. Il n’y a pas de raison que ça ne réussisse pas. Les autorités auront l’opportunité de présenter leurs meilleurs vœux aux populations.

 

Quel appel lancez-vous à la population ?

Nous voulons une participation massive de la population. Ce n’est pas une affaire seule de la Mairie ou de la Préfecture ou encore du Conseil de Cercle. Elle sera organisée pour les populations et il faut qu’elles sortent massivement pour rehausser son éclat.

 

Réalisée par MASS


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.