Le secrétaire général du MNLA a propos de l’assassinat des 2 reporters de RFI: « C’est aberrant qu’on nous demande des comptes »

28
 Le secrétaire général du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), Bilal Ag Acherif
Le secrétaire général du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), Bilal Ag Acherif

Aux confins du quartier Cissin, à Ouagadougou, dans un hôtel de la place, le secrétaire général du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), Bilal Ag Acherif , les présidents du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), Sidi Ibrahim Ould Sidatt, et du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), Alghabass Ag Intalla, ont animé un point de presse qui a sanctionné la fin de leur rencontre tenue du 29 octobre au 3 novembre 2013. Objectif du point de presse, rendre public leur déclaration finale et donner des éclaircissements sur l’assassinat des deux reporters de Radio France internationale, le 2 novembre dernier et décliner toute leur responsabilité quant à la sécurisation du Nord Mali.

 
Au présidium, les trois responsables des trois mouvements à savoir, Bilal Ag Acherif pour le MNLA, Sidi Ibrahim Ould Sidatt pour le MAA et Alghabass ag Intalla pour le HCUA. Dans la salle, se trouvent aussi des membres des mouvements venus, précise-t-on, de l’Algérie, de la Mauritanie, du Niger, du Burkina. Comme il fallait s’y attendre, plus que la stratégie de lutte des mouvements, c’est l’assassinat de nos confrères de RFI et la sécurisation du Nord qui ont occupé les débats.

 

Comment le MNLA peut-il se dédouaner de l’assassinat de nos confrères de RFI quand on sait que c’est au sortir de la résidence d’un de leur responsable que Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été enlevés et assassinés?

Le secrétaire général du MNLA, Bilal Ag Acherif, répond : « Dans le cadre des accords de Ouagadougou, nous n’avons plus la responsabilité de la sécurisation du Nord. Nous sommes dans la logique des accords de Ouagdougou qui veut que nous soyons cantonnés. Par contre, avant les accords de Ouagadougou, nous avions la responsabilité de la sécurité au Nord. Les journalistes venaient à Kidal, à Gao, à Tombouctou faire leur reportage sans être inquiétés. Aujourd’hui, nous sommes dans une logique de cantonnement. Il y a eu des moments critiques dans la région-présence des islamistes, présence d’Aqmi- pendant lesquels les journalistes sont venus faire leur travail sous notre sécurité.

 
Pour ce qui concerne les deux reporters français assassinés, ils ont été escortés par la Mission des nations au Mali (MINUSMA). Nulle part, nous avons été informés de leur mission. Le responsable du MNLA a été seulement informé pour l’interview. Et dans ce cadre, il a préparé sa résidence pour accueillir les journalistes. D’habitude, nous escortons les journalistes. Mais dans le cadre du cantonnement, même un officier de l’armée du MNLA, avant de sortir, doit avoir une autorisation de la MINUSMA. Aucun de nos éléments ne circule avec une arme de nos jours. Après les accords de Ouagadougou, il n’y a pas un élément du MNLA qui circule avec une arme.

 
Ceci dit, quand les deux journalistes ont été kidnappés, le responsable du MNLA a téléphoné à l’Opération Serval et à toutes les forces en présence pour les informer. Le MNLA a demandé l’autorisation de poursuivre les ravisseurs et cela n’a pas été accepté. Il y a des zones d’ombres et des faits extrêmement troublants qu’il faut élucider. Nous allons nous investir dans la recherche de la vérité pour que ce drame soit élucidé. Comment expliquez-vous que les deux journalistes aient fait beaucoup de lieu à Kidal avant de venir chez notre responsable sans être kidnappés là-bas ? Et quand ils ont été arrêtés, les ravisseurs ont pris le temps dans la ville avant de quitter. Nous rejetons donc l’idée que la sécurité est sous notre responsabilité à Kidal. Nous avons été cantonnés et nous trouvons aberrant qu’on nous demande des comptes par rapport aux assassinats des journalistes. Il y a un problème de coordination entre les trois forces à savoir l’armée malienne, l’Opération Serval et la MINUSMA ».

 

Cantonner, dites-vous, mas pourquoi occuper toujours le gouvernorat en empêchant l’autorité d’y siéger ?

« Il faut distinguer le cantonnement et l’occupation du gouvernorat. Chaque point constitue un arrangement spécifique. Celui de l’occupation du gouvernorat n’a jamais fait l’objet d’un arrangement spécifique. Nous sommes dans un processus qui va par étape. Pourtant, lorsque l’armée malienne est arrivée, elle n’a pas respecté les règles de jeux parce qu’elle s’est mise à bouger, contrairement aux règles. Nous refusons que le problème de fond qui est un problème politique se résume à la seule occupation du gouvernorat », réponse du responsable du MNLA.

