Les vérités du président Nigériens : - Mettre hors jeu la junte… Que le capitaine Sanogo n’exerce pas de pression sur l’issue du scrutin ! – Que ces élections ne soient pas bâclées et provoquent encore une crise…

28 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Mahamadou Issoufou, au palais de la présidence à Niamey, au Niger. France 24

Mahamadou Issoufou, au palais de la présidence à Niamey, au Niger.
France 24

Dans une interview en date du  03 mai dernier accordée à nos confrères de Paris-Match, le président du Niger, Mahamadou Issoufou, ne caresse pas les mots. Parlant du Mali, il met engarde contre des élections bâclées et invite l’ex-junte à s’abstenir d’exercer la moindre influence sur les prochains scrutins. « Nous sommes clairs », dit-il. Extrait !

Paris Match. Que pensez-vous du retrait de la majorité des militaires français du Mali annoncé par François Hollande?
Mahamadou Issoufou. L’intervention décrétée par François Hollande a été salutaire. Jamais intervention étrangère en Afrique n’a été aussi ­populaire. La France a réalisé au Mali un travail dont le résultat ne doit pas être compromis. Aussi restera-­
t-elle présente, même si elle réduit son contingent. Dans le cadre des Nations unies, le mandat de la Misma sera, lui, transformé et devra être ­offensif. Les terroristes risquent de commettre des ­attentats. Il faut donc un mandat renforcé appuyé par une force parallèle ­capable de lancer des opérations.

Le Niger accueille des militaires français et américains. A partir de Niamey décollent des drones qui volent au-dessus du Niger et du Mali. A la fin de l’opération Serval, votre pays deviendra-t-il une base permanente contre le terrorisme?
La présence des Français et des Américains au Niger est bonne pour la sécurité de la zone. Tant qu’il y aura des menaces, elle sera nécessaire. Sans les renseignements français et américains, nous sommes aveugles et sourds. Beaucoup de renseignements que nous recevons de leur part nous permettent de prendre des dispositions et d’anticiper. Les drones sont affectés à la collecte de ces informations sur tout ce qui se passe dans le Sahel. Car la Libye continue d’être une source d’instabilité pour la région. Le “service après-vente” aurait dû y être fait. On a gagné la guerre en Libye, mais on n’a pas gagné la paix.

Est-ce la même chose pour le Mali?
Le service après-vente pour le Mali est en cours. Il ne pourra pas être complet tant que les élections ne se seront pas déroulées, en juillet, comme le souhaite François Hollande. Dès juillet, s’il est possible de les organiser, il faut qu’elles aient lieu. En tout cas, le plus tôt possible. Je ne suis pas un fétichiste des dates. L’important, c’est de faire en sorte que les prochaines élections au Mali soient transparentes et crédibles, pour que le peuple malien puisse mettre en place des autorités légitimement élues. Mais il ne faut pas que ces élections soient bâclées et provoquent encore une crise.

Le capitaine Sanogo, auteur d’un putsch l’an dernier, ne risque-t-il pas de les perturber?
Il faut mettre hors jeu la junte de Bamako. Elle ne doit pas influer sur l’avenir du peuple malien. Cela a toujours été le souci du Niger. Nous sommes contre les putschs, pour la démocratie, pour que le peuple ­malien puisse s’exprimer librement. Nous souhaitons que le capitaine Sanogo n’exerce pas de pression sur l’issue du scrutin. Nous sommes très clairs. Au Niger, on veut la paix, la démocratie dans tous les pays d’Afrique, un continent qui a été balkanisé. Quand on regarde la carte de l’Afrique, elle ressemble à un miroir brisé, conséquence de la colonisation après la conférence de Berlin au XIXe siècle. On a été incapables de faire face à la crise malienne à cause de cette balkanisation. Il a fallu que l’ancien colonisateur vienne nous sortir d’affaire [...]

A propos du Mali, François Hollande a une politique plus offensive que son prédécesseur, qui semblait paralysé par les otages détenus depuis trois ans sans solution apparente. Comment l’analysez-vous?
Cette prise d’otages a duré car elle est politique. Les ravisseurs d’Aqmi avaient posé des revendications comme le retrait des troupes françaises d’Afghanistan. Ensuite, ils ont fait monter les enchères en demandant des ­rançons exorbitantes. Cela a coïncidé avec le fait que la France était en ­période électorale. Les preneurs d’otages voulaient connaître le nom de leur prochain interlocuteur. Enfin, la crise ­libyenne a renforcé les terroristes, prêts à attendre le plus longtemps possible pour obtenir le maximum de gains. En plus, la conquête du Nord-Mali dans un premier temps par le Mouvement national de libération de l’Azawad [MNLA], d’inspiration touareg, a bénéficié à Aqmi. Mais si les terroristes ont une prédilection pour enlever les Français, c’est pour une raison. Ils savent qu’ils obtiendront une rançon. Le paiement de rançon encourage à enlever des Français. Au lieu d’en sauver un ou deux, en payant on met en péril des milliers d’autres. Il ne faut pas payer de rançon et donner un prix aux otages.

Patrick Forestier Envoyé spécial à Niamey – PARIS-MATCH

SOURCE:  du   7 mai 2013.    

28 Réactions à Les vérités du président Nigériens : - Mettre hors jeu la junte… Que le capitaine Sanogo n’exerce pas de pression sur l’issue du scrutin ! – Que ces élections ne soient pas bâclées et provoquent encore une crise…

  1. soldat rate

    ON AURAIT DUE AVOIR CE MONSIEUR DEVANT NOTRE TRANSITION…AU LIEU D’UN IRRESPONSABLE SANS PRINCIPE ET INTEGRITE….COMME DJONKOUDA…ARCHITECTE DE LA MERDE….

    LE NIGER VA S’EN SORTIR SI CE MONSIEUR NE CHANGE PAS….

    Moussa Ag,…

  2. sabour

    Merci! Nous étions d’accord avec vous que la reccupération des villes du Nord sera rapide …. et c’est fait. C’est la sécurisation du dessert le problème : car il ya les partisans Mouusa Ag Assarid : DANS LE DESERT IL N Y A PAS D’EMBOUTEILLAGE :!: DONC CHACUN POUR SOIT DANS SON PETIT TRAFIC DE COC , D’OTAGE, D’ARME. C’est pourqoui les SUPERS SOLDATS TOUAREGS DE GHADAFI SOIT DISANT AGUERRIS et GRANDS CONNAISSEURS DU DESERT :!: CHIC :wink: :!: N’ONT PAS RENCONTRé en tant que GUIDE du DESERT UN ….UN … UN … SEUL … SEUL … OTAGE FRANCAIS :!: CHIC :!:

  3. verité

    Voilà un type de responsable qu’il faut espérer voir de plus en plus en Afrique.

  4. 1Nationaliste averti

    Nous vous reconnaissons Mr Le Président ISSOUFOU les multiples efforts que vous avez consenti pour le peuple du MALI. Grand Merci §§§§!!! :roll: :roll: :roll:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire ( caractères restants)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-P :-D :( :!: 8-O 8)