 

A quand le véritable dialogue entre les mouvements armés et le gouvernement malien ?

« Indéniablement, le mouvement tend la main pour le dialogue, pour la paix, car la cause de l’Azawad est une cause juste », foi du secrétaire général du MNLA. Et au président du MAA, Sidi Ibrahim Ould Sidatt, de poursuivre : « Depuis les années 1960, chaque rébellion est grande que la précédente. Le problème est politique et il faut une solution politique. Nous voulons la démocratie, nous voulons des élections, mais nous ne pouvons faire la démocratie sans un préalable : rentrée des réfugiés, élaboration d’une bonne liste électorale… Depuis 1960, le Nord Mali n’a jamais été sécurisé. L’armée y est, mais c’est pour terroriser les populations au point que celles-ci a peur d’elle. Nous avons eu une armée de répression et non une armée de sécurité. Tant que les populations locales ne seront pas impliquées dans la sécurisation, il n’y aura pas de sécurité ».

 

Que pensent les mouvements du nord des assises nationales sur le Nord ? 

« C’est une mascarade », qualifie le président du MAA, Sidi Ibrahim Ould Sidatt qui s’explique : « C’est plutôt des assises du Sud et non des assises nationales sur le Nord. Car, ils ont ramassé des Touaregs, des Arabes et des Sonraïs du Sud pour faire les assises. Les habitants du Nord n’ont pas été associés. La preuve, vous avez vu les manifestations des populations du Nord qui ont désavoué les assises ».

 

Iyad Ag Ghaly refait surface avec la libération des otages français : Avez-vous de ses nouvelles ?

Le président du HCUA, Alghabass ag Intalla, ironise: « C’est à travers les médias seulement que nous avons les nouvelles de Iyad Ag Ghaly ». « Notre position par rapport à Iyad Ag Ghaly est très claire. Nous avons des revendications légitimes et celles de Iyad non. Iyad Ag Ghaly a dévié les objectifs », conclu Sidi Ibrahim Ould Sidatt .

 

Yaya Issouf MIDJA 

Source: Le Quotidien

PARTAGER

28 COMMENTAIRES

  1. Selon Sidi Ibrahim Ould Sidatt”Tant que les populations locales ne seront pas impliquées dans la sécurisation, il n’y aura pas de sécurité “ils veulent encore réintégrer dans l’armée nationale mais les maliens doivent bien analyser cette situation ces bado ne cherchent que l’argent.s’ils sont maliens ils doivent réintégrer dans l’armée coe tous les autres maliens pour sécuriser le pays et non leur local .Nous avons une armée nationale et non locale.S’ils veulent la paix ils n’ont qu’a collaboré avec l’armée nationale.la 8e région du mali et y restera.

  2. Bilal Ag Acherif, tu n’a pas encore eu l’ocasion de fermer ta bordel de gueule? Espèce de raciste! Avec tout le respect que je dois au peuple français, il faudrait que tu comprenne que le Mali n’appartient pas au parti UMP et il n’appartiendra jamais à une minorité, quelque soit la couleur de leur peau. Tant que les touregs ne rentrent pas dans la République, ils n’auront jamais la paix sur cette terre. En bon entendeur!

  3. Qu a fait le mnla … Lorsque les mausolée étaient détruits….. Lors des lapidations … Rien du tout … Vous vous pensez supérieur au noirs … Mais Dieu ne vous donneras pas de terre au Mali … Car vous êtes des traîtres dans l âme des voleurs … Depuis des millénaires …ça fait parti de vous

  4. C est faux… Tout juste après l assassinat le responsable du mnla qui a reçu les journalistes …a dit sur le parisien que les journalistes étaient venus sans prévenir … C est troublant …mes frères et sœurs soyons unis contre ce groupuscule sans intérêt qui n a cesse envie d occuper diviser notre pays …, soyons vigilant … Car depuis le début ils ne font que des propagandes mensongères ….n oublions pas les soldats égorgés a Aguelhoc…. Et la france est soit dupe ou complice de la partition de notre grand pays … Ayons du respect pour nos ancêtre…. Kankan moussa … Nos grands guerriers qui ont fait l histoire de notre pays ….

  5. Aux toutes premieres heures de la liberation des regions du Nord vous (Mnla) clame sur tous les medias que kidal est sous votre control, vous etes meme alles loin en affirmant que vous assurez la securite de kidal en compagnie de la force serval et de la minusma.Mais seulemnet voila que ca “pet…te” ! patatra!!! vous n’etes plus responsables de rien, sacres “touaregues” du mnla d’Ag zawad!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  6. tant que les maliens seront aussi cons et bornés et racistes envers les touaregs , rien ne se reglera jamais au Mali ,meme dans cent ans !! Jusqu’à present pendant les 18 mois de bord.el au Mali ,ce n’est pas le MNLA qui coupait les mains ,qui lapidait ou qui a détruit les mausolées de Tombouctou !!

    • blanche neige de merde tu n’as pas honte de traiter les maliens e racistes.Plus raciste que vous les francais tu meurs.

    • Dis moi blanche merde qui exactement :
      1-Qui coupaient les mains à Gao et Tombouctou?
      2-On coupait les mains de qui?
      3-Qui sont les combattants de mnla et de Hcua; d’où viennent t-ils?
      et mes reponses sont:
      1- Des Touaregs et des arabes.
      2-Des sonraïs, peulh,bellas et des Touaregs refusant le terrorisme du mnla aqmi.
      3- Des touaregs venant de la Libye et alliés à aqmi.
      voila les réponses à ces questions

    • Blanche neige un peu de retenu et de dignité; en vous prenant la liberté de traiter les Maliens de sorte,vous ne faite que découvrir votre personne!…Sans doute vous êtes touareg ou vous êtes passionner par le mythe Touareg. Cela va de soit que toute personne passionnelle est esclave de sa passion.vous devrait être satisfait par de nombreux réponses écrites suite à votre conjecture sur les maliens noirs…Si réellement vous connaissez ce que les choses adviendra dans cent ans:sans doute vous deviendra la personne la plus riche,respectueuse et crainte du monde entier.Voyez-vous, SVP,Soyez humaine,car ce qui humanise l’homme c’est sa culture.La lutte du pouvoir des certains touaregs au détriment même du peuple touareg,cette simple recherche influence bon de l’humanité.Vous êtes d’accord avec nous que le Mali ce territoire est du 13è siècle. La problématique touaregs ainsi que les noirs du mali:c’est un sphère de communication et sphère d’information.etc..

    • Tu n’a pas encore eu l’ocasion de fermer ta bordel de gueule? Espèce de raciste! Avec tout le respect que je dois au peuple français, il faudrait que tu comprenne que le Mali n’appartient pas au parti UMP et il n’appartiendra jamais à une minorité, quelque soit la couleur de leur peau. Tant que les touregs ne rentrent pas dans la République, ils n’auront jamais la paix sur cette terre. En bon entendeur!

  7. SI LA FRANCE RESTE NAIVE ET RATE DE DESARMER LE MNLA ELLE VERA PIRE CAR CES TOUAREGS NE SONT PAS DIGNES DE CONFIANNCE ET ILS ADORENT VIVRE DE BANDIDISME. 👿

  8. Ce BILAL est un vrai comedien et il a l’air surpris comme si c’etait la premiere fois que le VIRUS MNLA a tue’ pour la premiere fois.Combien de victime aviez vous fait a TESSALIT,a AGUEL’HOC ?10? 30? 100? 200?

    Le MNLA est le germe de l’insecurite’ a KIDAL et ne represente que ces farfelus de BILAL qui vivent aisement dans les hotel de luxe du FASO sur le dos du contribuable Burkinabe.

    Tot ou tard la lumiere serait faite sur la resurrection de ce groupe fantome le MNLA.

  9. Mr du MNLA, c’est normal que vous rendiez compte car vous avez vous-mêmes demandé à sécuriser la région à l’arrivée des forces Serval. Il ne faut donc pas vous ne rebiffer. Même à l’armée malienne, vous avez refusé qu’elle soit dans la région.
    Avez-vous vraiment sécurisé la région? Pas du tout car votre ambition était de continuer vos comportements machiavéliques : le terrorisme. Pour vous, la vie humaine n’a aucune importance de telle sorte que fusiller ou égorger son prochain ne vous dit rien.
    Voici maintenant que vous avez touché à l’intouchable, rendez donc compte pour que la France, que vous avez toujours trompée, sache enfin la vérité. Permettez à nos partenaires français et autres européens de savoir, que dans ce grand désert dont ils ne connaissent la mentalité des populations, les noms de MLNA, Al-Quaida, Dihadistes, mujao, terroristes, bandits armés, représentent les mêmes personnes dont toi-même tu fais partie.
    L’idée de la présence de ces groupes a été répandue par vous du MLNA, une stratégie intelligente pour créer la confusion dans tout le nord du Mali, une façon de montrer votre mauvaise foi dans cette situation difficile qui accable notre pays qui nous est très chère. Votre vraie identité que vous cachez est ceci : dans le nord du Mali, MLNA=Al-Quaida= Dihadistes=mujao=terroristes=bandits armés.

    • “Voici maintenant que vous avez touché à l’intouchable, rendez donc compte pour que la France, que vous avez toujours trompée, sache enfin la vérité”

      Merci frere Katoi et tout mes respects depuis NEW JERSEY

      LE MALI EST UN ET RESTERA UN ET INDIVISIBLE.

  10. C’EST ABERRANT DE NOUS DEMANDER DES COMPTES,COMMENT ON PEUT TUER QUELQU’UN QUI FAIT NOTRE PROMOTION?,DEMANDEZ AUX MILITAIRES FRANCAIS QUI ASSURENT L’INSECURITé DS CETTE ZONE……….

  11. c est dommage de voir le mali trainer a terre par un groupuscule,le gouverneur dort par terre tandis les apatrides font la java dans les locaux qui sont attachés a sa fonction.

  12. Si le mnla parle aujourd’hui, c’est grâce à la France et le Burkina Faso ;qui les ont protégés des Djihadistes. comme on a coutume de le dire le voleur n’a jamais honte. Ces bandits savent qu’ils sont revenus à Kidal dans les bagages des Français.

  13. Comment le MNLA ose dire qu’aucun de leurs éléments ne circulent avec une arme à Kidal ? Qui a attaquer la BMS ? Qui a tirer sur la délégation du ministre de la réconciliation nationale? Il ne faut pas chercher d’autres coupables sur la mort des 2 journalistes c’est le même MNLA qui a attaqué la BMS et qui a tiré sur la délégation des ministres maliens.

  14. C’est ridicule de croire à ces bandit de MNLA. Voici une bande de rapaces, de malhonnêtes, d’escrocs et de bandit. Je ne les en veux pas, la France a reçu ce qu’elle a semé. La France est un pays de dirigeants hypocrites, des gens qui n’ont pas le sens de l’honneur, des gens qui ne visent que leur intérêt. Les dirigeants français ont pensé que les bandit du MNLA sont capables de quelque chose. Ils ont appris à leur dépend qu’on ne mélange pas les loups et les brebis. Hollande et sa bande d’hypocrites ont sur la conscience la mort de ces deux pauvres journalistes en pactisant avec le diable du MNLA.
    Ils vont comprendre désormais, que la parole de ces bandits de vos rien. Malheur à ces idiots et escrocs du MNLA

  15. il n’y a vraiment que des maliens analphabètes pour croire un instant que c’est le MNLA qui a assassiné les deux journalistes français !! La spécialité malienne : c’est pas moi ,c’est l’autre !
    Mais vous semblez oublier une chose primordiale , c’est que chez les touaregs ,le mot hospitalité a une signification , et que dans le cas de l’enlévement ,les journalistes sortaient de chez un responsable touareg !! ❗ ❗ ❗

    • Par ce que Iyad n’est pas un touareg? Parce que Algabass qui le fustige aujourd’hui n’a pas été son porte parole? Par l’émir d’AQMI El-targui qui avait sous sa charge les otages, qui viennent d’être libéré n’est pas touareg?

    • @Blanche neige “les journalistes sortaient de chez un responsable touareg!” oui mais qui a file leurs cordonnees aux raviseurs!Simon comment comprendre que tout juste apres l’interview qui’ils soient (les raviseurs) a la porte d’Amberry Ag Rhissa pour kidnapper les journalistes.Tout le monde sait que dans le context actuel a kidal tous les responsables Mnla sont bien gardes peux tu nous dire qu’Amberry etait seul pendant cette interview?Pourquoi les raviseurs ont ordonne a Amberry en tamasheq de rentrer? Si c’etaient les elements outre que le Mnla ils allaient tout simplement executer Amberry ag Rhissa.Deduction:c’est le mnla qui a bel et bien kidnappe les 2 journalistes pour ensuite les executer froidement.La specialite des touaregues:razia, kidnapping,demande de rancon…. 😆 😆 😆

  16. On sait qu’au nord vous mnla vous êtes capable de tout,vous êtes les mêmes terroristes qui a commencé toutes ces hostilités qui conduit notre pays dans la crise,iyad ag agaly le terroriste est un sénoufo.
    VOUS AVEZ ASSASSINE NOS MILITAIRES A AGUEL’HOC.
    ET POURQUOI QUAND L’ARMÉE MALIENNE ET SES ALLIES COMBATTAIENT LES TERRORISTES ET LIBÉRÉS LE NORD DE VOS COMPLICES POURQUOI VOUS N’ÊTES pas intervenus,bandes d’assassins on vous connait inutile de vous faire passer innocents.

  17. Ces imbeciles sont des criminels, le MNLA est l’auteur de l’assassinat des deux reporters de RFI . Ce sont des reporters , pas des soldats , on ne les tue pas.

  18. Ils ont encore recommencé les spécialistes en retournement de situation. Toujours en victimes

    • @ Abdoooo…………….j’espère pour toi que tu as plus d’abdos que de cerveau 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  19. Lyad est à Ouaga avec vous dépuis la semaine passée, le mnla contrôle Kidal et c’est eux qui ont tué les 2 journalistes de RFI.

Comments are closed.